LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Comment L'accumulation Du Capital Peut-être Source De Croissance économique ?

Documents Gratuits : Comment L'accumulation Du Capital Peut-être Source De Croissance économique ?. Recherche parmi 240 000+ dissertations

Par   •  10 Février 2013  •  1 573 Mots (7 Pages)  •  3 877 Vues

Page 1 sur 7

La croissance économique est un phénomène datant de la révolution anglaise du XVIIIème siècle, elle correspond à une augmentation durable de l'activité économique d'un pays, que l'on constate notamment par l'évolution des prix, de la production et des revenus. Elle apparaîtra pour la première fois dans les pays d’Europe de l’Ouest et en Amérique de Nord. Nous pouvons distinguer plusieurs sources principales de la croissance d’une économie dont l’accumulation de capital.

Mais qu’est-ce que l’accumulation du capital ? C’est un concept issu de l’économie politique classique chez Adam Smith et Ricardo. C’est un processus qui permet de transformer l’épargne en moyen de production ou en actif financier, ainsi avec le travail et le progrès technique, l’accumulation du capital est un facteur essentiel au développement économique. L’accumulation du capital est liée à l’investissement effectué par la formation brute de capital fixe. Appelée aussi FBCF par la comptabilité nationale, la formation brute de capital fixe est composée : de l’achat de biens de production tel que les machines, les locaux etc, mais elle ne prend pas en compte la plupart des investissements immatériels comme les dépenses de recherche et de développement (R-D) qui peuvent être considérés eux aussi comme un investissement dans le savoir.

La croissance économique est expliquée d’une part par l’augmentation sans précédent du nombre de travailleurs (population active), une croissance de la main d’œuvre masculine au XIXème siècle et une croissance de la main d’œuvre féminine au XXème a été constatée, et d’autre part par l’augmentation de la productivité et de la croissance économique des nations mesurée sur un an, ce que l’on appelle le PIB (produit intérieure brute). C’est un agrégat de la comptabilité nationale.

Cette croissance peut être modélisé par une fonction, ainsi grâce à cette fonction nous pouvons mesurer les sources de la croissance et distinguer deux types de croissance : la croissance extensive, qui provient de l’accroissement des quantités de facteurs de production utilisés, et la croissance intensive, qui provient principalement de l’accroissement de l’efficacité dans l’utilisation de ces facteurs.

Nous observons que l’accumulation peut prendre différentes formes, nous avons d’une part l’accumulation du capital physique, qui correspond à l’investissement matériel, ainsi que l’accumulation de capital humain, qui lui consiste en l’investissement immatérielle lui mènera à l’amélioration de la qualité de la main d’œuvre.

Nous ne nous démontrerons pas que l’accumulation du capital « peut-être » source de la croissance mais « comment » elle l’est. Ainsi quels sont les mécanismes matériels ou immatériels permettant d’expliquer que l’accumulation du capital est une source de la croissance économique ? Pour se faire nous allons dans un premier temps étudier en quoi l’accumulation du capital physique est source de croissance économique et dans un second analyser en quoi l’accumulation du capital humain l’est aussi.

Le capital humain est un concept développé par l'économiste américain Gary Becker, il correspond au stock de connaissances et de compétences accumulées par une personne ce qui lui permettra d'améliorer son efficacité et ainsi d’augmenter son revenu, ce qui est expliqué par la théorie de la croissance endogène qui elle intègre les facteurs explicatifs tels que les externalités, les rendements croissants, l’effort de recherche, la formation ainsi que les dépenses publiques, de ce fait l’investissement dans le capital humain peut se faire par la nation ainsi que par l’Etat dans des dépenses faite en faveur de l’éducation, comme rajouter des postes d’ordinateur dans des salles de classe, ce qui par les suite entraînerait : une hausse de la qualification de la main d’œuvre et des compétences des salariés, l’augmentation de la productivité du travail, c’est le rapport entre la quantité ou la valeur ajoutée de la production

Page 2

et le nombre d'heures nécessaires pour la réaliser, l’amélioration de l’efficacité de l’entreprise et enfin une meilleure compétitivité.

L’investissement peut aussi se faire par l’individu lui-même qui par exemple choisira de poursuivre ses études et entrer en faculté, plutôt que s’élancer directement dans la vie active après l’obtention du BAC.

Tous ces facteurs provoqueront une meilleure adoption du progrès technologique, grâce à une main d’œuvre plus qualifiée. L’investissement en capital humain permet d’expliquer jusqu’à 25% de la croissance économique d’un pays, ce qui explique que l’éducation soit le premier poste de dépense publique des pays de l’OCDE.

D’une autre part nous observons que l’effort de la recherche et du développement favorise la croissance, l’investissement dans le savoir mènera à l’élaboration de nouvelles technologies et donc des innovations : ce que l’on appelle le progrès technique, c’est donc l’ensemble des innovations qui entraînent une transformation ou un bouleversement des moyens et méthodes de production, de l’organisation du travail, des produits et des marchés, des structures de l’économie. Une innovation est définie comme l’application commerciale réussi d’une invention et d’après Schumpeter il y a cinq grandes

...

Télécharger au format  txt (10.7 Kb)   pdf (116.2 Kb)   docx (11.5 Kb)  
Voir 6 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com