LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Agathe Cléry de Étienne Chatiliez.

Commentaire d'oeuvre : Agathe Cléry de Étienne Chatiliez.. Recherche parmi 257 000+ dissertations

Par   •  31 Mai 2013  •  Commentaire d'oeuvre  •  1 050 Mots (5 Pages)  •  471 Vues

Page 1 sur 5

Agathe Cléry

Genre :

Comédie musicale

Nationalité :

France

Année de production :

2007

Sortie :

03/12/2008

Durée :

1h53min

Réalisateur :

Etienne Chatiliez

Acteurs :

Valérie Lemercier, Anthony Kavanagh, Dominique Lavanant, Jacques Boudet, Isabelle Nanty, Artus De Penguern, Jean Rochefort, Julie Ferrier, Clémentine Lefeuvre, Valentine Valera

Distributeur :

Pathé Distribution

Agathe Cléry est une vraie working girl du XXIe siècle. Brillante directrice du marketing d'une ligne de cosmétiques spéciale "peaux claires", elle n'est néanmoins guère appréciée de ses collègues qui la trouvent dure, hautaine et la savent raciste. Le jour où on lui annonce qu'elle est atteinte de la maladie d'Addison, maladie rarissime qui va la faire noircir, Agathe refuse de croire à une telle malédiction. Pourtant, un beau matin, elle se retrouve aussi noire que tous ceux qu'elle détestait jusqu'à maintenant. Commence alors pour Agathe un long parcours initiatique durant lequel elle va subir moult trahisons, perdre tout ce qui lui était le plus cher, mais toutes ces humiliations vont petit à petit métamorphoser la " dure, hautaine et raciste " qu'elle était, et lui ouvrir les portes d'une nouvelle vie...

La critique : Un divertissement intelligent et rafraîchissant

"Mon but est toujours le même : raconter le pays dans lequel je vis en me servant de l'humour comme d'une arme. Dire des choses graves de façon légère est une façon de les véhiculer."

Telles sont les paroles tenues par le réalisateur Etienne Chatiliez à propos de son nouveau film, Agathe Cléry. Au vu de ses précédents longs métrages, Tanguy et La Confiance Règne, nous pourrions presque lui faire le reproche, justement, de nous resservir constamment le même plat, aussi goûteux soit-il. Amateur de pitchs sensationnels, le cinéaste continue donc sur sa lancée prolifique, mais cette fois-ci un cran au-dessus, en nous racontant les aventures d'une brillante directrice de marketing pour une ligne de cosmétiques spéciale "peaux claires". Raciste, elle se découvre un jour atteinte de la maladie d'Addison qui va la faire progressivement noircir. Sa vie bascule alors, en se retrouvant dans la peau de ceux qu'elle a toujours méprisé, face à une société encore beaucoup trop intolérante...

Etienne Chatiliez fait son grand retour ! Après avoir réalisé des oeuvres aussi cultes que Tatie Danielle ou bien encore Le Bonheur est dans le Pré, il n'est pas facile pour un metteur en scène quel qu'il soit de réitérer de tels exploits. Quinze ans auront donc été nécessaires au cinéaste, s'inspirant ici, aux côtés de Laurent Chouchan, d'un fait réel (la maladie d'Addison existe vraiment) mais aussi, et très certainement, du film signé Gérard Oury, Les Aventures de Rabbi Jacob. Souvenez-vous de cette séquence, où Louis de Funès, bloqué dans un embouteillage, sort de sa voiture et assiste, impassible et dégoûté, à un mariage entre un homme blanc et une femme noire. Le véhicule du jeune couple démarre ensuite et le visage de De Funès se recouvre d'une crasse sombre, brusquement issue du pot d'échappement. Le teint «bronzé»,

...

Télécharger au format  txt (6.7 Kb)   pdf (92.3 Kb)   docx (11.1 Kb)  
Voir 4 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com