LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Plan détaillé pour le commentaire du texte de Cicéron, Lélius. De l’amitié, XV.

Commentaire d'arrêt : Plan détaillé pour le commentaire du texte de Cicéron, Lélius. De l’amitié, XV.. Recherche parmi 265 000+ dissertations

Par   •  24 Mars 2020  •  Commentaire d'arrêt  •  846 Mots (4 Pages)  •  238 Vues

Page 1 sur 4

Plan détaillé pour le commentaire du texte de Cicéron, Lélius. De l’amitié, XV.

Problématique : Comment Cicéron démontre-t-il l’incompatibilité entre amitié et pouvoir ?

I. La thèse : entre amitié et pouvoir, il faut choisir

 « ut neque diligat quemquem nec ipse ab ullo diligatur, circumfluere omnibus copiis atque in omnium rerum abundantia vivere » : La subordonnée, placée juste avant le verbe vouloir (velit) présente ce qu’un individu doit sacrifier (aimer et être aimé) pour obtenir une abondance de richesses. L’opposition entre neque et omnis renforce l’antithèse.

 « tyranorum vita » s’oppose avec l’accumulation de « nulla + vertu », vertus qui sont associée à l’amitié, car celle-ci est également associée à « nullus ».

II. Un discours convaincant

A. La force d’un raisonnement bien structuré

 Les connecteurs logiques comme « ergo », « nam », « enim »(X2), « Quod » (relatif de liaison X2), « quamquam », « atque », « sic », « enim », « itaque », par leur valeur causale ou consécutive, assurent une cohésion et une cohérence (au moins apparente) sans faille du raisonnement.

 Les connecteurs concessifs comme « ut », « tamen », « dumtaxat », indiquent que Cicéron a anticipé le point de vue de ses détracteurs. On a ainsi l’impression qu’il ne laisse pas la place aux contre-arguments.

B. Le poids de l’exemple

 « ut fit plerumque » qui suggère de nombreux exemples de ce que Cicéron avance, annonce l’exemple particulier de Tarquin.

 Les infinitives exprimant toutes une antériorité (infinitif parfait), elles suggèrent que la prise de conscience est arrivée trop tard pour Tarquin. Le participe présent, nous plongeant dans l’état de Tarquin alors, accentue cette impression.

 La structure en subordonnées emboitées a deux intérêts peut accentuer le caractère irrémédiable de la situation : Tarquin s’est lui-même pris au piège par son goût insensé pour le pouvoir.

 Tum et jam dramatisent encore la situation et son caractère tragique, car irrémédiable.

 Le choix de Tarquin n’est pas anodin : dernier roi de Rome, c’est lui qui inspire au peuple romain un peur panique des despotes (par sa cruauté, et notamment son crime envers Lucrèce, jeune femme noble, mariée, qu’il viole), peur qui coûtera d’ailleurs sa vie à César et qui explique qu’Auguste ne se soit jamais attribué le titre de roi ou d’empereur, alors qu’il en avait le pouvoir dans les faits. Bref ! Cicéron choisit délibérément « le grand méchant » de l’histoire de Rome, pour rattacher ses lecteurs à son point de vue.

III. De l’art de la persuasion

A. Un discours à valeur de vérité générale ?

 « Non ergo erunt homines deliciis diffluentes audiendi, si quando de amicitia, quam nec usu nec ratione habent cognitam, disputabunt » : le futur a ici valeur d’injonction, injonction elle-même renforcée par l’adjectif verbal en position d’attribut.

 «

...

Télécharger au format  txt (5.7 Kb)   pdf (40.4 Kb)   docx (9.7 Kb)  
Voir 3 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com