LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

L'enjeu De La Diversification De L'économie Russe

Dissertation : L'enjeu De La Diversification De L'économie Russe. Recherche parmi 263 000+ dissertations

Par   •  10 Novembre 2012  •  2 596 Mots (11 Pages)  •  1 022 Vues

Page 1 sur 11

Plan

Introduction

I. Les causes

1) Passé économique

2) Dépendance aux matières premières

3) Forte inégalité au sein de la population

II. Conséquences

1) Sur le plan international

2) Réduire les inégalités

Conclusion

A l’heure actuelle, la Russie n'est plus une des premières puissances économiques mondiales comme au temps de l'Union soviétique. Malgré cela, elle demeure aujourd'hui une des dix plus importantes économies au niveau mondiale. Par exemple en fin 2007, elle se situe au 8° rang.

La Russie est un pays, un territoire de 17 millions de km² qui s'étend d'ouest en est, de Kaliningrad à Vladivostok, sur plus de 9 000 km. Un territoire qui regorge de ressource naturelle, ainsi que de nombreuses possibilités agricoles. En effet, il n’y a pas d’autre pays au monde capable d’égaler la Russie sur le point de la diversité des ressources naturelles : Gaz, foret, pétrole, charbon, uranium... Une population qui compte aujourd’hui plus de 140 millions d'habitants, malgré un taux de natalité jugé par son gouvernement encore trop faible (8,5% par ans). Néanmoins, la Russie possède des compétences scientifiques et techniques parmi les plus avancées du monde, mais surtout une croissance économique forte d’environ 6% depuis la crise économique de 1998. L’état sous les deux mandats de Vladimir poutine c’est fortement renforcé, et l’économie Russe à sue remonter la pente.

Mais cela ne suffit pas à assurer l’avenir économique du pays surtout suite à la crise économique de 2008. Ainsi, nous allons dans cette dissertation présenter les différents enjeux de la diversification de l’économie Russe. En effet, dans une première partie nous présenterons les causes et les nécessités de cette diversification économique, avec les principaux secteurs d’activités de la Russie, ainsi que sont passé économique. Nous parlerons de la forte influence des matières premières sur sont économie, ainsi que des limites que celles-ci représentent. Ensuite nous parlerons des fortes inégalités qui persistent aux seins de la population, souvent à l’origine du manque de diversité économique. Enfin dans une seconde partie nous énumérerons les conséquences et les avantages d’une diversification économique Russe sur le plan mondial, ainsi qu’en interne avec un taux de chômage en baisse et donc la possibilité de réduire les inégalités.

La Russie n’a pas toujours connue une croissance forte de 6,5%. En effet après la chute de l’URSS en 1991, l’économie russe à était gérée de façon attife et désordonner par un système inapproprié (Américain). Cette mauvaise gestion conduit le pays à un désastre économique avec un état quasiment impuissant et une dette considérable. La population est la première à subir les conséquences, avec plus de la moitié sous le seuil de pauvreté. Ainsi en 1998, c’est l’effondrement total, le pays subit un krach financier qui ne fait que l’appauvrir.

Mais ce krach boursier est le résultat d’une économie russe largement privatisée dans les années 1991. En effet l'état va encourager la fondation de groupes puissants par des oligarques, qui souvent étaient des anciens officiers soviétiques à la retraite ou de jeunes entrepreneurs rapidement enrichis comme par exemple le propriétaire du club Chelsea ; Roman Abhramovitch. À partir de 1992, la Russie privatisa de nombreuse entreprise, « la thérapie de choc » fut mise en œuvre de façon complète à partir des années 94. En effet à cette époque, plus de 50 % du secteur public (112 625 entreprises) furent privatisées.

En fait, l'État russe a développé sous la présidence de Poutine une capacité d'intervention dans les groupes jugés stratégiques, mais cela s'assimile plus à la volonté nationaliste. Le système russe s’apparente plus à un système semi-démocratique ou semi-autoritaire…

.

C’est dans un contexte de privatisations hâtives et d'inflation, que la transition s'est d'abord traduite par une division par deux du PIB Russe. Le chômage quand à lui c’est élevé à plus de 0,1 % de la population active au début des années 1990, par la suite il a grimpé à 0,8 % en 1992 et jusqu'à 8 % en 1994. Par exemple quatre fois plus vite qu'en Biélorussie 0,5 % en 1992 et 2,1 % en 1994. Tout comme le taux de mortalité qui augmenta quatre fois plus vite en Russie qu'en Biélorussie.

Une augmentation de plus de 18 % de la mortalité en Russie fut attribuée aux nombreuses privatisations et à un chômage plus que conséquent. En effet cela menant à un accès difficile voir limité aux soins médicaux.

Sans parler de l'augmentation de l'alcoolisme. La crise économique Russe fut au sommet avec la crise financière de 1998. En effet elle fut marquée par une dévaluation brutale du rouble et une dette de l’état considérable. Mais, cette crise fut en réalité salutaire pour le pays, oui enfin dans le sens où elle aurait permit à l'appareil de production russe, c'est-à-dire l’industrie de devenir compétitive et ainsi de se mettre en position de forte croissance.

Mais c’est en 1999 que Vladimir Poutine fit sont entrée sur la scène politique internationale comme nouveau président de la Russie. Ainsi c’est avec la hausse des prix des hydrocarbures comme le pétrole et le gaz et des réformes économiques engagées par Vladimir Poutine que la Russie va entamer une période de croissance forte (autour de 7%) et donc réduire considérablement sa dette.

La reprise économique de la Russie sous Vladimir Poutine entre 1999 et 2005, a connu une croissance économique que l’ont peut appeler ; « moyenne supérieure » d’environ 6,7 %. Les prix de plus en plus élevés de l'énergie assurent une rente en devise assez conséquente. Ainsi le marché économique intérieure se développe rapidement et se traduit par une croissance du PIB de l'ordre de 6 à 8 % par an qui perdurera jusqu'en fin 2008.

Mais la crise économique mondiale née aux États-Unis en 2008, annonce une baisse de la consommation mondiale des hydrocarbures. Ceci a pour conséquence une baisse inéluctable des cours des matières premières stratégiques pour le développement

...

Télécharger au format  txt (17 Kb)   pdf (249.9 Kb)   docx (15.1 Kb)  
Voir 10 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com