LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

L’observation, le doute et le questionnement, quel est selon vous la caractéristique la plus appropriée pour œuvrer dans le domaine de la Science ?

Dissertation : L’observation, le doute et le questionnement, quel est selon vous la caractéristique la plus appropriée pour œuvrer dans le domaine de la Science ?. Recherche parmi 236 000+ dissertations

Par   •  21 Octobre 2019  •  Dissertation  •  2 522 Mots (11 Pages)  •  71 Vues

Page 1 sur 11

Auteur : Sem Castel Chery

Thème : L’observation, le doute et le questionnement, quel est selon vous la caractéristique la plus appropriée pour œuvrer dans le domaine de la Science ?

Introduction

        La science influence profondément le monde moderne. Dans tous les domaines, la science a occasionné des bouleversements si fondamentaux qu’il n’y a plus, dans la civilisation contemporaine, de possibilité d’éviter la science. Pour le meilleur et pour le pire.

        En tant qu’universitaire la science est  la base même de notre formation et notre outillage pour creuser le savoir où  il se trouve pour en dresser l’ossature, la charpente et la pérennité de ces fondements, cependant certaines questions tournant autour de ce domaine si fondamental requiert notre attention et tenterons de répondre a quelques unes d’entre elles.

        Le travail qui va suivre va tenter de répondre a ce thème : L’observation, le doute et le questionnement, quel est selon vous la caractéristique la plus appropriée pour œuvrer dans le domaine de la Science ?

        Afin d’élucider l’énigme de ce thème nous allons tout d’abord définir la science en tant que notion et ensuite les caractéristiques qui lui sont appropriées et enfin voir dans quelle mesure l’une de ces caractéristiques a une prépondérance dans la démarche de  l’œuvre scientifique.

La science définition 

         La science (latin scientia, « connaissance ») est, « Ce que l'on sait pour l'avoir appris, ce que l'on tient pour vrai au sens large. L'ensemble de connaissances, d'études d'une valeur universelle, caractérisées par un objet (domaine) et une méthode déterminés, et fondées sur des relations objectives vérifiables [sens restreint] »1[1]

        D'après Michel Blay [2], la science est « la connaissance claire et certaine de quelque chose, fondée soit sur des principes évidents et des démonstrations, soit sur des raisonnements expérimentaux, ou encore sur l'analyse des sociétés et des faits humains. »

        La science commence par « je veux savoir ». La connaissance est une activité si naturelle qu’il devient presque suspect de tenter de la définir. Si naturelle… mais aussi si complexe.

         En effet, « connaître » une chose renvoie à une multitude de sens ainsi pour la science, « connaître » suppose que l’on observe que l’on ramasse suffisamment d’informations et de renseignements pour pouvoir discerner, distinguer et révéler les éléments les plus proches possibles de la réalité. Au total, dans la science moderne, la vérité est déduite des faits, vérifiée et confirmée par l’expérimentation méthodique.

Cette expérience dit combien les choses mesurent, pèsent, quel temps elles durent, quelles directions elles prennent, etc.

        Cette réalité peut être réelle, virtuelle, concrète, naturelle, surnaturelle, abstraite, physique ou métaphysique. Souvent, la connaissance permet d’exercer la raison et, éventuellement de prendre des positions rationnelles. Pour cela il ne peut se faire de n’importe quelle façon il existe toute une démarche méthodologique pour reconnaitre les éléments caractérisant ce domaine, d’où la notion des caractéristiques du domaine scientifique.

Les caractéristiques de la Science

        Diverses tentatives de caractérisation ont été faites, mais il s'avère qu'aucune n'est suffisante pour décrire de façon raisonnable ce qui pourrait être commun aux démarches des divers champs scientifiques actuels. Les spécificités des démarches propres à chaque champ s'avèrent très importantes par rapport à ce qui pourrait en être indépendant.

        Cependant 3 caractéristiques fondamentales retiennent notre attention pour notre recherche : l’observation, le doute, le questionnement, nous allons analyser leur importance et leur rôle dans la structure ou démarche scientifique.

L’observation

        Commençons par examiner ce qui se produit communément au sein de la perception. Qu'est-ce qu'observer dans l'attitude naturelle?

        Dans la vigilance quotidienne, nous disons observer pour désigner une perception attentive et soutenue d’un objet. Ce peut-être le fait de grappiller un maximum de détails, ou surtout de ne pas perdre de vue un objet. Dans l’attitude naturelle, l'observation suppose donc une identification de l'objet, l'observé et une position de l’observateur.

        On dit que la science s’oppose à la pensée commune. Il est aussi admis que la pensée commune est par nature très subjective par rapport à l’approche objective de la science.

        En effet, l’observation scientifique n’est pas fondée sur des jugements de valeurs, mais plutôt sur des jugements de fait, encadrés par une armature conceptuelle solide. Le scientifique observe avec une méthode, avec des instruments de mesure, et il se réfère à des théories qui sont la texture de sa représentation, le filet qu’il jette sur le Réel.[3]

        D’autre part, l'observation scientifique ne peut pas se faire au petit bonheur, comme dans l’observation ordinaire, mais suivant un protocole bien précis. Elle est intentionnelle au sens où elle est organisée, où elle vise à repérer des constantes, à isoler un facteur spécifique.

        L’observation consiste à:

o Observer attentivement les faits;

o Abandonner les opinions personnelles;

o Abandonner les spéculations, les prénotions, les préjugés;

o Abandonner les croyances, les attentes, les passions;

...

Télécharger au format  txt (15.5 Kb)   pdf (213.1 Kb)   docx (724.4 Kb)  
Voir 10 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com