LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Adam Smith: la division de travail et l'expansion du marché.

Mémoire : Adam Smith: la division de travail et l'expansion du marché.. Recherche parmi 263 000+ dissertations

Par   •  30 Décembre 2013  •  889 Mots (4 Pages)  •  641 Vues

Page 1 sur 4

ADAM SMITH :

LA DIVISION DU TRAVAIL ET L’EXPANSION DU MARCHE

Introduction : C’est un économiste écossais du XVIIIe considéré comme le père fondateur de l’économie politique. Il pose les bases d’un capitalisme libéral en publiant en 1776 «Recherche sur la nature et les causes de la richesse des nations ». On retiendra de cet ouvrage l’apologie libérale du marché, « le laisser faire, laisser passer », de toute façon la somme des intérêts particulier conduit à l’intérêt général. Il s’ouvre sur le fait que la division du travail est source de GDP menant à la croissance.

I/ La division du travail comme source de la croissance.

A) L’efficacité de la division du travail

 Elle consiste à diviser les taches entre les différents ouvriers :

- permet des GDP grâce au temps d’adaptation qui est supprimé et au fait que l’ouvrier devienne plus habile à faire la même tache (spécialisation)

- l’ouvrier devenu plus productif va inventer de nouvelles méthodes de L permettant des GDP et une hausse de la P°

 en se spécialisant la P° va augmenter et profiter à la richesse des nations

 la division du travail créée alors une interdépendance entre chaque ouvrier

B) Division du travail et penchant naturel à l’échange

 les hommes ont un penchant naturel pour l’échange :

- la division du travail en est une conséquence

 servant leur propre intérêt en échangeant, les hommes servent aussi l’intérêt de tous et sont poussés par une MAIN INVISIBLE représentant le marché, intention qui n’entrait nullement dans leurs objectifs de départ

 Smith pense qu’il faut laisser libre les individus de s’enrichir (laisser faire, laisser passer). L’Etat ne doit donc pas intervenir sur le marché, il doit alors se limiter à sa fonction de gendarme (surveiller agents éco) + dépenses publiques (infrastructures)

C) Division du travail et extension des marchés

 GDP = augmentation de la production donc extension des marchés pour pouvoir écouler le surplus de production

 Si le marché est petit ou trop limité, l’individu n’est pas poussé à se spécialiser et à produire +, car il ne pourra pas tout vendre

 En se spécialisant, l’individu va vendre sa production sur le marché et permettre une création de richesse pour la nation

II/ Conséquences de la division du travail : Prolongements et critiques.

A) Prolongements de la division du travail

TAYLOR :

 il crée l’OST : les gestes sont observés, codifiés, répétés et enseignés pour accroitre les GDP. C’est ce qu’il appelle “The on best way”. Il utilise “l’homme boeuf” pour son 2nd principe “The Right man in the Right place”.

 l’OST repose sur la double division du travail :

• division horizontale

- chaque ouvrier est spécialisé dans une tache particulière, pacellaire simple et répétitive

- remarque dans le contexte historique de Taylor les ouvriers qualifiés fort de leur savoir-faire avaient trop de pouvoir or avec la vague d’immigrations aux EU sans qualification et cherchant un emploi pouvait travailler selon ces méthodes et ainsi casser le pouvoir des ouvriers qualifiés

• division verticale

- séparation des penseurs et des manuels (col blanc / col bleu)

FORD :

 il ajoute au Taylorisme une innovation économique : la chaine de montage

- Rythme le travail

- Standardisation des pièces et modèles

 il met aussi en place le 5$/Day

- compensation

...

Télécharger au format  txt (6.3 Kb)   pdf (95.8 Kb)   docx (11.3 Kb)  
Voir 3 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com