LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Boule de suif, Emile Zola

Dissertation : Boule de suif, Emile Zola. Recherche parmi 241 000+ dissertations

Par   •  12 Novembre 2019  •  Dissertation  •  453 Mots (2 Pages)  •  482 Vues

Page 1 sur 2

Par Maxime Pelletier

À Nova Doyon

Pour 4 décembre 2017

Écriture et littérature

Groupe, 16

Une soirée bien négociée

Boule de Suif accepte de passer la nuit avec le prussien. Ceux-ci discutent de tout et de rien malgré les différences de mentalité. Le prussien désire obtenir des faveurs de Boule de Suif, cependant celle-ci ne veut pas, car il est prusse et elle ne désire pas avoir de relation avec l’ennemi. Plus la soirée avance, plus le Prussien lui offre à boire afin qu’elle soit plus docile. Cependant, ce qu’il ne sait pas, c’est qu’elle ne boit pas vraiment les breuvages, car elle sait que ses intentions sont malsaines. Tout ce temps elle jette les boissons dans les fleurs sur la table de chevet tout près du lit où ils se trouvent. Plus le Prussien boit, plus il se montre demandant et intrusif. Les autres compagnons, sachant qu’ils sont ensemble, festoient et insistent en leur apportant sans cesse des boissons à partager. Boule de Suif sait très bien ce qu’il veut, mais elle ne va pas lui donner, sans tenter de le raisonner. Pour ce faire, elle a besoin de sa vulnérabilité, pour faire honneur au pacte décidé plus tôt avec ses compagnons. Le pacte étant de ne pas céder aux avances du Prussien, mais bien de le raisonner à les laisser partir sains et saufs sans leur faire de mal. Cornudet a proposé, un peu plus tôt, de s’allier en le rendant fragile et ivre.

— Fais tout de même attention à toi Boule de Suif, dit-il avant qu’elle monte à la chambre du Prussien.

— Oui bien sûr mon cher, je resterai fidèle à notre projet et à ma patrie. Je ne suis pas si facile.

— Bonne chance, disent-ils en unissons.

En se rappelant cette conversation, elle se décide davantage à faire honneur à ses valeurs et se promet de ne pas sortir tant qu’elle n’aurait pas convaincu le Prussien. Perdue dans ses pensées, elle ne se rend pas compte qu’il danse, titube, chante et festoie devant ses yeux. Elle s’aperçoit qu’il devenait saoul comme une botte. Elle lui parler de la France et de toute sa beauté en rajoutant de beaux mots pour le convaincre que derrière ses airs de dur, il est, comme tout le monde, un amoureux de la France ayant un bon cœur. Saoul comme il est, il décide, après toutes les belles paroles de Boule de Suif et les promesses de bonheur au sein de la patrie française, de les renvoyer en diligence vers leur destination, se sentant léger et libéré du poids de garder ces otages. Tous partent bien ravitaillés pour la route et heureux de leur réussite. Boule de Suif se sent bien parmi ses nouveaux amis.

450 mots

...

Télécharger au format  txt (2.6 Kb)   pdf (47.2 Kb)   docx (12.6 Kb)  
Voir 1 page de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com