LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Michel Et Augustin Revue De Presse

Commentaires Composés : Michel Et Augustin Revue De Presse. Recherche parmi 240 000+ dissertations

Par   •  14 Janvier 2013  •  5 932 Mots (24 Pages)  •  573 Vues

Page 1 sur 24

L’innovation technologique française

Michel et Augustin : du goût et de la communication ! (mars 2011)

Rencontrés sur les bancs du collège, Augustin Paluel-Marmont et Michel Rovira, jeunes trentenaires, ont créé en 2005 une marque à leur effigie qui bouscule les codes de l’agro-alimentaire…

« Vous n’avez aucune chance face aux poids lourds de l’agro-alimentaire », cette phrase, les deux fondateurs de Michel et Augustin l’ont entendue plus d’une fois. Cela ne les a pourtant pas empêché de se lancer et de réussir leur pari puisque six ans plus tard, ils sont à la tête d’une marque à succès enregistrant un chiffre d’affaires de 10 millions d’euros et employant 27 salariés.

La recette de ce succès ? Tout d’abord, des produits de qualité, gourmands et sains, fabriqués en France à base d’ingrédients naturels. Mais aussi une stratégie de communication très en phase avec les attentes des jeunes actifs. Les deux fondateurs n’hésitant pas à se mettre en scène dans des vidéos faussement naïves diffusées sur You Tube et Facebook (où ils comptent quelques 25 000 fans) pour promouvoir leurs produits, allant jusqu’à imiter Michaël Jakson et à parodier Georges Clooney…. Un ton décalé qui se retrouve jusque sur les packagings qui interpellent le consommateur de petites phrases humoristiques : « ce qu’il y a marqué devant = ce qu’il y a dedans ! » ou encore « regardez moi dans les yeux »… Bref, toute une stratégie de communication bien huilée qui a conduit Michel et Augustin à s’auto proclamer : « les trublions du goût ».

C’est après une carrière dans une banque d’affaire new yorkaise pour Michel et un passage par les nouvelles technologies pour Augustin, que les deux amis d’enfance se retrouvent (ils ne s’étaient jamais vraiment perdus de vue) en 2003 pour écrire un Guide des boulangeries de Paris. En parallèle à la rédaction du livre, Augustin se forme à la boulangerie et le projet de concevoir leurs produits prend progressivement forme. Après de nombreux essais dans la cuisine d’Augustin, les deux amis testent leur premier sablé chez l’épicier du coin. Le succès est au rendez-vous et l’aventure est lancée !

Entre les Petits cookies from France, les Vache à boire, les Petits sablés ronds et bons et les Petits carrés pas tout à fait carrés, Michel et Augustin compte aujourd’hui 50 références dans cinq univers de produits (gâteaux sucrés, yogourts à boire, fruits mixés, biscuits apéritifs, yogourts en pot et pâtisseries fraiches).

Diffusés dans près de 6 000 points de vente à travers la France, les produits Michel et Augustin sont également présents dans plus de 400 points de vente à l’étranger. En Belgique, en Suisse et au Luxembourg mais aussi au Japon, en Russie et aux Etats-Unis où les produits se vendent dans leurs emballages d’origine entièrement rédigés en français. Une french touch’ dont les consommateurs japonais raffolent et qui a su séduire jusqu’au gros distributeur américain Deluca.

Virginie Oks.

Source : Actualité en France n°7, mars 2011

L’incroyable destin de Michel et Augustin

Publié le 7 février 2011 par Camille Prigent

Qui n’a jamais entendu parler de Michel & Augustin ? Depuis 2005, ces « trublions du goût » vendent des sablés « bons & ronds », des « vaches à boires » et plein d’autres produits dans un jargon que seul le plus féru des consommateurs peut comprendre.

C’est en découvrant la marque Ben & Jerry’s qu’Augustin Paluel-Marmont se rend compte d’une évidence : lorsqu’il fait ses courses, aucune marque ne lui parle et toutes les histoires lui semblent préfabriquées. Avec Michel de Rovira, leur vient alors l’idée de lancer une marque qui pouvait à la fois raconter l’histoire et les péripéties de ses fondateurs et ainsi créer du lien avec le consommateur : la marque Michel & Augustin est née.

Leur axe de communication décalée met régulièrement en scène les deux fondateurs qui cherchent avant tout à s’amuser. Ces derniers reprennent les fondamentaux du marketing en utilisant des techniques efficaces et peu onéreuses tout en favorisant la proximité avec le consommateur. Leur mot d’ordre ? Faire sourire pour se faire connaitre.

Michel et Augustin excellent dans le story-telling en développant un univers cohérent autour de la Bananeraie, une vache, une kangoo, etc. Une histoire qu’ils alimentent au fur et à mesure que la marque se développe. Rester proche de ses consommateurs tout en incarnant leur marque avec une communication efficace et décalée, telle est la recette gagnante de ce duo.

Ils ont notamment réussi à s’infiltrer dans une conférence de presse que tenait Bill Gates pour poser une de leurs fameuses « vaches à boires » sur son pupitre : l’image de Bill Gates photographié avec le yaourt à boire a fait le tour du monde propulsant la petite marque sur la scène internationale.

De petites vidéos ponctuelles qui ont pour but d’amuser le consommateur et de faire parler de la marque viennent régulièrement alimenter le site :

Créer du lien et rester proche de ses consommateurs et prospects, c’est également grâce au street marketing que l’on y parvient. On a donc retrouvé, un beau jour, Michel et Augustin déguisés en vaches et distribuant des échantillons sur le quai d’une station de métro. Un excellent moyen de créer un buzz marketing et d’être gratuitement médiatisé avec d’excellentes retombées presses.

Un mythe est créé autour de leur bureau « La Bananeraie » où l’on est invité à tout moment à toquer à la porte passer discuter avec l’équipe, échanger des idées et donner son avis sur les nouveautés créant une réelle proximité avec le consommateur.

Tous les 1ers jeudis du mois Michel et Augustin ouvrent leur bureau à leurs consommateurs, invités à découvrir les locaux et à déguster les produits : un excellent moyen de fidéliser la clientèle ! La marque tient régulièrement informés ses consommateurs grâce à un blog et une newsletter bimensuelle, en plus du site internet. Cette approche informelle raconte les dernières nouvelles de la marque de façon plus insolite et décontractée. 50,000 abonnés suivent régulièrement les aventures des fondateurs et de la marque : un moyen efficace d’entretenir une relation privilégiée avec le consommateur.

Nul ne peut contester la réussite de ces deux

...

Télécharger au format  txt (37.6 Kb)   pdf (322.8 Kb)   docx (24.5 Kb)  
Voir 23 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com