LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Berlin, une ville divisée symbole de l’affrontement Est-Ouest pendant la Guerre froide (1945-1989)

Dissertation : Berlin, une ville divisée symbole de l’affrontement Est-Ouest pendant la Guerre froide (1945-1989). Recherche parmi 265 000+ dissertations

Par   •  20 Juin 2016  •  Dissertation  •  2 165 Mots (9 Pages)  •  3 827 Vues

Page 1 sur 9

Composition: Berlin, une ville divisée symbole de l’affrontement Est-Ouest pendant la Guerre froide (1945-1989)

En 1945, à la sortie de la seconde guerre mondiale les deux grands vainqueurs s’affrontent. Le monde se divise progressivement en deux blocs qui s’affrontent idéologiquement, économiquement et même militairement sans jamais aucun combat. C’est en Europe et particulièrement en Allemagne que la confrontation est d’abord la plus dure. En effet l'Allemagne est un pays qui a été très impliqué dans la Guerre Froide, elle est perçue comme la cause de la seconde Guerre Mondiale et elle se trouve entre l'Europe de l'Ouest et le territoire occupé par l’URSS à l’Est. On se demande alors en quoi Berlin est le symbole de l’affrontement Est-Ouest pendant la Guerre Froide? Nous verrons d'abord que Berlin est le lieu central de la confrontation Est/Ouest, puis nous étudierons les nombreuses tensions au coeur de la ville et enfin nous examinerons la réunification de Berlin.

Après la seconde Guerre Mondiale l’Allemagne doit subir selon les puissances adverses une dénazification. Ce procédé dirigé par les alliés vise à éradiquer le nazisme dans les institutions et la vie publique allemandes. C’est pourquoi en juillet et aout 1945 dans les banlieues de Berlin a lieu la conférence de Potsdam qui réunit les grands vainqueurs. Les Etats Unis, la Grande-Bretagne, la France et l’URSS décident donc de diviser l’Allemagne en quatre zones d’occupation pour une durée limitée jusqu’à la dénazification, on assiste donc à la mise en place du "rideau de fer". La capitale, Berlin est elle aussi divisée en plusieurs partis. L’Allemagne est une grande puissance située au centre de l’Europe dans laquelle il faut tout reconstruire et qui représente beaucoup pour ces puissances opposées idéologiquement et politiquement. En effet tous les territoires libérés par l’armée rouge sont devenus communistes et les États-Unis ne veulent plus céder du terrain. C’est pour cette raison que le pays devient un enjeu territorial très important pour chacune de ces puissances qui souhaitent avoir toujours plus de terre.

En juin 1948, les Etats Unis, la France et la Grande-Bretagne décident de s’unifier. Berlin n’a plus une division quadripartite mais une simple division en deux moitiés. L’Est appartient à l'Union soviétique qui forme le bloc communiste et l’Ouest aux États-Unis et ses alliés qui forment le bloc capitaliste. Les États-Unis et ses alliés décident donc d’instaurer une monnaie unique, le deutschmark afin d’accélérer le processus de reconstruction du pays. En réponse Staline décide de couper toute relation entre l’Allemagne occidentale et Berlin Ouest qui se trouve sur le territoire soviétique. Afin de contrer la décision de Staline les Etats Unis mettent en place un système de pont aérien qui va servir à ravitailler par avion tout Berlin-Ouest pendant 322 jours, jusqu’à ce que Staline abandonne son blocus qui avait pour but de faire abandonner la ville par les alliées.

Ce blocus entrainera la division symbolique et forte de l’Allemagne. Les Etats Unis, la France et la Grande Bretagne décident de former la RFA (République fédérale Allemande) afin de pouvoir appliquer pleinement leur modèle politique, économique et social. Suite à cet événement à l’Est, l’URSS forme la RDA (République démocratique Allemande) le 8 mai 1949. L’Est suit une politique communiste et totalitarisme en opposition nette avec l’Ouest. Berlin reste aussi divisé en deux, Berlin Ouest devenu RFA et Berlin Est devenu RDA. Au cours des années 1950, Berlin est devenu l’emblème du conflit. La capitale représente à elle seule les raisons du conflit de la Guerre Froide. A l’Est, Berlin est la capitale de la RDA, on y mène toujours une politique soviétique avec un parti unique, une économie planifiée et une société manipulée par la forte propagande instaurée par Staline. Toute forme de liberté d’expression comme les manifestations ou les gréves sont fortement réprimées comme celle de juin 1953 où plusieurs centaines de personnes ont trouvé la mort. En revanche à l’Ouest la politique démocratique est menée sans problème, la nouvelle capitale de la RFA est Bonn. Les habitants ont le droit de vote universel, ils ont le choix grâce au pluralisme politique. La circulation est libre entre les deux zones mais cela entraîne une véritable fuite de la population Est allemande vers l'Ouest qui passe par Berlin pour franchir le rideau de fer. Plus de trois millions de jeunes et de personnes instruites attirés par les conditions de vie meilleures passent à l’Ouest. A la mort de Staline la population berlinoise Est est mécontente elle le montre à travers de grandes émeutes, le successeur de Staline propose alors d’unir la ville de Berlin Ouest à la RDA mais les alliés refusent et continuent de défendre Berlin Ouest.

Cette période de l’histoire marque la première coupure de l’Europe en deux blocs. Berlin une ville symbolique car elle est divisée en deux moitiés, au même titre que toute l'Allemagne, l'Europe voire le monde. Chaque moitié de la ville va servir de vitrine idéologique, destinée à montrer la supériorité de chacun des deux camps sur l’autre, on fait face à un véritable affrontement idéologique.

En effet, les deux puissances se font face à Berlin, mais aussi sur toute la surface du globe, elles s'arment de bombes de plus en plus puissantes, dans un but dissuasif. La pression d'une attaque nucléaire à tout moment est insoutenable, et cette situation durera pendant de nombreuses années. A Berlin, cette pression est aussi présente, on s’attend à tout moment à une attaque venant de la RDA ou de la RFA. Les armées sur place se tiennent prête à agir. A plusieurs reprises la guerre froide a failli devenir un véritable conflit avec des affrontements directs. De nombreux espions étaient infiltrés des deux côtés afin de surveiller l’ennemi et de prévenir d’une éventuelle attaque.

En 1961 pendant la nuit du 12 au 13 aout, un mur autour de Berlin Ouest est construit par l’armée Est allemande pour séparer définitivement les deux camps, afin d’arrêter les fuites de la population, les émeutes de 1953 ou bien encore pour contrer l’espionnage. Durant cette nuit l’armée de la RDA installe les premières pierres et les barbelés qui seront la cause de nombreux morts et de nombreux drames familiaux. Aussi appelé « le mur de la honte », le mur de Berlin a été une manière beaucoup plus ferme de séparer physique Berlin du monde en deux

...

Télécharger au format  txt (13.5 Kb)   pdf (122.8 Kb)   docx (13 Kb)  
Voir 8 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com