LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

El Tres De Mayo

Commentaires Composés : El Tres De Mayo. Recherche parmi 241 000+ dissertations

Par   •  17 Septembre 2014  •  661 Mots (3 Pages)  •  838 Vues

Page 1 sur 3

EL TRES DE MAYO

Francisco Goya

L’auteur :

Francisco Goya (1746-1828) Né près de Saragosse, Goya s'installe à Madrid en 1775. En 1783, il est nommé peintre des rois d'Espagne et réalise pour eux de nombreux portraits. Partisan des Lumières et de la Révolution Française, Goya est traumatisé par l'intervention Française en Espagne. Il dénonce la guerre d'Espagne et la répression dans 82 gravures appelées les Désastres de la guerre (1810) puis dans El Dos et El Tres de Mayo peints en 1814. Mais, il ne supporte pas le rétablissement de l'absolutisme par le roi d'Espagne, Ferdinand VII, après 1815. En 1824, il quitte l'Espagne pour la France où il meurt en 1828.

Le tableau :

Nature et support de l'oeuvre : peinture, tableau, huile sur toile.

Dimensions : grandes : 2,66 m x 3,45 m.

Lieu d’exposition : Musée du Prado, Madrid

Date de réalisation : 1814 (6 ans après les faits). Menacé par le roi Ferdinand VII qui emprisonne tous ceux qui ont soutenu les Français, De Goya veut le convaincre de sa fidélité à l'Espagne. Il peint deux tableaux (Dos de Mayo et Tres de Mayo) en l'honneur de la nation espagnole persécutée par l'envahisseur français (1808-1814 : guerre de Napoléon en Espagne pour imposer son frère sur le trône et éviter que l'Espagne ne s'allie à l'Angleterre contre l'Empire français).

Sujet représenté : Le tableau Tres de Mayo représente l'exécution de 43 patriotes espagnols, fusillés par les soldats français à Madrid le 3 mai 1808, pendant la nuit. Ils sont fusillés en représailles d'une révolte qui a lieu la veille (2 mai) à Madrid.

Analyse du tableau

Cette scène se déroule la nuit (8) ce qui renforce le sentiment de peur et de chaos auxquels L’Espagne était confrontée pendant cette guerre qui débutait.

On y voit des soldats dont le visage est caché qui pointent leurs fusils baïonnettes contre la poitrine des insurgés (2). Goya veut ainsi montrer l’aspect inhumain de cette scène.

Un paysan dressé offre sa poitrine aux soldats. Son visage exprime la terreur ; le défi et la résignation. Vêtu d’une chemise d’un blanc éclatant, les bras en croix, les mains percées ; il symbolise le Christ. (1)

Parmi les autres Espagnols bientôt fusillés, certains se cachent les yeux pour éviter de voir ce spectacle atroce, d’autres prient terrifiés. (3 et 5)

Enfin

...

Télécharger au format  txt (4.3 Kb)   pdf (154.2 Kb)   docx (10.1 Kb)  
Voir 2 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com