LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Fiche de lecture - Alice au pays des merveilles

Fiche de lecture : Fiche de lecture - Alice au pays des merveilles. Recherche parmi 273 000+ dissertations

Par   •  5 Avril 2016  •  Fiche de lecture  •  835 Mots (4 Pages)  •  2 851 Vues

Page 1 sur 4

Alice au pays des merveilles, Lewis Carroll

Roman écrit par Charles Lutwidge Dodgson

sous le pseudonyme de Lewis Carroll en 1865.

L’auteur :

Lewis Carroll (de son vrai nom Charles Lutwidge Dodgson) est un romancier, essayiste, photographe et mathématicien britannique né le 27 janvier 1832 à Duresbury et mort le 14 janvier 1898.

Professeur de mathématique à Christ Church Collège, Lewis Carroll fut ordonné diacre de l’Eglise anglicane en 1861 mais ne devient jamais prêtre par la suite. Il publia sous son vrai nom des ouvrages d’algèbres et de logiques mathématiques ainsi que des recueils d’énigmes et jeux verbaux.

L’œuvre et son contexte :

Alice au pays des merveilles qui est l’une des œuvres principales de Lewis Carroll publié le 04 juillet 1865 fut à l’origine écrite pour amuser Alice Liddell, et ses deux sœurs, filles du doyen de Christ Church. Ce livre, lors de sa première lecture, n’était pas destiné aux enfants. Son écriture fut reprise une seconde fois afin de l’adapté aux enfants, en conservant les personnages merveilleux qui la rendait si attrayante aux yeux de ce jeune public. Le roman regorge d’allusion satirique aux amis de l’écrivain et aux leçons que les écoliers britanniques devaient mémoriser à l’époque. Le pays des merveilles, tel qu’il est décrit dans le roman de Lewis Carroll, joue sans cesse avec la logique.

L’œuvre en quelques mots :

Alice au pays des merveilles fut publiée trois ans après une promenade en barque sur l’Isis (qui coule à Oxford) effectué par les révérends Dodgson (Carroll) et Duckworth en compagnie de trois jeunes filles : Alice, Edith et Lorina Charlotte Liddell. Durant le trajet de l’excursion qui commença au pond Folly et qui finissa une dizaine de kilomètres plus loin au village de Godstow, Dodgson raconta aux sœurs Liddell une histoire qu’il venait d’inventer. Celle-ci fut suivie plus tard par Alice au pays des merveilles.

Le thème dans l’œuvre :

Alice au pays des merveilles raconte l’histoire d’une jeune fille « Alice » qui s’ennuie auprès de sa sœur qui lit un livre tandis qu’elle ne fais rien. Mais voilà qu’un lapin blanc aux yeux roses vêtu d’un gilet avec une montre à gousset à y ranger passa près d’elle en courant. Cela ne l’étonna pas avant que le lapin sortit une montre en s’écriant : « Oh mon Dieu ! Je vais être en retard ! » Elle trouvait ce lapin vraiment spécial donc elle le suivit dans son terrier ; ce qui lui valut une chute interminable dans un grand puits. Au bout de cette chute, Alice se retrouva dans un couloir jonché de multiples portes, toutes fermées, sur une petite table en verre se trouvait une clé en or. Cette clé ouvrait une très petite porte caché derrière un rideau et qui donne sur un magnifique jardin. Alice, pour y passer dû rétrécir en buvant une potion posée sur la table mais sa petite taille l’empêchait de récupérer la clé oublié. Alice découvrit un biscuit qui l’aiderait à redevenir grande si elle le mangeait. Après avoir engloutit ce biscuit, elle devint aussi grande qu’un géant ce qui la fit pleurer car elle réalisa qu’il en restait plus de potion pour rétrécir et passer par la petite porte. Tandis que ces larmes formèrent une mare d’eau salé, le lapin surgit par une autre porte, celui-ci sursauta à la vue d’Alice et en oublia son éventail magique qui permit à la jeune fille de rétrécir et de franchir la petite porte à la nage et de ce rendre dans ce merveilleux jardin qu’elle avait aperçue par le petit trou de la porte. Elle fit la connaissance de nombreux animaux : une souris qui voulait raconter une histoire, un dodo qui proposa de faire une course à l’investiture, un chiot géant, une chenille qui donnait des conseils, le chapelier condamné à vivre à l’heure du thé, le Chat de Chester, la Reine et sa suite (des cartes à jouer), la Fausse Tortue. Sa rencontre avec la Reine de Cœur se terminait par le procès du Valet de cœur accusé d’avoir volé les mottes de beurre de celle-ci. À ce procès, Alice était le dernier témoin ! Réalisant l’absurdité de ce procès, Alice, qui avait retrouvé sa taille normale,  s’énerva contre la Reine qui ordonna sa décapitation. En se défendant, Alice qui s’écria «  Vous n’êtes qu’un jeu de carte » renversa les cartes à jouer. Tandis que le paquet de carte s’envole,  Alice se réveilla sur les genoux de sa sœur, elle s’était endormie. Alice raconta à sa sœur le rêve merveilleux qu’elle venait de faire avec ces rencontres. Sa sœur lui conseilla de rentrer prendre son thé, une fois seule celle-ci ferma ces yeux et s’imagina Alice plus âgée racontant ces aventures au pays des merveilles.

...

Télécharger au format  txt (5 Kb)   pdf (92.7 Kb)   docx (9.7 Kb)  
Voir 3 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com