LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Le Néoréalisme Italien

Cours : Le Néoréalisme Italien. Recherche parmi 258 000+ dissertations

Par   •  20 Mai 2021  •  Cours  •  546 Mots (3 Pages)  •  67 Vues

Page 1 sur 3

[pic 1]


  1.  

Le Néoréalisme Italien

Le terme de Néoréalisme a été prononcé pour la première fois par Mario Serandrei, chef monteur de Luschino Visconti quand il dérushe les images de Ossessione (Les Amants Diaboliques, 1942). Ce premier film de Visconti est à l’amorce du courant parce qu’il reprend la trame du roman de James Cain, Le Facteur sonne toujours deux fois. Ce film montre l’histoire d’un homme qui arrive chez un couple et qui va séduire la femme et projeter tuer le mari. Le film est jugé trop subversif et sera interdit par la censure. Il faudra attendre la fin de la Deuxième Guerre Mondiale (et la chute du régime totalitaire mis en place) pour reconnaître les préceptes de ce mouvement dans un film Roma, città aperta (Rome, Ville Ouverte, 1945) de Roberto Rossellini.

En 1945, l’Italie se remet difficilement des années de guerre comme le reste de l’Europe. Les réalisateurs italiens n’ont plus beaucoup de matériels cinématographiques ni de moyens et sortent des studios pour aller poser leurs caméras dans la rue. Ils récupéreront même d’anciennes pellicules qu’ils retraiteront pour poursuivre leur travail (le rendu donne l’impression que certaines pellicules ont été scratchées, que la lumière diffère d’une prise à l’autre, etc.)

Durant ses années au pouvoir, Mussolini autorise un cinéma de propagande, dit des « Téléphones Blancs » (1937-1944.) Ces films en effet montrent une vision tronquée de la réalité, ne proposant que des intérieurs luxueux et des

riches italiens, politiquement corrects, parlant avec des téléphones de couleur ivoire d’où cette appellation. De plus ce cinéma est intégralement fait en studio. Le Néoréalisme montre la réalité telle qu’elle est. Une réalité sans complaisance, montrant les ravages de la guerre, la démolition des bâtiments et des hommes.

Tentant de faire la liste des moyens mis en œuvre pour un film néo-réaliste on trouve souvent ces dix points comme des pierres de taille de la fondation de ces monuments cinématographiques :

  1. : Budget modique pour un film.

  1. : Post synchronisation (les plans sont tournés en muet). 3 : Tournage en décor réel.

4 : Utilisation d'acteurs professionnels et éventuellement de non professionnels. 5 : Souplesse dans le découpage (recours à l'improvisation).

  1. : Dialogues minimalistes et très simples.

  1. : Une image assez grise, liée au documentaire (en éclairage naturel).

  1. : Alternance de plans d'ensemble et de plans moyens. Cadrage proche de celui des actualités.
  1. : Aucun effet visuel (surimpression, déformations, ellipses…). 10 : un montage brut.

Véritable révolution dans le paysage cinématographique mondiale, ce courant mise sur des thèmes profondément humanistes. Cette vision perdurera un peu plus d’une dizaine d’années.

En 1957, André Bazin1 publie un article "Les nuits de Cabiria2 : voyage au bout du néoréalisme". Il remet en question le côté social qui définissait le Néoréalisme et préfèrent tenter de donner les critères esthétiques de ce courant.

...

Télécharger au format  txt (3.7 Kb)   pdf (109.9 Kb)   docx (17.6 Kb)  
Voir 2 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com