LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Etude de cas Apple

Étude de cas : Etude de cas Apple. Recherche parmi 233 000+ dissertations

Par   •  26 Mars 2013  •  Étude de cas  •  1 707 Mots (7 Pages)  •  411 Vues

Page 1 sur 7

lll-Les limites de cette réussite

1)Apple en difficulté

Après avoir révolutionné le marché en matière d'innovation électronique, Apple perd peu à peu de la vitesse et peine à retrouver son immense succès.

Apple semble rencontrer un grand nombre de problèmes concernant la production de ses nouveautés, les clients étants de plus en plus exigants, Apple à du mal à trouver ces fameuses innovations qui ont fait tout son succès. On constate en effet qu'à partir de l'Iphone 4 , le design et le contenu, se ressemblaient trop et qu'en vue des attentes trop exigentes, les clients étaient de plus en plus déçus. Ainsi l'Iphone 5 serait en "difficulté" à la même echelle que l'Ipad mini et l'Imac. Pour combler ce déficit, Apple aurait relancé la production de l'Ipad 2 pour ne pas laisser trop de clients frustrés.

En raison de ses résultats, jugés trop faibles par rapport à ce qu'on avait l'habitude d'avoir, Apple accuse une baisse de sa part de marché dans le secteur de la publicité mobile. En effet, le marché de la publicité sur mobile ne lui a visiblement pas réussi au cours de l'année 2011 (Apple aurait perdu 4 points de 2010 à 2011).Pour expliquer cette contre-performence, les analystes penchent pour la politique tarifaire et qualitative beaucoup trop stricte d'Apple.En effet, au lancement de l'Iad, Apple demandait un ticket d'entrée de 1 million de dollars, budget porté aujourd'hui à 400.000 dollars. Reste à voir si ces modifications porteront leurs fruits.

En outre, Apple devra aussi faire avec un nouvel acteur de taille qui envisage de s'inviter sur ce marché. En effet, Facebook ne cache pas ses intentions d'entrer dans ce domaine. Désormais Apple n'est plus le seul sur le marché des smartphones et des tablettes tactiles; La concurrence s'organise avec une pertinence qui ne peut être écartée (Samsung et Google qui progressent et finissent par attirer plus de public).

Au 4e trimestre 2012, Samsung a enregistré un bénéfice net record de 76%, grâce aux ventes de smartphones, dont il est numéro 1 mondial. L'année 2012 aura été celle de Samsung Le géant sud-coréen de l'électronique a enregistré un bénéfice net record de 7.040 milliards de wons (4,9 milliards d'euros) au 4e trimestre 2012, en hausse de 76%, grâce aux ventes de smartphones, dont il est numéro 1 mondial, et de puces mémoire. Son bénéfice opérationnel est ressorti à 8.840 milliards de wons (6,2 milliards d'euros), en hausse de 89,7% sur un an, sur un chiffre d'affaires de 56.100 milliards de wons, en hausse de 18,5%. Ces données sont conformes aux prévisions de Samsung mais légèrement inférieures aux attentes des analystes qui tablaient sur un bénéfice net de 7.300 milliards de wons, selon l'agence Dow Jones .

Samsung, qui n'a pas dévoilé le nombre de téléphones vendus sur la période, est resté numéro 1 mondial des téléphones portables (et des smartphones) devant son concurrent américain Apple, dont l'action s'est effondrée après de mauvaises prévisions pour le trimestre en cours. Selon le cabinet Strategy Analytics, Samsung a vendu 63 millions de téléphones au 4e trimestre pour une part de marché mondiale de 29%, contre 22% à Apple avec 47,8 millions de téléphones écoulés entre octobre et décembre.

Samsung et Apple ferraillent devant les tribunaux de plusieurs pays où ils s'accusent mutuellement de violations de brevets, avec des résultats jusqu'ici très variables. Les deux groupes sont en concurrence directe sur le marché des smartphones et des tablettes informatiques, Samsung occupant la première place mondiale pour les premiers et Apple pour les secondes.

Samsung a expliqué que ses résultats au 4e trimestre étaient imputables aux "ventes solides" de ses smartphones Galaxy S3 et Galaxy Note 2, mais aussi de ses puces mémoire. Le sud-coréen a toutefois prévenu que la fièvre dont a bénéficié le marché des portables en 2012 retomberait quelque peu cette année. "Au premier trimestre, la demande en smartphones dans les pays développés devrait ralentir" de même que les ventes de puces mémoire pour PC et téléphones portables, en raison de facteurs saisonniers, selon Samsung. Les marges devraient continuer de se comprimer en 2013 sous l'effet d'une concurrence accrue qui fait baisser les prix.

Ce défi risque de prendre une mauvaise tournure pour Apple au cours de l'année 2013. C'est du moins le sentiment des analystes qui, face à une vision globale du marché viennent de revoir à la baisse leurs prévisions de ventes de l'Iphone 5 en 2013.Cette chute est en fait une perte de 5 millions d'unités pour les 3 premiers trimestres de 2013. Il en est de même pour l'Ipad qui n'échappe pas à un avenir "sombre" avec des ventes réduites de 2 millions d'euros au cours de cette année, au final Apple devra faire face à une baisse de ses bénéfices durant son exercice 2013-2014.

Lors des dernières mises à jour des stocks d'Iphone 5, on a pu constater que ce dernier reste très difficile à trouver. En effet Foxconn (fournisseur taïwannais d'Apple) a du mal à suivre la demande d'Iphone 5, son nouveau design le rend plus difficile à produire. Apple, ayant décidé d'employer les "grands moyens" afin de suivre sa stratégie de "produire toujours plus", décide d'employer

...

Télécharger au format  txt (10.4 Kb)   pdf (115.6 Kb)   docx (12.2 Kb)  
Voir 6 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com