LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Guernica, Pablo Picasso

Commentaire d'oeuvre : Guernica, Pablo Picasso. Recherche parmi 241 000+ dissertations

Par   •  22 Octobre 2012  •  Commentaire d'oeuvre  •  646 Mots (3 Pages)  •  830 Vues

Page 1 sur 3

26 avril 1937. Quatre escadrilles de la légion Condor, protégées par des avions de chasse italiens, procèdent au bombardement de la ville de Guernica afin de tester leurs nouvelles armes. L'attaque commence à 16h30, aux bombes explosives puis à la mitrailleuse et enfin aux bombes incendiaires. Après avoir lâché quelques 50 tonnes de bombes incendiaires, les derniers avions quittent le ciel de Guernica vers 19h45. Après le massacre, 20% de la ville était en flammes, et l'aide des pompiers s'avérant inefficace, le feu se propagea à 70% des habitations. Plus de 2000 morts et des centaines de blessés. Un massacre que personne ne peut ignorer. Un massacre que de nombreux artistes dénoncent à travers leurs œuvres, dont Pablo Picasso, dans Guernica, en 1937, pour le pavillon espagnol de l’exposition universelle de Paris.

Pablo Picasso est un artiste espagnol né à Malaga le 25 octobre 1881, mort le 8 avril 1973 à Mougins. Il est, avec Georges Braque, le fondateur du mouvement cubiste.

En 1937, Pablo Picasso bouleversé par le massacre de Guernica, accepte une commande des républicains espagnols pour la prochaine exposition universelle de Paris.

Le tableau est une peinture à l’huile.

Il mesure 7m52 de longueur et 3m 51 de largueur. La toile a donc une taille imposante, ce qui montre la volonté de Picasso de ne pas laisser au spectateur la possibilité de ne pas la voir. On peut également penser que la taille est aussi importante que l’évènement.

Longtemps conservé au Muséum of Modern Art de New-York (Musée d’art moderne), il est retourné en 1981 en Espagne. Il est actuellement conservé au Musée national de la Reine Sophie à Madrid. Picasso avait toujours fait savoir qu’il ne voulait pas que son tableau soit exposé en Espagne tant que Franco serait au pouvoir. Guernica est donc une œuvre engagée (Qui montre une opinion).

Guernica est une œuvre figurative car on reconnait des éléments réels.

On peut immédiatement remarquer les formes géométriques qui forment le tableau. Elles inscrivent l’œuvre dans le mouvement du cubisme.

L’œil ne sait pas où regarder, il est sollicité de toutes parts, par les formes géométriques, les contrastes violents entre le noir et le blanc qui s’entrechoquent donnant une impression de chaos. Le noir est la couleur du deuil, les couleurs symbolisent le deuil du peintre, des espagnols. Ces couleurs sont aussi celles des actualités de l’époque. Le tableau a donc une valeur documentaire. La lecture du tableau se fait de droite à gauche, à l’inverse du sens normal de lecture. Le tableau est donc aussi renversé que le monde qu’il représente.

Le taureau est le symbole de l’Espagne (corrida), et des nationalistes (franco=brutalité), représente le monstre. Le taureau dans toute la débâcle est impassible, insensible au massacre.

La mère portant son enfant mort crie, ses hurlements sont perceptibles à premier abord, sa langue pointue représente la douleur qu’elle subit, elle est pointue comme une lame de couteau. La poitrine dénudée est symbole de la maternité, de la vie, de la mère et patrie nourricière. L’enfant a les yeux vides et la tête pendante, il est mort. Il symbolise à travers l’enfance, l’innocence assassinée.

L’épée montre

...

Télécharger au format  txt (4 Kb)   pdf (65.8 Kb)   docx (9.4 Kb)  
Voir 2 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com