LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

La pensée des artistes contemporains

Dissertation : La pensée des artistes contemporains. Recherche parmi 241 000+ dissertations

Par   •  21 Novembre 2011  •  Dissertation  •  1 152 Mots (5 Pages)  •  647 Vues

Page 1 sur 5

Les artistes contemporains à la différence des artistes modernes et ceux d’avant le 19 eme siècle ont des préoccupations conceptuelles sur la vie.

Notamment les trois œuvres Hilton Head Island SC de Rineke Dijkstra, Diary de Sanja Ivekovic et Self-portrait-After Marilyn Monroe de Yasumasa Morimura interrogent la formation de l’humain dans la société et notamment la femme.

En effet ces artistes contemporains éprouvent le besoin de dénoncer les travers de la société et l’omniprésence des médias dans la vie de la femme

Puis ils s’interrogent sur la formation de l’individu dans cette même société dictatrice et les dérives que cela peut entrainer.

Les artistes contemporains se posent la question de l’influence de la société sur notre comportement.

Rineke Dijkstra est une photographe néerlandaise qui s’intéresse à la figure humaine. Ici elle photgraphie des adolescents sur la plage dans divers endroits du globe.

La photo étudiée est celle d’une jeune fille blonde en maillot de bain qui se tient debout positionnée frontalement à l’objectif.

Cette attitude frontale, imposée par l’artiste révèle de nombreux aspects expressifs er sociaux comme la reproduction d’attitudes habituelles, conventionnelles et stéréotypées. Rineke Dijkstra prend des modèles qui sont des gens ordinaires mais par sa mise en scène et son utilisation du flash elle rapproche sa photo d’une photo de publicité. En cela elle révèle l’omniprésence de cette dernière dans la vie de l’homme actuellement.

De plus sur cette photographie on peut remarquer que la jeune fille porte les attributs féminins tels que des bijoux mais aussi du maquillage. Ceci retient l’attention car la plage n’est pas un lieu où en général les femmes portent ce genre d’attributs. Ce dernier aspect montre que meme dès l’adolescence les femmes sont conditionnées.

Cela peut etre mis en rapport avec la série photographique Little dolls d’Alain Delorme.

Cet artiste s’intéresse à l’impact des photographies de magazines de modes sur les petites filles.

Par le médium photo et la retouche photo il met en scène des fillettes devant une gâteau d’anniversaire. Elles ont les yeux et la bouche parfaitement maquillés. Mais surtout elles sont tenues par des mains adultes qui pourraient symboliser le monde adulte des médias qui les influence. Ainsi comme Rineke Dijkstra, Alain Delorme modifie la photo afin de créer un univers aseptisé et artificiel qui fait référence à la photo publicitaire.

Cet aspect de poupées stéréotypées et artificielles est à son paroxysme dans l’œuvre de Vanessa Beecroft avec ses femmes réelles maquillées, habillées, et tout à fait immobiles et passives.

Sanja Ivekovic quant à elle prolonge cette aliénation de la femme par l’image que la société veut qu’elle émette en montrant qu’elle fait partie de son quotidien. Cette artiste d’Europe de l’est montre dans Diary datant de 1976, un ensemble de 7 collages encadrés, des photographies publicitaires qui sont en vis-à-vis avec des cotons démaquillants usagés.

Diary est une œuvre sérielle qui par son processus de répétition démontre l’omniprésence des médias dans notre quotidien car même dans notre intimité ils s’immiscent. En effet Les 7 collages font surement référence aux 7 jours de la semaine.

Diary peut être mis en parallèle avec les tortures volontaires d’Annette messager, une œuvre photographique datant de 1972 qui dénonce mes médias imposant une norme de beauté aux femmes. Elle fait une compilation de tous les appareils correcteurs, les artifices que les femmes s’infligent pour remodeler leurs corps afin d’être socialement acceptable.

Comme

...

Télécharger au format  txt (7.4 Kb)   pdf (90.9 Kb)   docx (11 Kb)  
Voir 4 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com