LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Analyse de Ready Player One

Analyse sectorielle : Analyse de Ready Player One. Recherche parmi 257 000+ dissertations

Par   •  29 Mars 2021  •  Analyse sectorielle  •  1 155 Mots (5 Pages)  •  31 Vues

Page 1 sur 5

L’enfance et l’âge adulte

Introduction :

Ready Player One, est un film réalisé par Steven Spielberg en 2018. Il raconte l’histoire d’un jeune adolescent, Wade Watts, qui se met en quête de clés dans un jeu vidéo immersif et très réaliste appelé l’OASIS. Dans ce film, les thématiques de l’enfance et de l’âge adulte s’opposent et s’affrontent, à travers des personnages, des concepts et des scènes entières. Spielberg a toujours donné beaucoup d’importance à ces thèmes dans ses films, où les protagonistes sont bien souvent des enfants ou adolescents, qui triomphent d’adultes trop sérieux et terre-à-terre, au profit de la rêverie, l’aventure ou le surnaturel. Ready Player One ne fait pas exception à la règle et ce combat est un élément principal du film. Nous allons donc analyser ce film sous la problématique :

Comment Steven Spielberg décrit-il et fait-il s’affronter l’enfance et l’âge adulte au travers de son film, et qui triomphe de ce combat ?

D’abord, nous verrons les symboles et images de l’enfance, ensuite ceux de l’âge adulte et finalement comment ces deux pôles s’affrontent durant le film.

Partie I : L’enfance

A. Le personnage d’Haliday

• Haliday directement présenté comme un enfant innocent → syndrome de Peter Pan

• Personnage timide et peu à l’aise (00 :07:16)

• Adulé par tous: donc l’image de l’enfance est idéalisée

• L’endroit où il se sent le mieux : chambre d’enfant (01:59:16)

• D’ailleurs, il y a la version enfant d’Haliday « J’aime bien l’avoir dans les parages » → Haliday ne veut pas oublier/se séparer de celui qu’il était enfant

• Le génie d’Halliday vient de son âme d’enfant, son plaisir de jouer

• Refus d’entrer dans le monde adulte, de voir son jeu évoluer (00:23:48)→ veut que rien ne change

B. Les références geek et l’OASIS

• Omniprésentes

• Références à des jeux vidéos, des films pop, etc → donc un univers de jeunesse, apprécié par les adolescents et les enfants (enfance de Spielberg)

• Désir de ne pas s’en détacher, donc rester dans l’enfance, l’âge naïf

• Les nombreux Easter Eggs, à trouver dans le film comme dans un jeu

• L’OASIS est le monde créé par Halliday, l’enfant par excellence

• OASIS : baigné dans la couleur, les jeux, les références

• Un endroit qui infantilise les personnes qui y jouent et les défait de leurs responsabilités/bon sens

→ Mère qui laisse sa cuisine brûler (00:06:35)

→Homme prêt à se suicider à cause du jeu (00:06:56)

C. L’innocence/âme d’enfant qui sauve l’intrigue

• Face au bonheur pur car d’enfant de Wade, même Nolan reste stupéfait (02:02:41)

• Le désir de jouer (≠gagner) donne la troisième clé → un désir d’enfant et pas d’adulte

• Un héros avec une âme d’enfant qui gagne ≠ une machinerie de soldats

• Ne pas se plier aux règles du monde adulte pour gagner le premier défi

• Le seul moment où Halliday a signé un contrat (action d’adulte) c’était une erreur

Partie II : L’âge adulte

A. Nolan Sorrento

• Un personnage qui n’est pas joueur

• Son

...

Télécharger au format  txt (6.6 Kb)   pdf (48.3 Kb)   docx (553.2 Kb)  
Voir 4 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com