LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Fiche de lecture Walter Hesbeen

Dissertation : Fiche de lecture Walter Hesbeen. Recherche parmi 233 000+ dissertations

Par   •  8 Janvier 2020  •  Dissertation  •  5 943 Mots (24 Pages)  •  30 Vues

Page 1 sur 24

Dire et écrire la pratique soignante du quotidien

I - Éléments bibliographiques

Titre : dire et écrire la pratique soignante du quotidien

Auteurs : Walter Hesbeen ( directeur éditorial ) , Pierre Campia, Michel Dupuis, Michel Fontaine, Raymond Gueibe, Bernard Honoré, Anne Van Maele, Didier Weber

Éditeur : Seli Arslan

Date de parution  : 25 Mai 2009

Type : Livre

ISBN-        13 : 9782842761523

Mots clefs : Accompagnement, communication, écrits professionnel, infirmier, formation, relation soignant-soigné, philosophie, soin, souffrance.

II - Introduction

        Walter Hesbeen est infirmier et docteur en santé publique de l'Université catholique de Louvain et Lauréat de la Fondation Van Goethem-Brichant en 1986. Il a aussi été directeur des services hospitaliers du Centre neurologique William Lennox de 1983 à 1991, puis professeur à l'école nationale de santé publique à Rennes, et responsable de l'Unité de recherche et de développement de l'école La Source en Lausanne. Il est actuellement responsable du GEFERS (Groupe francophone d'études et de formations en éthique de la relation de service et de soin) à Paris et chargé de cours invité à la Faculté de santé publique de l'UCL à Bruxelles. Il est également rédacteur en chef de la revue Perspective soignante.

        En Mai 2009 parais pour la première fois « Dire et écrire la pratique soignante du quotidien » sous la direction de Walter Hesbeen. Dans cette œuvre Pierre Campia et plusieurs autres auteurs apporte un jugement sur rôle d'un infirmier que ce soit dans son lieu de travaille ou à l'extérieur. Le livre se divise en 3 grandes parties et plusieurs sous parties ( 12 ). Chaque sous partie est un essais où un des auteurs analyse et critique un thème en lien la profession infirmière par exemple Raymond Gueibe avec « l'écriture de la souffrance ». Ces analyses proviennent d'études faites par les auteurs, ou d'introspections.

III - Développement

La première sous partie du livre est écrite par le directeur éditorial. L'auteur évoque dans un premier temps la notion de visibilité concernant la pratique soignante du quotidien des infirmiers qu’il définit comme étant la façon dont le métier est perçu et visionné de l’extérieur et entre les professionnels. Cette visibilité est essentielle dans la promotion de l’image du métier de soignant parce qu'elle permet de rendre compte de la réalité de son contenu. Elle donne ainsi un net aperçu de la globalité de la pratique soignante du quotidien.

Cependant, cette visibilité possède plusieurs représentations, qui varient en fonction de celui qui représente la pratique des soins infirmiers. En effet, la conception de soignant comporte obligatoirement une touche de subjectivité, ce qui renvoie une autre image de la pratique soignante selon la personne qui la décrit. Par conséquent, la visibilité du métier est donc variable selon l’auteur des soins infirmiers effectués et selon ses convictions.

        Le fait qu’il existe différentes visibilités de la pratique soignante engendre ce que l’auteur appelle « un malentendu fondamental » au sein du métier. Il explique que cela peut faire l’objet d’une discorde étant donné la différence d’opinion sur la nature du métier, plus précisément lorsque certaine visibilité s’impose comme dominante par rapport à d’autres, jusqu'à les réduire complètement et dénaturer le métier.         Il en est de même pour ce qui est de suivre une théorie disant qu'il y a une seule et unique façon d'exercer, ce qui a pour conséquence de dénaturer les soins infirmiers et être réducteur pour le métier, ce qui amène l'auteur à parler des paradigmes.

Walter Hesbeen distingue le paradigme scientifique du paradigme humaniste. En effet, un abus de paradigme scientifique dans l’organisation de la pratique soignante peut nuire aux professionnels de santé en les déstabilisant. Une grande différences entre la réalité et les illusions du métier qu’ils en avaient pourrait même les conduire à un burn-out. Il semble donc nécessaire de trouver un équilibre et une complémentarité entre le paradigme scientifique et le paradigme humaniste.

        L’auteur souligne également  l’importance de l’intelligence soignante, qui est la dimension intellectuelle permettant de penser et de situer chaque acte dans la perspective de l’humain, ce qui apporte aux soins infirmiers de la subtilité, de la délicatesse et de l’élégance, et donc de l’esthétique dans les rapports humains.

        Monsieur Hesbeen nous apprends qu'il existe 4 formes d’écritures principales chez les soignants :

-L’écriture scientifique et technique : utilisé par tout les professionnels

-L’écriture prescriptive : pour les prescripteurs, décideurs, experts et médecins

-L’ écriture fonctionnelle : répandu et utilisé par tout les professionnels

-L’écriture sensible : peu répandu

L’écriture sensible se démarque des autres formes d’écriture. Même si la sensibilité est une caractéristique qui doit être modéré et contrôlé chez les professionnels de santé, elle n’en reste pas moins une qualité humaine indispensable à la prise en soin d’une personne. En effet, la sensibilité est au centre des soins car elle est synonyme d’empathie, de délicatesse et d’élégance relationelle, tant qu’elle ne penche pas vers la sensiblerie qui elle est pathologique et n’a donc pas sa place chez un soignant.

        La  seconde sous partie du livre concerne la rencontre et l'accompagnement dans la pratique soignante. Le début de cette partie part d'une explication du terme "soignant" , on nous explique que ce terme n'est pas approprié car il désignent seulement les infirmers et aides soignant et non l'équipe pluridisciplinaire qui implique tous les corps de métiers de la santé et même du social. D'aprés la vision de W.Hesbeen le mots soignant signifie seulement "celui qui prend en soin" alors que  certains infirmiers sans perdre de leur humanités se concentre seulement sur la tache a accomplir et devienne donc des technoscientifique en s'interéssant a la santé du corps et  non a la santé de l'homme.  

...

Télécharger au format  txt (35.9 Kb)   pdf (101.9 Kb)   docx (22.4 Kb)  
Voir 23 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com