LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

L'hypercommunication

Dissertation : L'hypercommunication. Recherche parmi 257 000+ dissertations

Par   •  25 Avril 2021  •  Dissertation  •  4 650 Mots (19 Pages)  •  24 Vues

Page 1 sur 19

Dissertation sur L'Hyper-communication

Sujet : Dans Penser le changement, l’homme politique français, Francois Bayrou a écrit : « Le monde de l'hyper-communication est un monde séduisant mais dangereux, dans lequel la communication entre les hommes est réduite à presque rien. » 

            L’hyper-communication est la "tendance de plus en plus répandue dans la population de passer beaucoup de temps sur les écrans avec pour but de communiquer avec les autres", définit Bahman Ajang. L'hyper-communication est un concept de communication et par conséquent de partage d'informations toute nouvelle pour l'humain. Dans le terme composé « Hyper-communication » Nous avons « communication » de « communicare » qui signifie « mettre en commun ». Autrement dit, la communication est le partage d'informations d'un message entre des personnes ainsi que la mise en commun des connaissances de chacun. Ces vingts dernières années cette notion est de plus en plus présente dans notre quotidien. L'Hyper-communication est la communication inter-humaine avec des objets technologiques tel que les téléphones, les ordinateurs, sur des plateformes de types réseaux sociaux, messageries, boites mail et j'en passe.

Nous pouvons donc affirmer que notre monde et devenu un monde de l'hyper-communication, et c'est sur ce principe là que François Bayrou, homme politique et essayiste français a écrit dans « Penser le changement » que :  « le monde de l'hyper-communication est un monde séduisant mais dangereux, dans lequel la communication entre les hommes est réduite à presque rien ».

Le monde est séduisant car il exerce un vif attrait sur l'homme mais il présente néanmoins un danger non négligeable, il faut donc faire attention à nuancer cette notion d'hyper-communication. Nous pouvons donc tout au long de notre analyse, nous demander si l’hyper-communication est réellement vitale à l'homme .

Nous allons constater que certes l’hyper-communication est nécessaire à l'homme mais nous allons nuancer nos propos en observant que néanmoins l'homme ce porterait peut-être mieux sans cela. Et enfin nous allons dépasser les limites du sujet en analysant les changements opérés  pour contrer ou favoriser cette tendance de « monde connecté »

                 La notion de communication est un fondement de l’humanité. Chaque humain a ce besoin vital de communiquer avec l'autre. Cette communication est ambiguë et discutable. En réalité, l'homme peut essayer de trouver des indices afin de comprendre « autrui » mais ce ne sera toujours qu'une interprétation très subjective, qui d'autre que nous-même peut  vraiment nous comprendre en réalité ? Comme le dit si bien Gaston Berger dans « Esquisse d'une phénoménologie de la solitude » « Le « moi » ne peut accéder directement à l'univers « d'autrui » », en effet chaque personne a son « jardin secret », son intimité, à laquelle personne d'autre que lui n'a accès. C'est le principe du terme « jardin secret », terme qui je le rappelle désigne un endroit fictif qui se situerait dans notre être et qui serait là où se retrouve nos sentiments les plus profond et personnel. Un jardin est un endroit reposant, sans beaucoup de bruit et beaucoup de gens d'où l'utilisation de cette allégorie. Il est impossible pour deux personne de partager cet univers fictif directement. C'est ici que la langue fait effet de « médiateur » entre notre pensée et celle des autres. La communication inter-humaine est donc basé sur un codage et une interprétation subjective, Isabelle Alonso affirme que " Entre ce qu'on cherche à exprimer, ce qu'on parvient à exprimer et ce que les gens comprennent, le mode de communication tient plus du téléphone arabe que de la photocopie. » , cela résume totalement cette notion de communication parallèle à la solitude. On est seul, c'est un effet, on naît seul et on mourra seul, c'est la solitude existentielle, mais pour lutter contre cette solitude, nous avons besoin de communiquer, aussi subjectif que soit ce moyen de lutte, c'est une nécessiter pour chaque être humain. Et c'est sur ce principe que ce base l'hyper-communication.  La notion de communication évolue au cours du temps grâce à de nombreux penseurs et philosophes comme par exemple Noam Chomsky, linguiste américain qui a développé la grammaire générative et transformationnelle dans les années trentes et a joué un rôle important dans la révolution cognitive, le point de vue cognitiviste ne considère pas le comportement et ses produits comme son objet de recherche mais comme autant de données susceptibles de fournir des indications sur les mécanismes internes de l'esprit et sur les façons d'opérer de ces mécanismes dans l'exécution des actions. 

Nous avons aussi la communication selon Jackobson,penseur et linguiste russe puis plus tard proffesseur à Harvard et auteur de nombreux ouvrages sur la communication inter-humaine et l'un des linguistes et les importants du XX ème siècle, a développé les fonctions du langage, fonctions qui nous intéressent fortement dans notre analyse. En effet, ces fonctions aux nombres de six sont en fait ce à quoi peut servir la langue, de quelles façons, on peut communiquer. Ces fonctions ont pour but ultime d'expliquer quelles sont les formes de phrases pouvant nous faciliter la communication, étant si difficile entre êtres humains. À titre d'exemple, nous avons la fonction référentielle, fonction servant à appuyer sur le contexte de nos paroles ou encore, la fonction méta-linguistique, servant à expliquer quelque-chose à quelqu'un en s'assurant qu'il ai bien compris ce à quoi nous faisons allusion. 
Les modes de communications donc liés à ces fonctions sont nombreux et ont évolués avec le temps tout d'abord, durant la préhistoire, les Hommes utilisaient des sons et des gestes pour pouvoir transmettre une information à leurs destinataires. En évoluant, les Hommes ont commencés à utiliser l'art rupestre pour pouvoir communiquer. Le terme « Art rupestre » désigne toutes les manifestations artistiques réalisées par l'Homme sur supports rocheux. La première grande évolution a eu lieu à l'Antiquité avec l'apparition de l'écriture. C'est à ce moment-là que l'Homme a commencé à écrire des textes. Cela marque le début de l'Histoire de la communication. Avec l'apparition de l'écriture étant un besoin véritable pour l'Homme dans les échanges commerciaux, dans le compte du nombre de têtes de bétail mais aussi dans la communication rapide et efficace. Cela a permis une grande avancée dans la communication. L'écriture est un besoin véritable pour l'Homme dans les échanges commerciaux mais aussi dans la communication rapide et efficace. Cela a favorisé l'avancée dans la communication, Au moyen âge, l'histoire de la communication fait un grand pas notamment grâce à l'imprimerie vers 1440. Plus tard, en 1794, le français Claude Chappe inventa le télégraphe et enfin l'invention du téléphone, dérivé direct de tout les moyens de communication d'aujourd'hui allant du télphone portable à l'ordinateur en passant par la télé et internet. 

...

Télécharger au format  txt (28 Kb)   pdf (95.8 Kb)   docx (563.9 Kb)  
Voir 18 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com