LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Territoires de la mondialisation

Analyse sectorielle : Territoires de la mondialisation. Recherche parmi 257 000+ dissertations

Par   •  8 Mars 2015  •  Analyse sectorielle  •  1 042 Mots (5 Pages)  •  578 Vues

Page 1 sur 5

Introduction

La mondialisation est un processus de mise en relation des différentes parties du monde. Cependant, son état d’avancement est très inégal. Alors que certains lieux sont à l’écart, d’autres constituent des pôles, des espaces majeurs, de la mondialisation, c’est-à-dire qu’ils sont des centres qui attirent et rayonnent à l’échelle mondiale.

Quels sont le rôle et les caractéristiques de ces pôles et espaces majeurs de la mondialisation ?

Les pôles majeurs de la mondialisation sont des lieux de commandement. Ils structurent les flux. Cependant, ils ne présentent pas les mêmes caractéristiques selon l’échelle considérée. Notre étude s’appuiera principalement sur le cas de New York.

I. Des espaces de commandement

Des lieux de pouvoir et de prise de décision

Les pôles de la mondialisation sont des lieux du pouvoir politique. New York abrite ainsi le siège de l’ONU, notamment le Conseil de sécurité où sont prises les décisions d’intervention militaire ou les sanctions économiques et diplomatiques contre des pays ne respectant pas le droit international. Paris est la capitale de la France, lieu principal du pouvoir politique français.

Ce sont également des lieux de pouvoir économique et financier grâce à la présence de bourses et de sièges de firmes multinationales. Les 2/3 des sièges des firmes multinationales se concentrent dans ces pôles.

Les pôles sont enfin des centres sur le plan culturel. Ils concentrent les équipements les plus prestigieux, qu’il s’agisse des musées (MoMA, Guggenheim à New York), des opéras (Metropolitan Opera à New York, Opéra Bastille à Paris). Ce sont les lieux d’où partent les modes et les innovations : la fashion week a lieu deux fois par an à Paris, New York, Milan et Londres.

Les marques de la puissance

Cette puissance se marque par les infrastructures de transports et de ­communication qui permettent d’accéder à ces lieux et de diffuser les décisions prises. Ainsi, New York dispose de trois aéroports, de l’un des principaux ports des États-Unis et de l’un des principaux réseaux de télécommunication. Elle est également à la tête du réseau de transport terrestre des États-Unis, constituant une interface de premier plan entre le pays et le reste du monde.

Les pôles abritent en outre des bâtiments et monuments connus dans le monde entier : la Tour Eiffel, l’Empire State Building ou encore Big Ben.

II. Des espaces majeurs qui structurent les flux

Des flux divers qui convergent et émanent de ces pôles

Plus des 3/4 du commerce mondial sont assurés par les pôles de la mondialisation. À cela s’ajoutent les télécommunications ou les flux Internet. Les pôles importent d’importantes quantités de matières premières et exportent des produits manufacturés et technologiques.

Les pôles attirent une main-d’œuvre, plus ou moins qualifiée, venue chercher des conditions de vie meilleures. Cela se traduit par la présence de fortes communautés étrangères qui vivent parfois dans des quartiers ethniques, à l’image de Chinatown.

Des espaces qui échangent principalement entre eux

La plupart des flux ont lieu entre les pôles. Sur le plan financier par exemple, les flux ont lieu entre Tokyo, Londres et New York (les 3 principales bourses) avec des relais notamment

...

Télécharger au format  txt (6.9 Kb)   pdf (118.6 Kb)   docx (10.8 Kb)  
Voir 4 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com