LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Discours de la méthode, de Descartes

Commentaire de texte : Discours de la méthode, de Descartes. Recherche parmi 265 000+ dissertations

Par   •  28 Octobre 2016  •  Commentaire de texte  •  1 327 Mots (6 Pages)  •  1 173 Vues

Page 1 sur 6

Dans cet extrait du Discours de la méthode, Descartes aborde le thème des conditions de possibilité et de réalité de tout savoir possibles, et de la nationalité de l’homme. Il s’efforce de résoudre le problème de savoir si seules les personnes aux qualités psychiques exceptionnelles peuvent accéder au savoir ou si les personnes moyennant certaines conditions peuvent également. L’enjeu de ce texte est la recherche de la vérité sur le savoir. Pour résoudre ce problème, l’auteur soutient la thèse que le savoir suppose un usage méthodique de la raison et non des qualités psychiques exceptionnelles ou des talents particuliers. Dans un premier temps, Descartes définit le bon sens et la raison. Ensuite, il rappelle l’importance de la méthode. Enfin, il décrit le portrait du savant et du philosophe, son propre portrait.

I. La fait de la raison / Comment définir le bon sens ?

Le bon sens signifie la faculté de bien juger tandis que la raison est l’ensemble des principes et des manières de penser permettant de bien agir et de bien juger. Ainsi le bon sens et la raison concerne le jugement. Les Hommes ont le pouvoir de bien juger, malgré le fait qu’on ne puisse pas toujours juger correctement. « Il n’est pas vraisemblable que tous se trompent » quand on juge par soi-même, mais c’est naturel car ceci caractérise notre nature, notre essence. Si on enlève les fous et les sots, tous les Homme ont la raison et la faculté de juger. Même quand on juge de travers, on juge encore. Le jugement est un acte qui consiste à raisonner. Lorsque l’on juge, on raisonne, ce qui nous permet de « distinguer le vrai d’avec le faux ». Mais le bon sens représente également le pouvoir de penser ce que l’on pense, de donner son avis. Lorsqu’on raisonne, on le pouvoir de donner ou de refuser son consentement. Cependant le jugement ne s’apprend pas, il s’exerce.

Le consentement de plusieurs personnes sur le même sujet met en avance un consensus, qui est un argument consistant à faire appel à la majorité. « Le bon sens est la chose la mieux partagée au monde », tous sont d’accord pour dire qu’ils en possèdent assez. Même pour « les plus difficiles à contenter en tout autre chose », il y a une absence de désir d’en avoir plus, ils « n’ont point coutume d’en obtenir plus ». Cependant, un consensus n’est pas vraiment une preuve car le témoignage du plus grand nombre n’est pas certain mais est vraisemblable.

Descartes exprime le fait que le bon sens ou la raison est « naturellement égale en tous les hommes », tout le monde en possède la même proportion. La raison est essentielle à l’homme en tant qu’homme car elle définit spécifiquement l’homme, c’est « la seule chose qui nous rend homme ». On est homme ou on ne l’est pas. On peut dire que la raison est « toute entière en chacun », qu’elle est universelle, cependant cela reste une opinion partagée entre tous.

II. L’importance de la méthode / Pourquoi se trompe-t-on ? / Pourquoi les opinions diffèrent-elles ?

L’opinion est un résultat alors que la raison est le pouvoir d’affirmer ou de nier. La diversité des opinions entre les hommes ne vient pas du fait « que les uns sont plus raisonnables que les autres » donc la raison est hors de cause, ce n’est pas elle qui explique la diversité des opinions. La diversité vient des différents points de vue, donc des opinions. Les points de vue ne se détruisent pas l’un et l’autre, mais ils ne sont pas plus vrai l’un que l’autre. C’est la méthode traduit la voie à suivre. Or « nous conduisons nos pensées par diverses voies », elles sont multiples car s’il n’y avait qu’une seule, il n’y aurait pas d’opinion. Nous conduisons notre pensée par « diverses voies » en fonction de notre diversité de raisonnement (déduction, induction, analogie) mais aussi car « nous ne considérons pas les mêmes choses ».

Il y a une différence entre le fait que tous les hommes possèdent la raison et le fait qu’il y a une diversité de son usage, « ce n’est pas assez » pour atteindre la vérité et pour se mettre d’accord. Tout le monde a « l’esprit

...

Télécharger au format  txt (8.3 Kb)   pdf (42.3 Kb)   docx (10.9 Kb)  
Voir 5 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com