LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

L don n'est il qu'une forme de l'échange?

Dissertation : L don n'est il qu'une forme de l'échange?. Recherche parmi 254 000+ dissertations

Par   •  3 Novembre 2015  •  Dissertation  •  1 290 Mots (6 Pages)  •  2 222 Vues

Page 1 sur 6

Le don n’est il qu'une forme de l'échange ?

Le sujet présuppose que le don est une forme de l'échange et en même temps qu'il n'est pas que cela C'est a dire qu'il échapperait au moins en partie à la forme conventionnelle de l'échange . Dans la vie quotidienne,en effet,nous éprouvons le besoin d'employer l'expression « don gratuit »comme s'il ne agissait pas d'un pléonasme:cela révèle une bonne part des problèmes sous tendus par la question

Préciser la gratuité du don ,c'est reconnaître, a contrario, que le don peut être intéressé ,s'inscrire donc dans une forme d'échange

Il semble pourtant y avoir des situations dans lesquelles nous n'attendons rien retour de ce que nous offrons ,aucune contrepartie. Oui mais peut-être n'attendons nous rien parce que nous avons déjà reçu par le fait même de donner .Mais sans doute par reçu directement du donataire lui même , en personne in directement cependant par une gratuité sociale ,voire religieuse quelque fois .

A moins que nous ne puissions échanger avec nous mêmes  

Nous disons don gratuit quand nous voulons insister sur le fait que nous n'attendons strictement rien en retour .  Parce que , justement,la plupart du temps dans une société ou tout semble devoir et pouvoir acheter , tout don véritable peut paraître suspect ,c'est à dire dissimuler une attente,te la satisfaction d'un intérêt inavoué, voire inavouable

C'est bien sur le cas de l'amant qui submerge de cadeaux sa bien aimée .Il serait difficile de soutenir qu'il attend rien en retour , même s'il n s'agit pas d'un bien de même nature que celui qu'il offre

En générale,en effet, il n'attend pas des fleurs en retour de ses fleurs,ni un règlement en espèce trébuchantes de son bouquet

Mais dans ce cas, comment quelqu'un qui donne dans le plus strict anonymat , le plus grand secret et sans connaître son donataire , pourra encore rentrer dans la catégorie de ceux qui donnent par calcul?Il n'attend rien de son donataire ,l'ignorance personnelle du donateur et du donataire est réciproque et même garantie par certaines précautions légales. Nous pouvons penser à « l'accouchement sous X » bien que , dans ce cas,l’intérêt motivant le don de l'enfant soit, la plupart du temps ,évident.  

Mais dans le don de sperme ou d'ovocytes , le don d'organe en générale et même les dons humanitaires ou caritatifs tels qu'ils sont prescrits par la religion musulmane par exemple.

Dans ce dernier cas , le donateur doit demeurer inconnu sous peine de quoi le don 'a aucune valeur

Nous pouvons d'ailleurs noter que cette précaution est éloquente:ne signifie -t-elle pas que la publicité autour de la générosité recompose déjà l'acte de générosité par une gratification sociale qui en annule d'une certaine façon ,la stricte gratuité ?

Or quand nous n'avons rien à attendre en retour du don , c'est que nous avons déjà obtenu par le fait même de donner . C'est ce qui en suggérer par l'expression courante le plaisir d'offrir par exemple

s'il y'a déjà en soi ,un plaisir d'offrir.Il peut paraître superflu d'en attente un supplémentaire dans la reconnaissance.Que celle ci s'exprime ou non (geste,mimique,contre don )verbalement

Encore ce plaisir d'offrir n 'est-il pa si équivoque qu'il en a l »'air .Il peut passer par la bonne conscience même et y compris lorsque le don s'adresse à une personne morale (le malade atteint de telle maladie, le pauvre aidé par telle association, la victime de telle catastrophe naturelle etc. qui sont en quelque sorte des personnes abstraites. Dans ce cas la,quelque soit notre attitude morale par ailleurs ,il ya la bonne conscience de se conduire comme un bienfaiteur de l'humanité ,un philanthrope .Ce qui ,à l’occasion peut prendre la tournure d'un rachat ,d'une rédemption ou d'une réparation (ou d'une acquisition d'indulgences comme il en existait au moyen age )Nous pouvons penser à tel capitaine d'industrie qui n'est ^pas très regardant sur la main d’œuvre exploitée dans les pays émergents et sur laquelle est assisse sa prospérité ,mais qui,par ailleurs,est une généreux donateur pour la scolarisation en Afrique noire .Tout cela étant plus mélangé qu'il n'y paraît .

...

Télécharger au format  txt (8 Kb)   pdf (84.7 Kb)   docx (11 Kb)  
Voir 5 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com