LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

"Débuts de roman" dissertation

Dissertation : "Débuts de roman" dissertation. Recherche parmi 233 000+ dissertations

Par davidsicot  •  12 Mai 2016  •  Dissertation  •  897 Mots (4 Pages)  •  1 317 Vues

Page 1 sur 4

        Les premières pages d'un roman sont capitales : en dehors du titre, du nom de l'auteur, de la première et de la quatrième de couverture, ce sont bien souvent elles qui vont nous pousser à poursuivre ou à cesser immédiatement la lecture d'un ouvrage.

        Quelles qualités doit présenter un bon début de roman ? Quelles sont les attentes d'un lecteur lorsqu'il commence un roman ?

         Nous nous demanderons s'il recherche avant tout à être guidé de manière précise dans l'univers de l'auteur ou s'il préfère être confronté à des mystères qu'il résoudra ou non par la suite.

         D'abord, les incipits clairs, fluides et précis peuvent rassurer le lecteur et faciliter son entrée dans l'intrigue. Ensuite, les débuts de romans dans lesquels le suspense règne vont procurer des sensations fortes au lecteur et stimuler son imagination. Enfin, les meilleurs incipits, riches en signification, permettent une meilleure compréhension de l'oeuvre.

        En outre, un incipit fournit des clefs pour comprendre l'oeuvre dans son ensemble. En comparant le début de l'histoire avec la suite ou la fin du récit, le lecteur se rend compte de l'évolution significative, symbolique de tel personnage ou de tel élément de l'intrigue. Le roman Pierre et Jean de Maupassant, publié en 1888, s'ouvre sur une partie de pêche familiale en mer : l'harmonie entre parents et enfants semble dominer la scène. Au cours de l'histoire, Pierre découvre que Jean est le fruit de l'adultère de sa mère. Le récit se clôt par son départ sur un paquebot en destination de l'Amérique. Il ne supportait plus la lâcheté et l'hypocrisie de sa famille : la rupture est consommée. En relisant les premières pages, on se rend compte que l'auteur distillait déjà des indices d'une rivalité future entre les deux frères. Le contraste frappant entre l'incipit et l'explicit suggère combien les apparences peuvent être trompeuses.

        En conclusion, les débuts de romans qui respectent les caractéristiques traditionnelles de l'incipit peuvent garder un pouvoir de séduction sur le lecteur. Cependant, notre préférence et notre admiration vont aux commencements symboliques qui condensent, en quelques pages l'essence, la saveur du récit.

        Par ailleurs, on peut également apprécier l'originalité de certains incipits qui détournent la tradition romanesque. Diderot, dans Jacques le fataliste , se moque des débuts de romans habituels en brisant l'illusion de réalité que le romancier cherche normalement à créer. Il interrompt le récit et s'adresse directement au lecteur en lui proposant plusieurs scénarii possibles.

        Les premières pages d'un roman sont capitales : en dehors du titre, du nom de l'auteur, de la première et de la quatrième de couverture, ce sont bien souvent elles qui vont nous pousser à poursuivre ou à cesser immédiatement la lecture d'un ouvrage.

        Quelles qualités doit présenter un bon début de roman ? Quelles sont les attentes d'un lecteur lorsqu'il commence un roman ?

         Nous nous demanderons s'il recherche avant tout à être guidé de manière précise dans l'univers de l'auteur ou s'il préfère être confronté à des mystères qu'il résoudra ou non par la suite.

...

Télécharger au format  txt (5.3 Kb)   pdf (80.9 Kb)   docx (8.7 Kb)  
Voir 3 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com