LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Frank Lloyd Wright

Dissertation : Frank Lloyd Wright. Recherche parmi 241 000+ dissertations

Par   •  30 Mars 2014  •  1 548 Mots (7 Pages)  •  516 Vues

Page 1 sur 7

Frank Lloyd Wrigth

Architecte et concepteur américain 


Auteur de + de 400 projets réalisés : musées, stations-service, tours d'habitation, hôtels, églises, ateliers... Principalement des maisons

Principal protagoniste du style Prairie

Concepteur des maisons usoniennes : petites habitations en harmonie avec l'environnement

1991 : reconnu par l'institut des architectes américains comme le plus grand architecte américain de l'histoire.

Il va intégrer le cabinet d'archi de Silsbee mais tiré par une architecture plus moderne que celle ci, il se joint bientôt au cabinet des architectes Adler et Sullivan,

En 1889, avec l’aide de Sullivan qui lui consent un prêt de 5 000 $, Wright achète un lot à Oak Park, en banlieue de Chicago. Il construit sa première maison (Frank Lloyd Wright Home and Studio) dont le style, avec un grand puits central apportant vie et lumière à l'habitation, annonce ses futures réalisations.

Wright demeure à l'emploi de la firme Adler et Sullivan durant six ans et collabore principalement à des projets de maisons individuelles. C'est là qu'il acquiert l'essentiel de sa formation et une partie de son inspiration dans ce domaine. Mais une séparation brutale se produit bientôt, car Wright conçoit des maisons pour son propre compte pendant ses heures libres, afin de combler ses besoins financiers. Il contrevient ainsi aux clauses de son contrat qui lui interdisent tout projet en dehors de la firme. Lorsque Sullivan prend connaissance des faits, il le licencie immédiatement.

Un fondateur de l'architecture moderne

En 1893, Wright découvre l'architecture japonaise qui influencera durablement son style. Wright fera par la suite quelques voyages au Japon où il obtiendra même des commandes, dont l'Hôtel impérial à Tōkyō, construit en 1923.

Wright s'installe à son compte, toujours à Chicago, après son départ de la firme de Sullivan. Il fait alors la rencontre de jeunes architectes, dont Dwight H. Perkins, qui donneront bientôt naissance au style Prairie .

Style Prairie : constructions basses, élimination des cloisons inutiles, aires ouvertes, pivot central avec une cheminée massive maçonnée — surmontée d’un manteau large et bas, et autour de laquelle s'organise la vie de famille —, forte horizontalité (à l'image des vastes étendues des prairies), larges toitures basses qui se prolongent au-delà des murs, bandeaux de fenêtres, souvent agrémentées de vitraux. Le style, exemplifié à son meilleur par Wright, introduit notamment le principe d'aire ouverte, abondamment éclairée par des rangées de fenêtres, lien entre l'intérieur et l'environnement extérieur qui témoigne de l'influence de l'architecture japonaise sur Wright.

Ces principes étaient alors très novateurs en occident.

Wright signe bientôt une première commande indépendante : ce sera la maison Winslow, où il met déjà en application des principes du style Prairie. Durant les années 1890, il expérimente de nouveaux matériaux et de nouvelles formes, notamment dans sa propre maison à Oak Park, comme la brique et l'horizontalité des volumes. Les bâtiments qu'il dessine n'offrent toutefois pas toujours de style très personnel, Wright devant se plier aux exigences de sa clientèle afin d'établir sa pratique. Il conçoit donc des maisons dans les styles prisés de l'époque (Tudor, revêtements de bardeaux, tourelles, fenêtres en mansarde).

La maison Winslow marque la première tentative de réinventer la maison traditionnelle de Lloyd.

En 1894 la maison Winslow constituait une originalité, démarquée des habitations locales. Les murs montent vers un Chaperon en pierre artificielle. Le second étage de la maison est couvert en terre-cuite. Les éléments de maçonnerie sont dans le style de Louis Sullivan. Les fenêtres montent du rebord jusqu'au soffite. Le large avant-toit se projette au-delà des fenêtres du premier étage. La cheminée est longue et basse.

L'extérieur fut dessiné le premier, le plan des niveaux s'y est ensuite adapté. À l'arrière de la maison se trouve une étable qui, dans les premières années, avait un arbre qui poussait à travers le toit.

Beaucoup d'éléments sont caractéristiques du style de l'architecte. Ils servent à mettre en valeur l'horizontalité de la maison et à en réduire la verticalité au maximum. Le toit est bas et large avec des saillies, alors que l'extérieur est divisé en bandes horizontales.

Le second étage est orné de tuiles décoratives, alors que le premier est couvert de briques, plus longues que hautes. De la chaux projetée rehausse la bâtisse dans le paysage. Tous les éléments préfigurent le mouvement de la Prairie School.

En 1894, il rencontre l'architecte Burnham (1846-1912) qui avait été impressionné par la maison Winslow. Wright refuse sa proposition d'aller étudier l'architecture classique pour quatre années à l'école des beaux-arts de Paris — prestigieuse école d'architecture de l'époque —, puis deux années à Rome : « J'aime mieux être libre et rater

...

Télécharger au format  txt (10.3 Kb)   pdf (195 Kb)   docx (12.5 Kb)  
Voir 6 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com