LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

La première guerre mondiale et l’expérience combattante

Analyse sectorielle : La première guerre mondiale et l’expérience combattante. Recherche parmi 237 000+ dissertations

Par   •  25 Novembre 2013  •  Analyse sectorielle  •  584 Mots (3 Pages)  •  224 Vues

Page 1 sur 3

Exercice 1 – Composition

Sujet 1 – La première guerre mondiale et l’expérience combattante.

La première guerre mondiale débute en 1914 suite à un enchaînement de déclarations de guerre liées à un mécanisme d’alliances signées à la fin du 19ème siècle. Ces déclarations trouvent leur origine, leur étincelle dans l’assassinat du prince héritier d’Autriche François-Ferdinand le 28 juin 1914 à Sarajevo. Quatre ans plus tard les Etats en guerre sont épuisés et alors qu’ils étaient persuadés d’avoir à mener une guerre courte et victorieuse, ils ont rapidement pris conscience que les enjeux étaient devenus tout autre. La première guerre mondiale a profondément modifié l’expérience combattante et a donné naissance à un autre monde, le XXème siècle est né sur ses champs de bataille. Comment la première guerre mondiale a modifié cette expérience combattante ?

Pour répondre à cette question nous nous proposons de voir d’une part comment la première guerre mondiale a bouleversé les pratiques combattantes puis comment elle a crevé les seuils conventionnels de violence ?

I – Transformation des pratiques combattantes

A – Les grands enjeux stratégiques

1 – Guerre de mouvement rapidement abandonné

2 – Guerre de position

- Aspect de la guerre de position : retour sur le vocabulaire des tranchées, descriptifs brefs

- Quels sont les enjeux : sortir implique des prises de risque extrême => les phases d’attaque se traduisent par des pertes très importantes et du coup alimente les mutineries. Prendre l’exemple des attaques britanniques de la Somme, ou françaises du Chemin des Dames.

B – L’évolution de l’équipement

ð Les progrès de l’artillerie, de la balistique permettent d’utiliser des armes qui donnent « la mort » de loin. Utilisation de canons à longue portée : le plus puissant est un canon allemand appelé la Grosse Bertha dont la capacité de frappe était de propulser des obus de plus d’une tonne.

ð La découverte des armes chimiques

ð La mise au point des chars

C – l’implication de l’arrière

1 – un effort demandé à l’arrière en termes de participation au conflit : l’exemple des femmes

2 – la question de la propagande et du bourrage de crâne et de la mobilisation nécessaire de l’opinion publique car cette guerre est une guerre de territoire mais aussi une guerre idéologique qui justifie que l’on est dépassé les seuils conventionnels de violence.

II – vers une brutalisation des sociétés en guerre

A – la violence au front

B – la violence à l’arrière et sur l’arrière

C – le premier génocide de l’histoire

En impliquant si fortement les opinions

...

Télécharger au format  txt (3.4 Kb)   pdf (60 Kb)   docx (9.2 Kb)  
Voir 2 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com