LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Fiche De Synthèse: L'incipit Du roman L'Etranger D'Albert Camus - Dans quelle mesure a-t-on à faire à un incipit original ?

Recherche de Documents : Fiche De Synthèse: L'incipit Du roman L'Etranger D'Albert Camus - Dans quelle mesure a-t-on à faire à un incipit original ?. Recherche parmi 259 000+ dissertations

Par   •  6 Septembre 2014  •  569 Mots (3 Pages)  •  1 697 Vues

Page 1 sur 3

N° de la fiche

Fiche n°1 : Incipit de L’Étranger de Camus

Titre et problématique

Titre : Incipit de L’Étranger de Camus

Problématique : Dans quelle mesure a-t-on à faire à un incipit original ?

Présentation du texte

→ genre : sorte de journal intime (il s'agit en fait d'un roman)

→ type : narratif

→ registre : réaliste ?

L’Étranger est un roman d'Albert Camus, publié en 1942. Il fait partie du « Cycle de l'Absurde ». Il est traduis en quarante langues et est adapté au cinéma par Luchino Visconti en 1967. L’Étranger met en scène Meursault, le personnage-narrateur. Dans la première partie du roman qui s'étale sur deux semaines et demi, Meursault apprend la mort de sa mère et est convié à son enterrement. à

Auteur

Albert Camus, né le 7 novembre 1913 en Algérie, et décédé le 4 janvier 1960 dans l'Yonne est un écrivain, philosophe, romancier, dramaturge, essayiste et nouvelliste français. Il est également journaliste et militant engagé dans la résistance française.

→ L’Étranger, 1942

→ La Peste, 1947

→ Le Mythe de Sisyphe, 1942

Objet d'étude

Technique romanesque

→ discours direct, vocabulaire simple

→ ouverture du récit sur un fait essentiel dans le roman : la mort de la mère

→ peu de détails (phrases courtes, simples, brèves)

→ malaise provoqué chez le lecteur (« Ou peut-être hier, je ne sais pas »)

→ illusion du journal intime (pronoms démonstratifs « Cela », « C'était », « Ils »), au lecteur de faire des hypothèses

→ brouillage des repères temporels (« à Marengo, à quatre-vingts kilomètres d'Alger », « à deux heures », « dans l'après-midi »), pas de description des lieux

→ utilisation du futur simple (« prendrai », « arriverai », « pourrai », « rentrerai »)

→ enchaînement entre deux faits, sans aucun lien : la mort de la mère et l'emploi du temps, « J'ai pris l'autobus à deux heures » / « J'ai mangé au restaurant » (retour dans le passé)

→ enchaînement plat, machinal

→ précision sur des choses qui paraissent importantes à Meursault (« Il a perdu son oncle », pourtant, on ne sait pas qui est Emmanuel)

→ phrase longue, complexe (« Cette hâte, […] je me suis assoupi »)

→ vocabulaire des sens (« hâte », « cahots » : touché ; « l'odeur d'essence » : odorat ; « réverbération de la route et du ciel » : vue)

Le personnage

...

Télécharger au format  txt (4.3 Kb)   pdf (69.2 Kb)   docx (10 Kb)  
Voir 2 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com