LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Architecture Et Design 1850 . 1920 . 1950

Note de Recherches : Architecture Et Design 1850 . 1920 . 1950. Recherche parmi 240 000+ dissertations

Par   •  29 Avril 2012  •  8 778 Mots (36 Pages)  •  1 127 Vues

Page 1 sur 36

architecture et design1850 . 1920 . 1950

le rayon vert

architecture et design 1850 . 1920 . 1950

1

architecture et design1850 . 1920 . 1950En partenariat avec la Mission départementale de la culture, le Conseil d’Architecture participe à la première partie de l’exposition DESIDERATA DESIGN, présentée du 8 juillet au 17 septembre 2006, à la galerie Sainte-Catherine, à Rodez. Cette brochure accompagne la présentation des meubles de Le Corbusier-Jeanneret-Perriand, Mies van der Rohe, Breuer, Mallet-Stevens, Aalto, Saarinen, Bertoia et Eames.Le design, concept qui associe la forme, le matériau et l’usage à travers une approche artistique et industrielle, est né de mouvements réunissant artistes et architectes de la fi n du XIXème siècle, précurseurs de l’époque moderne. Le choix des meubles qui nous sont prêtés illustre la relation entre architecture et design par une évocation de la période 1920-1950. A travers les bouleversements qui déterminent cette période, le mouvement moderne a profondément marqué à la fois une rupture, et un changement radical dans la manière d’envisager l’espace et le mobilier.L’acier, le verre, le béton armé, déjà utilisés dans l’architecture industrielle, seront employés pour un usage domestique, du mobilier à l’habitat. C’est l’apparition de l’automobile, de l’électricité ; c’est une population qui croît dans les villes et qu’il faut loger, équiper dignement et à coût réduit. Réconcilier l’art et la machine afi n d’atteindre cet objectif social aura été l’ambition de ces créateurs. Le concept d’Habiter s’est alors renouvelé pour s’adapter à des modes de vie et de production totalement différents.Parce que cette pensée infl uence encore profondément nos espaces, notre mobilier, nous vous proposons, au-delà des meubles, une« promenade architecturale ».Puisse ainsi s’exercer la mission du C.A.U.E., donner envie d’aller plus loin, de reconnaître le sens au-delà de l’apparence, et promouvoir la qualité de l’architecture. Danièle VERGONNIERPrésidente du C.A.U.E de l’Aveyron

DESIDERATA DESIGN des objets designés

Notre vie est design mais nous ne le savons pas. Du fauteuil à l’automobile, en passant par la tasse à caféle DESIGN est partout. Chaque époque, chaque courant, chaque culture réinvente sa défi nition du design. Ainsi les artistes, les architectes, les designers apportent-ils leur sens de l’innovation au développement industriel et commercial de notre société. En s’associant à la boutique CACTUS et au C.A.U.E., la Mission départementale de la culture a voulu proposer une relecture des rapports entre arts appliqués et arts plastiques, poser la question de l’art utilitaire et de la notion d’art.Voilà pourquoi, aujourd’hui, la galerie Sainte-Catherine, lieu de connaissance et espace de confrontation change d’atmosphère et présente une exposition « DESIDERATA DESIGN » mettant ainsi en relation l’art, l’architecture, la culture et le mode de vie.De grands designers y sont à l’honneur à travers des pièces de collections particulières et de maisons prestigieuses. Toute personne sensible au lien qui existe entre mode de vie, esthétique, matière, ligne, confort et bien-être retrouvera dans cette exposition le design qui modèle sa vie.René QUATREFAGESPrésident de la Mission départementale de la culture

7

prologue

« L’obscur acharnement des hommes pour recréer le monde n’est pas vain parce que rien ne redevient présence au-delà de la mort, à l’exception des formes recréées. »André Malraux, La création artistiqueIl n’existe probablement pas une histoire du design, mais plutôt des histoires de design. A travers cet ouvrage, nous voulons donner à lire notre petite histoire du design non exhaustive mais que nous souhaitons pédagogique, qui insuffl erait quelques pistes quant à l’émergence du design et ce, notamment à travers le travail de l’architecte.défi nition du Robert culturel 2005 design :◊ nom masculin et adjectif. 1959, emprunté à l’anglais design, d’abord « plan d’un ouvrage d’art » (XVIIèmesiècle), puis aux Etats-Unis « conception décorative étendue aux objets utilitaires ». L’anglais« design » vient du français dessein, à la fois « dessin » et « but, projet » (jusqu’au XVIIème siècle). Le mot s’est répandu en France vers 1965. Les francisations dessin et désigne ont échoué. ◊ esthétique industrielle appliquée à la recherche de formes nouvelles et adaptées à leur fonction (pour les objets utilitaires, les meubles, l’artisanat en général), stylisme.Remplacé par souci de respect de la langue française par les termes d’esthétique industrielle ou stylisme, introduit dans la langue française dans les années soixante. L’Académie française accepte le mot seulement en 1971.

9

les racines du design

1850 . 1920 ...

Design, dessin, dessein

Très utilisé depuis plus de cinquante ans, « design » à vouloir tout dire,

fi nit par ne plus rien vouloir dire. Fréquemment réduit au design-produit

(mobilier, art de la table), alors qu’il concerne bien plus que ces deux

champs d’application, le design, dans notre langage commun concerne

en effet tous les champs de la création lorsque celle-ci est dédiée à

l’industrie.

La pratique du design impliquant avant tout une recherche entre le

fond et la forme, elle a donc à voir avec l’architecture dont on peut dire

qu’elle est une émanation. Car ce sont bien des architectes qui ont été à

l’origine du « design ».

« La ménagère et son foyer »

articles et dessins de Charlotte

Perriand publiés dans la rubrique

« La femme et la vie » du journal

Vendredi, n° 26, 1er mai 1936

Avant d’être considéré comme un objet de mode, le design fut une

réponse à une réfl exion sur la manière d’habiter, en réaction

...

Télécharger au format  txt (64 Kb)   pdf (511.9 Kb)   docx (43.8 Kb)  
Voir 35 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com