LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

L'illusion Dans L'art

Dissertation : L'illusion Dans L'art. Recherche parmi 241 000+ dissertations

Par   •  14 Mai 2013  •  2 103 Mots (9 Pages)  •  1 031 Vues

Page 1 sur 9

L’illusion dans l’art

I- Illusion d’optique

II- Trompe l’œil

III- L’art anamorphique

IV- Hyperréalisme

V- L’optical art

D’après le site definition.ptidico.com, une illusion est :

Fausse apparence matérielle ou morale qui, en nous faisant voir les choses autrement qu'elles ne sont, semble se jouer de nos sens ou de notre esprit. Illusion d'optique. Illusion théâtrale.

Erreur des sens ou de l'esprit produite par ces fausses apparences. Être dans l'illusion. Se prêter à l'illusion.

Toute erreur flatteuse qui abuse l'esprit. La vie humaine n'est qu'une illusion perpétuelle. L'illusion de l'amour.

Faire illusion à quelqu'un, lui paraître autre que l'on n'est réellement.

Se faire illusion à soi-même, s'abuser soi- même et à son avantage.

Pensées et imaginations chimériques. C'est un homme plein d'illusions. Être séduit par quelque illusion.

I- Illusion d’optique

Une illusion d'optique est une mauvaise analyse par le système visuel (de l'œil jusqu'au cerveau) des informations perçues, ce qui amène à une déformation de la réalité. Les illusions d'optiques peuvent être naturelles ou être créées par des astuces visuelles, elles sont utilisées par les neurosciences pour mettre en évidence le fonctionnement du système visuel humain.

Image 1 - Grille d’Hermann

C’est une illusion qui fait aujourd’hui partie des classiques, mais elle a été découverte il y a plus de 100 ans. (Le cerveau adapte l'information concernant la luminosité d'une zone en fonction des zones voisines. Le blanc est entouré de

plus de noir que les lignes, donc on le voit légèrement gris. En revanche, lorsque l'on regarde fixement une intersection, elle paraît blanche car on fait intervenir les cellules de la fovéa, zone centrale de la rétine, qui, elle, fait beaucoup moins de correction par rapport à l'environnement.)

Image 2 - La spirale de Fraser

La spirale de Fraser tient son nom du psychologue britannique James Fraser, qui étudia le premier cette illusion d'optique en 1908. On l'appelle aussi « fausse spirale », ou, d'après son nom originel, « illusion des cordes emmêlées ». (L'image donne l'impression d'une spirale sans fin alors

qu’elle n’est composée que de cercles concentriques. Ceci est dû au fait que des motifs réguliers (les cercles) sont combinés avec un motif non aligné (les bandes de couleur). Beaucoup d'autres illusions sont basés sur le principe qu’une succession d'éléments inclinés amène l'œil à percevoir des torsions fictives.)

Video 1 - la fenêtre d’Ames

Cette fenêtre semble tourner dans un autre sens après une rotation de 180°, mais il n’en ai rien car cette dernière à la particularité d’être un trapèze et non un rectangle.

Video 2 - 10 illusions en 2 mn

II- Trompe l’œil

Le trompe-l’œil est un genre pictural jouant sur la confusion de perception du spectateur. D’après le site Wikipedia, il tend à restituer le sujet avec la plus grande vérité possible, principalement en donnant l’illusion du relief. L’artiste s’appuie principalement sur l’ombre et la lumière afin de donner cette impression de relief recherché. Cependant, la construction d’un trompe-l’œil dépend de plusieurs variables autres que le talent du peintre : l’œuvre doit se trouver à hauteur du regard, mais la distance est également essentielle pour parfaire la perspective de cette dernière.

Image 3 - Escapando de la crítica par Borrell del Caso

Image 4 - Peinture trompe-l’œil par Edward Collier

Le plus lointain trompe-l’œil conté est celui d’une légende grecque : Après avoir vu la peinture qu’avait réalisé son ami Zeuxis de grappes de raisins d’une si parfaite ressemblance que des oiseaux tentaient de les picorer, Parrhasios invita son rival dans son atelier afin de regarder ses propres tableaux. Arrivé là-bas, Zeuxis essaya de soulever une pièce d’étoffe qui semblait dissimuler un cadre avant de s’apercevoir qu’elle n’était pas réelle mais peinte. Il dut ainsi reconnaitre que Parrhasios l’avait emporté car il ne s’était pas contenté de tromper des oiseaux privés d’intelligence, mais il avait abusé l’œil exercé d’un artiste.

Aujourd’hui, le trompe-l’œil est remis au gout du jour grâce à la décoration : bas-reliefs, étagères, faux cadres, faux objets… Il cherche alors avant tout à imiter les textures pour se fondre avec l’architecture du lieu.

Image 5 - décoration trompe-l’œil

En plus d’être utilisé en tant qu’œuvre ou décoration, le trompe-l’œil fut également employé en architecture. Ainsi, au 17ème siècle, Raphaël souligne ses fresques du Vatican par des soubassements en camaïeu imitant la sculpture, Michel-Ange accomplit ce qui est considéré comme le plus grand trompe-l’œil de tous les temps avec le plafond de la Chapelle Sixtine et Sandro Botticelli entoure des images de papes par de fausses sculptures.

...

Télécharger au format  txt (14 Kb)   pdf (162.9 Kb)   docx (16.2 Kb)  
Voir 8 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com