LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Des premiers supports au papier

Mémoire : Des premiers supports au papier. Recherche parmi 298 000+ dissertations

Par   •  29 Avril 2013  •  558 Mots (3 Pages)  •  790 Vues

Page 1 sur 3

Dans les temps anciens, l'homme incrustait des signes sur la pierre ou sur les os. Il utilisait aussi le bois, le métal et l'argile sous forme de plaques. Puis, ces encombrants supports d'écriture furent remplacés par des rouleaux de papyrus, invention des Égyptiens. Plus léger et plus maniable, sa matière première était extraite d'un roseau des marécages du Nil, appelé Cyperus Papyrus. L'utilisation du papyrus devait se ralentir progressivement avec l'arrivée d'un nouveau matériau : le parchemin.  Le papier va se révéler être un support moins coûteux que le parchemin issu de la peau animale utilisé au Moyen Orient puis en Occident pendant tout le Moyen âge et le remplacer petit à petit.

Le papier est né en Chine vers la fin du IIIème siècle avant l'ère chrétienne, sous le règne de l'empereur Chiuangdi (dynastie des Qin). Au VIIIème siècle, les arabes apprennent l'art chinois de fabrication du papier, et le transmettent peu à peu à l'occident. Au XVème siècle, l'invention de la typographie par Gutenberg accroît la consommation de papier. Mais c'est au XIXème siècle que l'industrie du papier prend réellement son essor. Au siècle suivant, elle devient l'industrie lourde que nous connaissons aujourd'hui.

Le papier a toujours accompagné l'activité et le développement de l'homme, assurant par là même l'essor des peuples qui en maîtrisaient la fabrication. Le présent document raconte la naissance et le développement de  ce vecteur de la culture et de la technologie.

Tsaï Loun après la naissance en Chine vers la fin du IIIe siècle avant l'ère chrétienne, codifie l'art de fabriquer le papier, en 105 après J.-C., à l'aide de vieux chiffons et d'écorces réduits en bouillies, à confectionner une pâte, et le rédacteur de la première certification "ISO 9000" pour la papeterie !

Cet art de fabriquer le papier restera chinois et japonais jusqu'au VIIIème siècle avant de passer chez les Arabes, à la suite de la bataille de Samarkand en 751. Ces derniers comprennent rapidement tout le profit qu'ils peuvent tirer du papier pour propager l'Islam.

Dès lors, à mesure que les Arabes progressent vers l'Occident, le papier y fait son apparition : on le retrouve à Bagdad en 793, au Caire en 900, à Xàtiva (San Felipe, Espagne) en 1056, en Sicile en 1102, à Fabriano (Italie) en 1276 et en France au début du XIVème siècle. En 1184, Fès au Maroc comptait plus de 400 moulins à papier.

Vers 1440, nouvelle révolution : l'invention de la typographie (basée sur le principe de caractères mobiles) par Gutenberg dope l'utilisation et donc la fabrication du papier, qui deviendra complètement artisanale avec la généralisation des piles à maillets actionnées par l'énergie hydraulique

Les adeptes de la nouvelle église réformée choisissent à leur tour le papier pour assurer leur propagande.

À l'époque, les artisans papetiers, majoritairement protestants, propulsent la France au premier rang parmi les nations papetières. Malheureusement, la révocation de l'Édit de Nantes en 1685 sonne à jamais le glas de la supériorité française dans ce secteur.

Vers 1440, l'invention

...

Télécharger au format  txt (3.7 Kb)   pdf (66.9 Kb)   docx (9.3 Kb)  
Voir 2 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com