LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Inégalités Sociales De Santé

Commentaires Composés : Inégalités Sociales De Santé. Recherche parmi 240 000+ dissertations

Par   •  20 Mars 2014  •  1 410 Mots (6 Pages)  •  557 Vues

Page 1 sur 6

Les sans-abri

Les « inégalités sociales de santé » sont des différences, entre hommes et femmes, entre groupes socio-économiques et entre territoires, qui ont un impact sur de nombreux aspects de la santé des populations. « Être pauvre ça rend malade et être malade ça rend pauvre. »

Des inégalités sociales de santé sont reliées à des groupes de personne défavorisée telle que les sans-abri. On définit les sans-abri comme des gens sans domicile fixe, qui n’a pas de logement stable. Ils ont un faible revenu ou n’en ont aucun. Les sans-abri sont dans un état de fragilité à plusieurs niveaux tels que : personnel, social, juridique, de santé et de logement qui rend difficile de s’engager dans une démarche pour ressources personnelles et des ressources de l’environnement. Donc c’est difficile pour ce type de personne d’aller chercher de l’aide pour s’en sortir.

Dans un premier temps, il sera question de la morbidité, de la mortalité ainsi que l’hygiène dentaire des sans-abri. Ensuite, le lien persistant entre l’état de santé des sans-abri sera abordé et pour finir les orientations a donné aux actions susceptibles d’améliorer leur santé.

La morbidité, la mortalité et l’hygiène dentaire des sans-abri

La morbidité chez les sans-abri est énorme. Ils sont atteints de plusieurs maladies dues à leur mode de vie. La tuberculose est celle-là plus contractée chez un sans-abri. Plusieurs se droguent, et souvent ils se partagent les seringues à répétition ce qui fait que cette population a un risque accru de SIDA et de maladies du foie consécutives aux hépatites. Certains malades mentaux se traitent eux-mêmes avec des drogues de la rue. Les pneumonies soient bactériennes, virales ou parasitaires sont souvent diagnostiquées surtout chez les sans-abri qui sont infectées par le virus de l’immunodéficience humaine (VIH). Selon des études, «10% à 90% des problèmes de santé chez les sans-abri sont l’alcoolisme et la toxicomanie ainsi que la santé mentale.»

L'abus d'alcool ou la dépendance à l'alcool, était le diagnostic le plus souvent posé chez les hommes itinérants masculins bien que la population des sans-abris soit maintenant

beaucoup plus diversifiée, l'alcoolisme est encore très présent puisque les estimés vont de 25%.

Les problèmes dentaires des sans-abris sont très fréquents et rarement identifiés. Ils souffrent souvent de caries, d’abcès dentaire et de gingivites qui sont la plupart du temps très sévère. Ces maladies buccaux dentaires chez ce groupe de gens défavorisé sont dues à leurs manques d’hygiène dentaire, le manque de soins dentaires et les déficiences nutritionnelles ainsi la santé de leur bouche n’est pas leur première préoccupation puisqu’ils sont en mode survie. Voici les résultats d’une enquête réalisée auprès des consultants de 80 centres de soins gratuits : « le nombre de dents manquantes non remplacées passe de 1,8 chez les patients de 25 et moins, à 10 chez les plus de 50 ans alors que pour les mêmes classes d’âge en population générale, elles varient de 0,5 à 2,3.» « En moyenne, chez un homme sans-abri 13 dents sont manquantes et chez la femme sans-abri 9,5 dents sont manquantes.» Selon une enquête, «45,4% de l’échantillon des sans-abri consultent un dentiste 1 fois par an alors que le taux d’une population en générale est de 6/10. 90% des sans-abri ont des caries dentaires non traitées.»

Les sans-abri ont une espérance qui est excessivement réduite si on compare à une personne habitant un domicile fixe. Leur espérance de vie joue entre 40 à 55 ans. D’autre part certains problèmes de santé tels que les maladies mentales, le diabète, les néoplasies ou l’épilepsie entrainent une mortalité excessive. « Le taux de suicide chez ce groupe de gens est de 15 %. »

Les déterminants sociaux de santés

Plusieurs déterminants sociaux influencent la santé des sans-abri. La biologie humaine englobe tous les aspects de la santé physique et mentale. Notre groupe défavorisé présente souvent des troubles mentaux, habituellement ce type de gens refuse l’aide qui lui est offert ou n’ont pas conscience qu’ils ont besoin d’aide. L’environnement social est un autre déterminant qui amènent les itinérants dans la rue et qui l’a maintient dans ce mode de vie. «La plupart des itinérants ont une vie marquée d’échec, des situations de crise, de ruptures, de difficultés profondes et de violence familiale.» Certains de ces

...

Télécharger au format  txt (9.1 Kb)   pdf (101.6 Kb)   docx (11.4 Kb)  
Voir 5 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com