LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

LA COULEUR DES SENTIMENTS.

Commentaire d'oeuvre : LA COULEUR DES SENTIMENTS.. Recherche parmi 299 000+ dissertations

Par   •  15 Novembre 2016  •  Commentaire d'oeuvre  •  3 133 Mots (13 Pages)  •  1 592 Vues

Page 1 sur 13

Aibeleen et Celie sont assises sur des chaises, face au public.

B: Bonjour, aujourd'hui 14 avril 2015, j'aimerais vous présenter deux femmes dont leur histoires sont connues par tous. Leur vies ont inspiré des livres tel que le roman éponyme « The help » la version originale et « La Couleur des Sentiments » en version française de Kathryn Stockett paru en 2009. Ainsi que le roman épistolaire « La Couleur Pourpre » anciennement nommé « Cher bon Dieu »écrit par Alice Walker publié en 1982. PLAY

A: Je m'appelle Aibilin Clark.

C: Je m'appelle Celie Harris.

A: Je suis née en 1911, j'ai 53ans.

C: Je sais pas... Je dois être née entre 1900 et 1930.

A: J'habite à Jackson la capitale de l'état du Mississipi.

C: Je vis en Géorgie dans le sud des Etats-Unis.

B: PAUSE. « La Couleur des Sentiments » a été rapidement apprécié par les lecteurs et est vite devenu un Best-seller adapté au cinéma par Tate Taylor en 2011. Ce film dramatique et quelque peu comique  met en image une jeune journaliste de 23ans qui souhaite écrire un livre sur les conditions des domestiques noires en 1962 ou plus précisément l’écriture d’un livre qui remet en cause les conventions sociales les plus sensibles de leur époque. Elle sera lié dans ce projet secret avec deux bonnes,  de cette alliance improbable va naître une solidarité extraordinaire. À travers leur engagement, chacune va trouver le courage de bouleverser ces rangs sociaux établis. Le personnage principal Aibilin est interprétée par Viola Davis PLAY

A:  Ma mère était bonne et ma grand-mère esclave. J'ai commencé à travailler en tant que bonne en 1925, à 14ans afin d'aider ma mère à payer les factures. Je suis payé 95centimes par jour soit environ 182dollars par mois. J'ai élevé 17enfants dans ma vie et perdu mon seul fils Treelore écrasé par un camion quand il avait 24ans, le plus bel âge de la vie.  Le premier enfant dont je me suis occupée fut Alton. Il ne comprenait pas pourquoi j'étais noire, (riant) alors je lui ai dit que j'avais bu trop de café.  (Dans sa barbe) Pour lui ce n'était pas normal de ne pas être blanc.

B: PAUSE « La Couleur Pourpre » fut fréquemment la cible de la censure  à cause de la violence qui y est exprimée, tout autant que par le langage châtié et le contenu sexuellement explicite. Le roman a été adapté au cinéma en 1985 par Steven Spielberg qui fut l'objet de critique puisque l'on ne trouvait pas normal qu'un homme blanc et juif réalise une adaptation cinématographique d'un livre sur les populations noires aux Etats-Unis.  C'est l'histoire dramatique et pathétique de Celie, 14 ans, jeune fille du Sud, au début du XX ième siècle. Enceinte de son père, mariée de force à une brute mysogine, séparée de sa sœur bien aimée, nous suivons sa vie durant 30 ans, de sa soumission à sa libération, de son abandon à ses affections. Le personnage principal Celie est interprété par Whoopi Goldberg PLAY

C: Je vivais avec ma sœur Nettie et mon père dans une plantation de coton. Mon père m'obligait à faire ce que ma mère ne voulait plus faire, j'ai dû poursuivre même après sa mort puis (souriant) il m'a mise enceinte deux fois (froidement) avant de me retirer mes enfants. Un jour un homme est venu chez moi pour demander la main de ma sœur, mais mon père a préféré me donner à sa place puisque j'étais plus moche. Je me suis mariée, contre ma volonté, avec Monsieur…

B : PAUSE. Albert Jonhson, interprété par Danny Gloover dans le film. PLAY

C : C’était un phallocrate, il me méprisait, me violentait. Il me traitait comme sa bonne.

B : PAUSE Oh ! Cela me rappelle quelque chose. AVANCE RAPIDE puis PLAY vers A

A : Minnie, une autre bonne que je connais, ce faisait tabassée par Leroy, son mari macho.

C : Je m’en rappelle, la première fois où j’ai dû raser Monsieur. J’avais emménagé depuis peu chez lui. C’était après qu’il ait expulsé ma sœur. Ce fut la première fois où il parlait de Shug en ma présence. Elle devait arriver dans 2 jours. J’approchais la lame de son visage quand soudain il me prit le poignet et il menaça en me disant « Si tu me coupe je te tue ». Je tremblais, je transpirais énormément, je mourrais de peur à l’intérieur de moi-même.

B: PAUSE Les enfants imitaient les adultes plus loin dans le jardin. Une petite fille semblait raser son frère.  PLAY

C:  Harpo son plus grand garçon était affalé sur la balançoire, il avait un regard perturbant, il attrapait une mouche qui vrombissait près de sa joue. Je stressais tellement que j'entendais le vrombissement de la mouche, ainsi que les battements de mon cœur. Je pris mon souffle. Deux petits coups de rasoir, rien aucune égratignure. Je pensais bien m’en sortir, avant d’entendre le facteur arriver au loin.

B: PAUSE  Le facteur était blanc. PLAY

C: Je songeais, peut être que Nettie m’avait écrit. Ah cela me déconcentrait, mes yeux étaient fixés sur le courrier. Quand tout à coup, j'entendis le claquement brutal de la boîte aux lettre se fermer. J'avais coupé monsieur. Il s’apprêtait à me gifler quand  il s'aperçut qu'il avait reçu une lettre, alors il courut celle-ci, c'était un message de Shug. Je suis rentrée dans la demeure.

B:  PAUSE Albert était très heureux recevoir cette lettre. Si content qu'il a sentit l'enveloppe  avant de l'ouvrir. Il a en même oublier de refermer la boîte aux lettres. PLAY

C: Il était en colère. Il avait ordonné à Harpo de sceller son cheval. Je lui avais demandé s'il avait reçu du courrier de la part de Nettie, et il s'est approché de moi furieux, je me suis retrouvée plaquée au mur. Il m'a formellement interdit d'approcher cette boîte aux lettres qu'il avait conçu lui-même. J'étais terrifiée, il avait les yeux grands ouverts remplis de haine. Il semblait tellement énervé qu'il a même enfoncé la porte... J'ai pleuré, je n'en pouvait plus. J'ai voulu apprendre à lire comme ma soeur le souhaitait. Je me suis donc entraînée sur le livre Oliver Twist de Charles Dickens.

...

Télécharger au format  txt (18.6 Kb)   pdf (107.2 Kb)   docx (16.5 Kb)  
Voir 12 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com