LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Le Reflet De La Mondialisation Dans La Société Moderne

Lettre type : Le Reflet De La Mondialisation Dans La Société Moderne. Recherche parmi 241 000+ dissertations

Par   •  4 Février 2014  •  Lettre type  •  661 Mots (3 Pages)  •  261 Vues

Page 1 sur 3

Question n° 41 : Après avoir défini la notion d’intensité capitalistique, expliquez pourquoi l’approche de celle-ci varie selon le secteur d’activité concerné.

Introduction

Pour fonctionner, une entreprise doit engager des moyens de financement. Ces moyens lui serviront à payer les immobilisations afin de pouvoir s’installer (unité de production, de stockage,...) et les besoins en fonds de roulement pour financer le cycle d’exploitation. Pour cela elle est amenée à déterminer les capitaux nécessaires à engager pour générer un euro supplémentaire de chiffre d’affaires. Elle analyse ces données par un ratio qui s’appelle le coefficient d’intensité capitalistique.

Nous allons définir dans une première partie la notion d’intensité capitalistique et comment le coefficient d’intensité capitalistique varie selon le secteur d’activité dans une deuxième partie.

I. Notion d’intensité capitalistique

L'intensité Capitalistique indique le nombre d’actifs nécessaires à l’entreprise pour dégager un chiffre d’affaires.

Les actifs nécessaires sont composés des immobilisations brutes et du BFR. Le coefficient d’intensité capitalistique se mesure par :

Ik = (Immobilisations brutes + BFR)/ CA HT

Elle indique le poids en % du CA nécessaire par rapport aux immobilisations brutes et au BFR, pour être un compétiteur sur le marché. Ce coefficient permet aux entreprises de se comparer entre elles et d’évaluer les besoins nécessaires pour l’entrée sur le marché.

Si ce ratio est faible, un compétiteur sur ce marché aura plus de facilité à entrer sur le marché.

En effet, une faible intensité capitalistique est caractérisée par :

- Un ticket d’entrée peu cher

- Des marges (EBE/CA) assez faibles

- Des risques de dépôts de bilan assez forts du fait de l’arrivée d’un grand nombre de nouvelles entreprises sur le marché

- Horizon stratégique de CT

- Des risques accrus au moment de la cession de l’entreprise (notamment pour les banques qui financent celui qui va acheter l’entreprise)

Si ce ratio est fort (même supérieur à 100%), un compétiteur sur ce marché aura plus de difficultés à entrer sur le marché car il devra réunir un capital initial important pour financer les immobilisations et les délais de production (BFR).

Une forte intensité de capital implique:

- Un ticket d’entrée très onéreux

- Des marges industrielles fortes

- Une tendance à la mondialisation et à la concentration des acteurs

- Des disparitions d’entreprises pour raisons de compétitivité

- Horizon stratégique de LT

I. Une approche qui varie selon les secteurs économiques

On constate qu’en fonction des activités

...

Télécharger au format  txt (4.6 Kb)   pdf (69.2 Kb)   docx (9.6 Kb)  
Voir 2 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com