LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Qu’est ce que l’audit ?

Commentaires Composés : Qu’est ce que l’audit ?. Recherche parmi 265 000+ dissertations

Par   •  29 Mars 2012  •  2 767 Mots (12 Pages)  •  2 076 Vues

Page 1 sur 12

Qu’est ce que l’audit ?

L’audit est une démarche cohérente de contrôle qui conduit à délivrer une opinion sur ce qui en fait l’objet, par rapport au référentiel applicable.

Cette opinion doit être exprimée de manière claire et circonstanciée.

• Un audit est un examen critique, progressif, méthodique et constructif ;

• dans le second cas, on le définira comme un processus d’accumulation d’éléments probants nécessaires et suffisants.

Quelle que soit l’analyse retenue, un audit est mené avec discernement par un professionnel indépendant, en vue de délivrer une opinion attendue sur la matière contrôlée.

DEMARCHE DE CONTRÔLE

Toute démarche d’audit suppose la mise en œuvre d’une méthodologie prédéfinie à laquelle les auditeurs doivent se soumettre. C’est la réalisation d’un ensemble de travaux effectués suivant des modalités précises qui valide l’opinion qui sera émise.

DELIVRANCE D’UNE OPINION

La conclusion d’une mission d’audit est l’opinion émise. Cette dernière a une dimension relative puisqu’elle s’entend par rapport au référentiel applicable.

REFERENTIEL

Un référentiel est un ensemble de critères d’appréciation, un ensemble de tâches à effectuer, un ensemble de normes à appliquer. Dans le cadre de l’audit, c’est un ensemble de références qui permettent de formuler une opinion.

Une mission d’audit des comptes a pour objectif de permettre au commissaire aux comptes de formuler une opinion exprimant si ces comptes sont établis, dans tous leurs aspects significatifs, conformément au référentiel comptable qui leur est applicable. Cette opinion est formulée, selon les dispositions prévues par l’article L. 225-235 du Code de Commerce en termes de Régularité – Sincérité – Image fidèle.

Diligences – Ensemble de procédures et de techniques de travail mises en œuvre par le commissaire aux comptes dans le cadre de sa mission.

L’opinion est exprimée dans un RAPPORT. La formulation de l’opinion dépend du niveau d’assurance :

• A un niveau d’assurance raisonnable correspond une formulation positive : Commissaire aux comptes « Nous certifions… »

• A un niveau d’assurance modérée correspond une formulation négative : « Nous n’avons pas relevé d’éléments de nature à remettre en cause… »

Une mission d’audit doit atteindre un niveau d’assurance raisonnable qui se traduit dans le rapport par une expression positive.

AUDIT ET ANALYSE DES RISQUES

En audit comptable et financier, l’auditeur doit prendre en compte les risques liés à l’entité et ceux qui sont liés à son activité propre.

Le risque lié à l’entité auditée est le risque d’anomalies significatives avec ses deux dimensions risque inhérent et risque lié au contrôle.

Le risque lié à l’activité d’audit est le risque de non-détection, qui doit être géré par l’auditeur en fonction du précédent.

1 LE RISQUE D’ANOMALIES SIGNIFICATIVES

Il comprend le risque inhérent et le risque lié au contrôle :

1.1 LE RISQUE INHERENT

Le risque inhérent correspond à la possibilité que sans tenir compte du contrôle interne qui pourrait exister dans la société, une anomalie significative se produise dans la comptabilité.

Risque de survenance d’erreurs et d’irrégularités dans les comptes annuels avant toute action du contrôle interne.

Risques liés à l’environnement

Risques liés au secteur d’activité

Risques liés à la nature et au montant des opérations

1.2 LE RISQUE LIE AU CONTRÔLE INTERNE

Le risque lié au contrôle correspond au risque qu’une anomalie significative ne soit ni prévenue, ni détectée par le contrôle interne de l’entité et donc non corrigée en temps voulu.

Le risque lié au contrôle correspond aux faiblesses du contrôle interne ou à ses défaillances. Est en cause l’efficacité de la prévention ou de la détection et de la correction des anomalies significatives par les systèmes comptables et de contrôle interne de l’entité.

COMPLEMENT : LES ANOMALIES SIGNIFICATIVES

Les anomalies significatives sont au cœur des travaux de l’auditeur.

a) définition de l’anomalie significative

Il est important de ne pas perdre de vue que l’objectif de l’audit comptable et financier est de certifier (mission légale du commissaire aux comptes) ou attester (mission contractuelle de l’expert-comptable) que les états financiers sont réguliers, sincères et donnent une image fidèle du patrimoine, de la situation financière et des résultats de l’entité.

L’auditeur doit donc pouvoir conclure que les informations financières publiées ne comportent pas d’anomalies significatives.

Une anomalie significative est une information comptable ou financière inexacte, insuffisante ou omise, en raison d’erreurs ou de fraude, d’une importance telle que, seule ou cumulée avec d’autres, elle peut influencer le jugement de l’utilisateur d’une information comptable et financière.

Les erreurs peuvent avoir diverses origines ; l’auditeur a pour mission de détecter leur éventuelle présence, de les analyser et d’en mesurer l’impact sur les comptes.

Les résultats de ces travaux lui permettent de se faire une opinion sur la qualité des informations comptables et financières.

b) caractère significatif de l’anomalie

Le caractère significatif d’une information s’apprécie par rapport à seuil plutôt qu’à un critère qualitatif que cette information doit posséder pour être utile.

c) les erreurs

Les sources d’erreurs sont diverses. Pour bien identifier une erreur et en mesurer l’impact, il faut pouvoir en déterminer la cause ; les définitions suivantes ont été retenues dans le lexique de la CNCC :

• Non-respect

...

Télécharger au format  txt (19.8 Kb)   pdf (183 Kb)   docx (17 Kb)  
Voir 11 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com