LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Test d’indépendance via le coefficient de corrélation

Résumé : Test d’indépendance via le coefficient de corrélation. Recherche parmi 233 000+ dissertations

Par   •  29 Octobre 2019  •  Résumé  •  746 Mots (3 Pages)  •  45 Vues

Page 1 sur 3

Introduction au discours et à son analyse : Biographie courte de Aimé Césaire : Aimé Césaire est né à Basse-Pointe en Martinique d'un père fonctionnaire et d'une mère couturière. Il se révèle être un élève brillant, ce qui le conduit à Paris en tant que boursier du gouvernement français.

En France, il rencontre Léopold Sédar Senghor . Dès lors, au contact des autres étudiants noirs, il comprend la gravité des colonisations et la part refoulée de ses origines africaines. En 1934, il décide alors de fonder un journal "L'Étudiant noir" pour mettre en valeur les richesses culturelles de l'Afrique dès lors mises de côté ou reniées.

Après avoir obtenu son concours d'entrée en École Normale Supérieure en 1935, il commence à écrire "Le Cahier d'Un Retour Au Pays Natal", inspiré de la poésie surréaliste. En 1937, Suzanne Roussi qui deviendra sa femme, ils deviennent enseignants à leur retour en Martinique en 1939.

Lors de la seconde guerre mondiale, l’île ,’est pas épargnée et en proie a un régime répressif qui censure la littérature entre autre. Aimé Césaire alors enseignant se sert de ce statut pour perpétrer ses idées et sa pensée ainsi que son savoir aux étudiants. Il fait voter la loi qui transformera la Martinique en DOM-TOM, en 1946, après avoir été élu député. Malgré une place importante et non négligeable dans la vie politique de son pays, il ne délaissera jamais la littérature, il publiera alors 14 œuvre qui seront traduites a travers le monde, et étudiées.

Le Discours sur la Négritude a été prononcé par Aimé Césaire à l'Université Internationale de Floride à Miami le 26 février 1987, dans le cadre de la Conférence hémisphérique des peuples noirs de la diaspora. Ce discours s'inscrit dans la continuité du Discours sur le colonialisme prononcé le même jour, celui-ci issu d'un pamphlet publié en 19511.

Dans son discours, Aimé Césaire redéfinit le mouvement littéraire de la Négritude, concept formé dans les années 1930 pour dénoncer le colonialisme et promouvoir la culture africaine. Le mouvement de la Négritude se forme à Paris, par Léopold Sédar Senghor, Léon Gontran Damas et Aimé Césaire2. C'est Aimé Césaire qui a inventé le concept dans une revue intitulée L'Étudiant noir, journal qu’il crée pour divulger sa culture et sensibiliser les autres étudiants qui comme lui sont victimes de leur époque, vivant dans le déni de leur culture originelle.

Ce mouvement est a la fois novateur et intéressant il s’adresse surtout a ceux dont « la race est celle des opprimés ». La Négritude est le fil conducteur de la pensée de Césaire dans sa déconstruction du colonialisme, celui de la France en particulier. Dans le discours précédant celui présenté aujourd’hui, il dénonce le colonialisme et la barbarie du colonisateur, la douleur et la misère du colonisé, il définit la colonisation comme une machine exploiteuse d'hommes et déshumanisante. C'est une machine à détruire des civilisations belles, dignes et fraternelles. Près de quarante ans après avoir rédigé le Discours sur le colonialisme, Césaire prononce son Discours sur la Négritude, en 1987, aux États-Unis, dans le cadre de la première conférence des peuples noirs de la diaspora. Le 26 février 1987, à Miami, un formidable hommage

...

Télécharger au format  txt (4.8 Kb)   pdf (36.3 Kb)   docx (8.5 Kb)  
Voir 2 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com