LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Les Etats-Unis et le monde.

Cours : Les Etats-Unis et le monde.. Recherche parmi 257 000+ dissertations

Par   •  10 Février 2017  •  Cours  •  4 036 Mots (17 Pages)  •  344 Vues

Page 1 sur 17

Conclusion partielle: Les E-U prouvent leur capacités économiques, financières, politiques et militaires. Mais la puissance, qui essaye de faire sa place dans le monde et notamment face au Concert des Nations européennes présente des atouts encore limités: la SDN est inspirée par les E-U qui ne la ratifient pas. La crédibilité économique des E-U est fortement ébranlée par la crise du Jeudi Noir. Si l'intervention militaire des E-U a été décisive en 1917-1918, ils rechignent à intervenir dans un quelconque autre théâtre d'opération militaire... jusqu'en 1941...

En somme les E-U confirment leur place en trant que puissance ascendante face à des puissances déclinantes (européennes), et sont potentiellement la première puissance mondiale même si elle ne s'est encore pas révélée au grand jour par une cohérence à l'échelle internationale.

II/ 1941 – 1989, la puissance manifeste.

1) L'engagement des E-U dans la Seconde Guerre Mondiale.

(a) Déroulé des opérations:

Le 6 juin 1944: les E-U débarquent en France. Le 1er août la bataille est gagnée, les 25 et 26 août, Paris était liberée et dès septembre la frontière allemande franchie. Les 8 et 9 mai l'Allemagne capitula. Dans le Pacifique la guerre est remportée par les Américians au prix d'une longue stratégie en "saut de moutons" et grâce à la supériorité de son aviation. Les E-U allèrent jusqu'au Japon qu'ils encerclèret mais ils n'envisageaint pas de débarquement avant que les Russes d'interviennent sur leur front. La technologie nucléaire changea la donne: le 6 août une première bombe était lançée sur Hiroshima, le 9 août sur Nagasaki et le 10 le Japon annonçait sa capitulation. Les Américains perdirent 300 000 de leurs hommes dans la guerre soit 0,2% de leur population, ils sont le seul pays occidental dont la population n'a pas été ravagée par le conflit.

(b) "L'immense industrie des E-U":

De 1941 à 1945 en 5 ans, le gouvernement fédéral dépensa 2 fois plus d'argent qu'en un siècle et demi écoulé: et 16 millions d'Américains furent mobilisés ce qui permit d'atteindre le plein emploi et de résoudre la crise de la Grande Dépression. La production d'acier doubla, 1200 navires de guerres, 65 000 batiments de débarquement, 296 000 avions, 120 000 tracteurs, 320 000 canons, 15 millions d'armes portatives, 4,2 millions de tonnes de munitions ont été fabriqués. En 1944 le PNB américain avait ainsi plus que doublé par rapport à 1940. Des techniques très nouvelles ont été maitrisées comme la fabrication du caoutchouc synthétique (726 000 tonnes en 1945) et la technologie nucléaire, en passant par la généralisation des systèmes de radars. Ainsi l'Amérique fut décisive dans la victoire: elle fournit 11 milliards de dollars d'armes de munitions et d'autres marchandises à la Russie dans le cadre du prêt-bail et plus de 31,2 milliards à l'empire britannique et 3,2 milliards à la France Libre, compensant ainsi son entrée tardive dans le conflit.

(c) La consécration de l'hégémonie américaine:

Les E-U sont durant la guerre un arsenal incomparable et extraordinairement efficace pour l'ensemble des Démocraties, ils incarnent les libérateurs des peuples opprimés par le joug des japonais ou des nazis, le conflit consacre l'accession des E-U à une incontestable hégémonie (première puissance productrice, scientifique et technique) concrétisée et renforcée, à la fin de la guerre par la maitrise de l'arme nucléaire dont ils sont alors les seuls détenteurs. Le hardpower américain est désormais incontestable: le retour de la prospérité, en même temps que la victoire conforte les américains dans leur croyance en l'excellence mais aussi en l'universalité de leur expérience nationale.

2) Construire le monde de l'après-guerre: établir un leader-ship.

(a) Préparer l'après-guerre en PAX AMERICA:

● Dans la perspective de la victoire les E-U se donnent les moyens de mettre en oeuvre leur vision d'un ordre néocapitaliste international: ils proposent l'instauration d'une organisation politique mondiale dotée, en cas de conflit circonscrit, d'un pouvoir d'arbitrage. Le 1er janvier 1942: la Charte de l'Atlantique pose les bases de la déclaration des 26 Nations Unies (conférence de Dumbarton Oaks d'août à octobre 1944), et du 4 au 11 février 1945, alors que les troupes Russe ne sont qu'à 70km de Berlin, les 3 grands se réunissent à Yalta, une ultime conférence ("partage du monde" libre) qui donnera naissance le 26 juin 1945 à l'ONU (La conférence constitutive ayant eu lieu le 25 Avril 1945 à San Francisco) dont les buts sont la sécurité collective, le respect des Droits de l'homme et le développement économique dans une grande coopération internationale.

● Dans un deuxième temps les E-U conditionnent la création d'un système susceptible de faciliter l'avènement puis la permanence, d'un ordre économique néolibéral selon 2 principes majeurs: la libération progressive des échanges et la stabilistaion ainsi que la libre convertibilité des monnaies. C'est dans ce sens que sont conclus les accords de Bretton Woods en juillet 1944. Ils proposent une reconstruction de l'Europe et l'aide au Tiers-Monde (le programme Food for Piece du président Eisenhower en 1954 mènera les aides versées par les E-U aux pays du "Tiers-Monde" aux ¾ entre 1953 et 1957) par deux organisations mises en place à ce moment: la Banque internationale pour la reconstruction et le développement (BIRD) qui dispose alors de 7200 millions de dollars de fond, et le FMI disposant d'un fond de 7 700 millions de dollars (le FMI fait du dollar la seule devise d'échange). A noter qu'en 1946, L'URSS refuse d'obtenir quoi que ce soit de ces fonds, rejetant l'aide venant d'un pays capitaliste. Il fut complété en 1947 par l'accord du GATT qui abaissait les tarifs douaniers et les harmonisait entre les signataires. Mais les partenaires des E-U, qui ne rejetèrent pas cette proposition, ne l'intégrèrent jamais complètement. Elle leur pose en effet toujours des difficultés de vue: la vision des E-U signifiait par exemple d'éclater les blocs économiques et donc la fin du colonialisme afin de s'assurer la suprématie économique. Ces dispositions se sont conclues par la Charte de la Havane en

...

Télécharger au format  txt (25.9 Kb)   pdf (73.5 Kb)   docx (19.2 Kb)  
Voir 16 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com