LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Exposition Renzo Piano

Commentaire de texte : Exposition Renzo Piano. Recherche parmi 298 000+ dissertations

Par   •  2 Mars 2017  •  Commentaire de texte  •  503 Mots (3 Pages)  •  608 Vues

Page 1 sur 3

Du 11 novembre 2015 au 29 février 2016, à la Cité de l’architecture et du patrimoine, se trouve une exposition sur l’architecte italien Renzo Piano intitulé « La méthode Piano ». Cette exposition n’est pas une rétrospective du travail de cet architecte mais elle montre la démarche de travail de Renzo Piano et de son équipe. Elle est d’ailleurs organisée avec des grandes tables sur lesquelles se trouvent les projets et qui reflètent les tables que l’on peut trouver dans un bureau d’architecture. On peut diviser cette exposition en 3 partie : la frise chronologique qui retrace les dates les plus importantes dans la vie de Renzo Piano, puis la partie où est exposer et expliquer les projets sélectionnés et à la fin un film. L’exposition s’articule en 6 thèmes : paysages, confrontations, patrimoine urbains, hauteurs, morceaux de ville et enfin matière. Les projets sélectionnés se trouvent principalement en Europe et aux Etats-Unis.

Premièrement j’ai apprécié dans cette exposition la qualité des maquettes et des détails des maquettes que l’on pouvait voir pour chaque projet. Ainsi que tous les plans, coupes et photos qui permettaient de bien comprendre le projet.

Le thème qui m’a le plus marqué est celui qui s’appelle « Paysages ». Il est composé de deux projets : le Centre culturel Jean-Marie Tjibaou à Nouméa en Nouvelle-Calédonie (1991 – 1998) et l’Académie des sciences de Californie à San-Francisco aux Etats-Unis (2000 – 2008).  Renzo Piano à essayer pour chacun de ces projets de créer un vrai équilibre entre le paysage existant et celui qu’il allait créer. Il a pris en compte la culture, les croyances et le fonctionnement de la population de chacune de ces villes pour créer ces projets. Pour le centre culturel Jean-Marie Tjibaou, il a avant toute chose essayer de comprendre la culture kanak afin de concevoir un bâtiment qui s’adapte parfaitement au lieu. Il a donc crée un village contemporain qui revisite la case mélanésienne afin d’y inclure un centre culturel. Pour la construction, il a mélangé les techniques et compétences locales avec les techniques modernes. En ce qui concerne l’Académie des sciences de Californie, Renzo Piano a du prendre en compte le fait que San Francisco attache beaucoup d’importance à l’environnement et il devait donc construire un bâtiment qui soit le plus écologique possible. Ainsi il a construit un toit végétalisé, à créer une structure qui permet au bâtiment de se passer d’un système de conditionnement d’air dans une grande partie de l’Académie, a installé des cellules photovoltaïques et a construit ce bâtiment avec des matériaux en majeur partie recyclées. On peut voir que l’étape de comprendre une population, une ville et tout ce qui va avec a été la base et le concept même de ces deux projets. C’est en partie l’histoire, la culture et le paysage de ces villes qui ont fait ce que sont ces ces bâtiments aujourd’hui.

Pour conclure, j’ai personnellement beaucoup apprécié cette exposition, j’ai découvert des façons différentes de construire et de voir un projet selon Renzo Piano.

...

Télécharger au format  txt (3.1 Kb)   pdf (45.6 Kb)   docx (8.8 Kb)  
Voir 2 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com