LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

QUELLE EST L’ORIGINE DE LA TERRE ?

TD : QUELLE EST L’ORIGINE DE LA TERRE ?. Recherche parmi 233 000+ dissertations

Par   •  19 Janvier 2020  •  TD  •  5 600 Mots (23 Pages)  •  27 Vues

Page 1 sur 23

[pic 1][pic 2][pic 3][pic 4][pic 5][pic 6][pic 7][pic 8]

MINISTERE DE L’ENSEIGNEMENT SUPERIEUR

ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE

******[pic 9]

EXPOSE DE SVT

Classe : Tle

[pic 10]

THEME :

QUELLE EST L’ORIGINE DE LA TERRE

Les membres du Groupe :                                        Nom et Prénoms du Prof :[pic 11]

  • ADANKLOUNON Vianel
  • AGOUNKPE Charlotte
  • AKPAHOUNDJE Abdoul-Kadiri
  • DEGBO Bagio
  • DJAKPO Blandasse
  • DOSSOU-KAGO Jos
  • LOKO Virgil Pio

Année académique : 2019 - 2020

PLAN

Introduction

  1. Généralités
  1. Définition de la terre
  2. Structure de la terre
  3. Composition chimique des enveloppes du globe terrestre

  1. Origine de la terre
  1. Origine de la terre selon la science
  1. La théorie du Big bang
  2. La théorie d’Emmanuel KANT
  3. La théorie de Robert HOOKE
  1. Origine de la terre selon la religion

  1. Mise en place des différents composantes de la terre
  1. Formation et mise en place de l’asthénosphère
  2. Formation et mise en place des océans
  3. Formation et mise en place des continents et leurs dérivés
  1. La terre et le système solaire

Conclusion

Bibliographie

Introduction

Les sciences de la terre ont connu un essor fabuleux durant la dernière moitié du 20e siècle, avec la formation de théories qui ont révolutionné notre façon de comprendre l’origine de la Planète et sa dynamique.

De tous temps, l’Homme s’est préoccupé de sa relation avec l’univers. Nous sommes soumis aux risques naturels : tremblement de terre, éruption volcaniques, raz-de-marée, chutes de météorites, glissements de terrains, etc. qu’y pouvons-nous ? Roches et sédiments ont aussi archivé des faits concernant cette origine et cette évolution, et ces archives constituent un support essentiel à notre réflexion en ce domaine. En cette phase de notre civilisation occidentale où l’insécurité matérielle et spirituelle nous conduit à adhérer à toutes sortes de croyances plus farfelues les unes que les autres, encore nous faut-il savoir l’heure juste sur ces faits.

Mais peut-on prétendre gérer cet environnement sans posséder une connaissance minimale de la planète, des processus qui l’animent et la modifient, des matériaux qui la composent ?

  1. GENERALITES
  1. Définition de la terre :

La Terre est une planète du Système solaire, la troisième plus proche du Soleil et la cinquième plus grande, tant en taille qu'en masse, de ce système planétaire dont elle est également la plus massive des planètes telluriques. Elle est une planète circulaire de rayon 6.378,14 kilomètres.

[pic 12]

  1. Structure de la terre :

La Terre, comme toutes les planètes telluriques, est composée de différentes couches : sa surface est la croûte, puis, au fur et à mesure qu'on avance en profondeur, on atteint le manteau, puis le noyau. La science qui étudie la structure de la Terre est la géologie.

La Terre, selon ses couches, présente plusieurs aspects : solide, liquide ou plastique.

  • Croûte

La surface de la Terre est appelée « croûte » ou « écorce ». De hauteur variable au-dessus du niveau de la mer3, il en existe deux types : la croûte continentale (contenant du silicium et de l'aluminium), composée essentiellement de granite et très hétérogène2, et la croûte océanique (formée de silicium et de magnésium), plutôt constituée de basalte1. La première peut être épaisse de 30 à 100 km, la seconde seulement de 5 km en moyenne4. Elle compose seulement 2 % du volume total de la Terre1 et elle est entièrement solide2.

  • Manteau

Sous la croûte se trouve le manteau, divisé en trois couches : le manteau supérieur, formé de roches solides ou liquides3,2, mesure près de 2 800 km d'épaisseur au total ; le manteau externe (le plus proche de la surface) est épais d'environ 650 km, et le manteau inférieur, plus solide, de 2 200 km2. Il représente 81 % du volume de la planète. La partie plastique du manteau supérieur est appelée « asthénosphère ». Au-dessus, le reste du manteau et la croûte forment la lithosphère1, qui peut atteindre 300 km de profondeur sous les continents (puisque la croûte océanique est beaucoup plus fine)2. C'est généralement dans le manteau que se forme le magma.

  • Noyau

Plus profond que le manteau se trouve le noyau, composé de fer et de nickel3,2, qui est lui aussi divisé en deux parties.

Le noyau externe, essentiellement constitué de fer, atteint une température de 4000 °C ; il est liquide et il est à l'origine du champ magnétique de la Terre. Au fil des millénaires, le noyau externe perd du volume, car il se solidifie ; il fait alors partie du noyau interne.

Au centre de la Terre, on trouve le noyau interne, aussi appelé « graine », qui est apparemment solide, même si ce n'est pas tout à fait certain5. La température y atteint 5 500 °C et la pression y est très forte, ce qui explique qu'il ne soit pas liquide malgré la température qui y règne. Le noyau entier représente 17 % du volume terrestre.

...

Télécharger au format  txt (37.4 Kb)   pdf (1.1 Mb)   docx (765.8 Kb)  
Voir 22 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com