LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

La mise en place d'un processus d'intelligence économique territoriale peut-être des résentations (des craintes)

Cours : La mise en place d'un processus d'intelligence économique territoriale peut-être des résentations (des craintes). Recherche parmi 265 000+ dissertations

Par   •  11 Mai 2013  •  Cours  •  225 Mots (1 Pages)  •  652 Vues

La mise en place du processus d’intelligence économique territoriale peut susciter des réticences (voire des craintes) de la part des acteurs locaux, il est donc nécessaire d’avoir une adhésion des acteurs du territoire avec comme risque le refus, pour certains, d’entrer dans la démarche. Les explications ont plusieurs origines. On peut évoquer, d’une part, le phénomène du «blocage culturel français sur le renseignement » (cf., Christian Harbulot et Jean Pichot-Duclos (1996, p2)), et d’autre part, l’explication peut être trouvée dans le formalisme et la structuration inhérents à la gestion de projet qui peut parfois bousculer les habitudes.

Une autre interprétation se situerait dans la perte partielle du pouvoir de certains élus et dirigeants d’organisations (entreprises, institutions etc.). En effet, l’adaptation du territoire aux nouveaux enjeux en collectant, traitant, utilisant et en mettant à disposition l’information stratégique signifie de gouverner autrement. C’est pour les élus, accepter sur le moyen terme, de perdre un peu de pouvoir (cf., Christophe Assens et Dominique Phanuel (2000, p16)) pour en laisser un peu plus aux parties prenantes territoriales. Yann Bertacchini et Philippe Herbaux (2005, p5) écrivent dans ce sens que « le partage du pouvoir municipal et l’effet levier qui en résulte, est une relation avec la capacité de partage des flux de communication » et ils font observer que le partage de l’information au niveau municipal est une nouveauté.

...

Uniquement disponible sur LaDissertation.com