LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Le personnage de Laura dans Les Faux-Monnayeurs

Dissertation : Le personnage de Laura dans Les Faux-Monnayeurs. Recherche parmi 237 000+ dissertations

Par   •  10 Février 2018  •  Dissertation  •  1 650 Mots (7 Pages)  •  783 Vues

Page 1 sur 7

issertation de Littérature

Comment le personnage de Laura nous apparaît-il tout au long du roman ?

Quel aspect de la femme le personnage de Laura représente-t-il ?

Les femmes ne jouent pas un grand rôle dans Les Faux-Monnayeurs, le seul vrai roman que Gide ait écrit, d’après sa définition du roman. Les personnages de Sarah et Rachel Vedel, Pauline Molinier, Marguerite Profitendieu, Madame de le Perouse et Madame Sophroniska ne sont guerre que des caricatures ironiques de caractéristiques dont Gide voulait se moquer, elles sont semblables aux personnages féminins du monde littéraire. II n'y a que Laura Douviers et l’intrigante Lady Lilian Griffith qui ont une certaine place au sein du roman et possèdent une personnalité tout a fait vraisemblable et dotée d'une certain caractère. Nous nous demanderons comment le personnage de Laura nous apparaît tout au long du roman et quels aspect de la femme il représente. Pour cela nous verrons que Laura Vedel/Douviers est un personnage à multiples facettes.

Premièrement, cette jeune femme est une un personnage pure, doux, féminin. Elle se résigne première à épouser Félix Douvier, un petit professeur de Français en Angleterre comme le précise Lilian Griffith dans le chapitre V, partie I. Ce mariage n'est pas d'amour, Laura n'est en aucun cas amoureuse de cet homme, elle consent à l'épouser par obéissance.

Elle a reçue un éducation pieuse, son père étant pasteur. Dans le chapitre XII, il est clairement dit que ce mariage est protestant, Olivier explique même à Édouard qu'il n'en a que faire puisque lui est catholique.

Enfin, Laura a reçue une éducation exemplaire, dans le chapitre V, partie I, Lady Griffith affirme que la jeune femme est « de très honorable famille ; très bien élevée; très réservée ; très timide », Laura semble être la femme parfaite, sans rien à se reprocher.

Malgré sa grande vertu, Laura est une pécheresse. Ainsi, dans la première partie, au chapitre IV nous apprenons que Laura entretient une relation avec un autre homme que Félix Douviers, son mari. Ce garçon avec qui elle a partagé sa couche n'est autre que Vincent, le plus âgé de la fratrie Molinier. En effet, lors de ce chapitre, le narrateur nous informe que « la nuit avant-dernière, Laura Douviers, assise sur les marches de l'appartement des Molinier, avait attendu Vincent jusqu'à trois heures », il y a plusieurs informations qui laissent comprendre que ce sont des amants, dans le chapitre précédant Olivier raconte à Bernard que son frère fréquente quelqu'un lorsqu'il déclare « mon frère a une maîtresse ». Plus loin, il poursuit en affirmant que cette fameuse maîtresse était présente un soir juste devant sa porte et s'exclamait « Vincent, mon amant, mon amour », on peut donc en déduire que cette jeune femme est en réalité Laura qui l'avait attendu ce fameux soir, Gide joue avec les points de vue et laisse le lecteur comprendre, il ne dit pas explicitement que Vincent et Laura sont amants lors de ce chapitre. La rencontre de Laura et Vincent est racontée par Lady Lilian Griffith, elle aussi amoureuse du jeune homme. Elle explique au chapitre V, partie I, dans son récit à Passavant que les deux amants, malades, se sont retrouvés « à Pau tous les deux, dans une maison de santé, un sanatorium, où on les avait envoyés […] on prétendait qu'ils étaient tuberculeux ». Elle explique ensuite ce que Vincent lui à raconté, que se croyant « condamnés, ils se sont persuadés que tout ce qu'il ferait ne tirerait plus à conséquence », nous apprenons plus tard durant le chapitre que suite à ce raisonnement, « la nuit suivante, il (Vincent) est venu retrouver sa nouvelle amie dans sa chambre et là, il lui a révélé tout ce que son mari n'avait pas su lui apprendre ».

Laura, après trois mois de vie conjugale, a donc commis un adultère. Suite à cette aventure son rôle de pécheresse s’aggrave, Lady Griffith laisse comprendre que Vincent et Laura se croyant condamnés « n'ont pris naturellement aucune précaution » et c'est là un des passages clés du roman : Laura tombe enceinte. Le personnage de Laura est intéressant de part ses relations avec les personnages masculins et de part sa grossesse, elle attend un enfant bâtard puisque le père n'est pas Félix Douviers, ce qui fait échos à la situation de Bernard, c'est pour cela qu'elle endosse le rôle de pécheresse en plus du rôle de jeune femme d'honorable famille. Cette grossesse est un élément essentiel dans le roman, elle créée des liens entre Passavant et Vincent qui a besoin d'argent pour aider son amante, elle fait revenir Édouard en France et permet à Bernard de rencontrer l''oncle de son ami.

Laura n'est donc pas aussi parfaite que ce que l'on pourrait penser mais elle reste avant tout

...

Télécharger au format  txt (9.6 Kb)   pdf (48.8 Kb)   docx (14.2 Kb)  
Voir 6 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com