LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

"Ce qu'est le coeur de Simon Limbres" de Réparer les Vivants de Maylis de Kerangal

Commentaire de texte : "Ce qu'est le coeur de Simon Limbres" de Réparer les Vivants de Maylis de Kerangal. Recherche parmi 241 000+ dissertations

Par   •  4 Mai 2017  •  Commentaire de texte  •  1 712 Mots (7 Pages)  •  11 064 Vues

Page 1 sur 7

Correction du commentaire de texte extrait 1 « Ce qu'est le cœur de Simon Limbres » de Réparer les Vivants de Maylis de Kerangal (2014)

selon la méthode CIA (je cite, j'identifie, j'analyse)

Problématique : Comment est présenté Simon Limbres dans ce début de roman ?

Introduction

Auteur : Si Maylis de Kerangal, (auteure née en 1967 à Toulon) a d'abord commencé sa carrière dans l'édition en travaillant chez Gallimard puis en créant sa propre maison d'édition « Le Baron perché », elle se voue aujourd'hui pleinement à l'écriture et a déjà écrit plus de 15 œuvres récompensées par la critique (ex . Corniche Kennedy en 2008 et Naissance d'un pont en 2010).

Œuvre : Pour Réparer les vivants, elle obtient en 2014 pas moins de 7 prix littéraires qui lui apportent sa véritable consécration. Ce roman suit pendant 24 heures le périple d'un cœur dans le cadre d'une transplantation cardiaque. Hormis le jeune Simon, en état de mort cérébrale à la suite d'un accident de voiture, toutes les voix sont entendues : celles des proches, des médecins, des infirmiers, des chirurgiens, mais aussi celle du receveur. Le don d'organe bouscule l'existence de chacun : entre panique, douleur, réflexions et espoirs, la vie s'éteint pour les uns et se poursuit pour les autres.

Résumé et contextualisation du passage : ce passage peut être considéré comme l'incipit du roman ou comme un prologue qui présente Simon Limbres à travers une comparaison entre les mécanismes biologiques de son cœur et ses émotions à différents moments de sa vie.

Lecture du texte : (à ne surtout pas négliger, entraînez-vous.)

Problématique et annonce du plan: Vous me demandez comment est présenté Simon Limbres dans ce passage. Je vais donc y répondre en montrant que ce passage fait tout d'abord le portrait d'un jeune homme plein de vie à travers la description de son cœur puis nous verrons que le cœur est présenté comme un organe biologique vital dans une description presque naturaliste tant elle est précise. Enfin, je montrerai que ce passage annonce également les prémisses d'un drame à venir.

CITATION

IDENTIFICATION

ANALYSE (effets, impressions ...)

I/ La description d'un cœur qui brosse le portrait d'un jeune homme plein de vie.

a) Un cœur vigoureux

« Ce qu'est le cœur de Simon Limbres » l.1, l.

« Ce qu'est ce cœur » l.3

« « Ce qu'est le cœur de Simon Limbres » l.4-5

« quand le cœur de Simon Limbres » l.12

« ce cœur humain » l.12

Procédé anaphorique

terme répété 5 fois dans le texte.

Met le cœur au centre du texte. Le cœur, en tant qu'organe devient plus important que le nom du personnage lui-même qui n'arrive qu'en position de complément du nom noyau « cœur ». On peut alors se demander qui est le personnage principal : Simon Limbres ou le cœur ?

« Ce qui l'a fait bondir, vomir, grossir, valser léger » l.3

« Ce qu'il a filtré, enregistré, archivé » l.5

« vie de flux et de reflux, vie de vannes et de clapets, vie de pulsations » l.11-12

« dépense » l.9

« effort » l.9

« «l'énergie » l.9

« muscle » l.16

Accumulations de verbes d'actions + passé composé

répétition du mot « vie » 4 fois

champ lexical de la vitalité

Impression de mouvement, d'une grande vitalité. Ce sont presque les pulsations du cœur que le texte fait entendre par son rythme régulier et rapide comme pour montrer sa vitalité.

On comprend alors que cette description du cœur est un moyen de nous présenter le personnage de Simon dépeint alors comme un jeune homme vigoureux, plein de vie et sportif.

b) Siège des sentiments humains

« valser léger comme une plume ou peser comme une pierre » l.3-4

« ce qui l'a étourdi, ce qui l'a fait fondre » - l'amour » l.4

« « en faire voir la joie qui dilate et la tristesse qui resserre » l.7

« l'émotion qui précipite » l.9

Métaphores

L'auteur réutilise les métaphores liées à l'expression des sentiments (« avoir le cœur léger », « avoir le cœur serré », avoir un cœur de pierre ») pour décrire Simon à travers son cœur qui réceptionne et réagit à toutes les émotions qu'il a vécues durant son existence

Le mot « amour » est mis en valeur entre le tiret et le point virgule créant une rupture de rythme qui force la pause sur ce terme. On notera la référence à l'entourage de Simon notamment à ses parents dans le recours à la métonymie « d'autres coeurs » l.2 qui renvoient au bonheur de la naissance de Simon marqué par les termes « naissance » l.2 et « événement » l.3

Conclusion partielle : c'est à travers la description du cœur que le lecteur découvre le personnage d'un jeune homme de notre époque, sportif et plein de vitalité. C'est donc par un procédé métonymique que l'auteur a choisi de débuter son roman.

II/ Le cœur de Simon, organe biologique vital

a) Organe chargé de mystère

« Personne ne le sait au juste » l.5-6

« Nul ne saurait prétendre le connaître » l.13

« seule une image en mouvement … pourrait en renvoyer l'écho » l.6

...

Télécharger au format  txt (11.8 Kb)   pdf (56.8 Kb)   docx (15 Kb)  
Voir 6 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com