LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

En Quoi Le développement De La Finance A-t-il Un Impact Sur La Croissance Ainsi Que Sur Le Risque De Crises ?

Rapports de Stage : En Quoi Le développement De La Finance A-t-il Un Impact Sur La Croissance Ainsi Que Sur Le Risque De Crises ?. Recherche parmi 242 000+ dissertations

Par   •  20 Avril 2013  •  791 Mots (4 Pages)  •  1 662 Vues

Page 1 sur 4

Intro : La finance directe fait référence à un marché, organisé ou non, dans lequel les agents « prêteurs », rencontrent directement ceux à besoin de financement, » emprunteurs », en leur achetant des titres. Les titres sont des droits sur le revenu futur. La finance indirecte ou finance intermédiée passe par le bilan des institutions. Dans ce cas, les agents obtiennent leur financement en s’adressant aux institutions financières. Nous pouvons alors nous demander en quoi le développement de la finance a-t-il un impact sur la croissance ainsi que sur le risque de crises ? Il est donc intéressant de montrer que le développement de la finance peut favoriser la croissance, puis dans un second temps, nous verrons que celui-ci accroit également les risques de crise.

I. Le développement de la finance favorise la croissance

1. Le rôle essentiel du financement

Financement : Le financement est l'opération qui consiste, pour celui qui finance, à consentir des ressources monétaires, pour celui qui est financé, à se procurer des ressources monétaires nécessaires à la réalisation d'un projet (« lever des fonds »).

Le financement permet notamment, pour les particuliers, l’achat ou la construction immobilière et autres besoins privés d'investissement ou de consommation ; pour les entreprises et professionnels, la création ou l’achat d'entreprise, l’investissement productif ou commercial, les besoins d'exploitation (financement du fonds de roulement) et pour les autres collectivités et institutions, les dépenses de fonctionnement et d'investissement d'une collectivité publique, d'un organisme social, ou d'une association ou fondation privée à but non lucratif (culturel, humanitaire...)

Les principales sources de financement sont l'épargne, les revenus et plus values de placement pour les particuliers. Les fonds propres (fonds apportés par les investisseurs) et l'autofinancement pour l'entreprise. Le crédit (fonds d'emprunt), les aides publiques pour certains types d'investissements, le prélèvement obligatoire (impôts et cotisations sociales, etc.) et accessoirement le don, l'héritage, etc.

Pour les entreprises, les financements classiques par autofinancement, fonds propres ou emprunts se sont complexifiés avec l'apparition de produits hybrides.

Comme nous pouvons le voir dans le document 1, les placements financiers sont plus élevés, ont plus augmenté que les investissements étrangers et les financements publics.

2. Elle peut favoriser mais aussi fragiliser la croissance

En permettant le transfert des richesses dans le temps et la gestion des risques, la finance favorise la croissance. Mais elle peut aussi grandement la fragiliser. L'activité financière a longtemps été considérée comme à la fois immorale et improductive.

La représentation d'une sphère financière, règne de la spéculation et de l'enrichissement sans cause, séparée de la sphère réelle, seule productrice de richesses, est cependant erronée. La finance et la croissance sont indissociables car la première conditionne la seconde mais ses effets sont assez ambigus.

II. Le

...

Télécharger au format  txt (5.5 Kb)   pdf (76.3 Kb)   docx (10 Kb)  
Voir 3 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com