LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

La déesse Lakshmi

Commentaire de texte : La déesse Lakshmi. Recherche parmi 237 000+ dissertations

Par   •  5 Décembre 2013  •  Commentaire de texte  •  452 Mots (2 Pages)  •  349 Vues

Page 1 sur 2

La déesse Lakshmi.

Introduction

Une petite fille de deux ans née avec deux corps va être séparée de son jumeau parasite par une longue opération menée par 36 médecins. A sa naissance dans un village de l'état du Bihar au Nord, proche du Népal, la petite fille a été considérée comme la réincarnation de la fameuse déesse Lakshmi en raison de ses deux paires de jambes et de bras. Initialement adorée par le village et ses parents en tant que divinité, la petite fille est maintenant l'attention du pays tout entier qui espère une prouesse du monde moderne (une première en Inde).

L’opération qu’elle a subit et l’origine de sa maladie.

24 heures et une trentaine de médecins auront permis à une fillette indienne de se débarrasser de deux jambes et de deux bras qu’elle avait en trop, en novembre 2007

Lakshmi n’aura plus cette terrible malformation qui a fait qu’elle porte le nom de la déesse hindoue de la richesse dotée de quatre bras. La petite fille de deux ans née avec quatre bras et quatre jambes a subi avec succès l’ablation de ses membres surnuméraires. Cette prouesse est l’œuvre d’une équipe chirurgicale de plus de 30 médecins, au terme d’une opération de 24 heures.

Selon le Dr Sharan Patil, le chirurgien orthopédiste qui a dirigé cette équipe à l’hôpital Sparsh de Bangalore, l’état de la fillette est stable. «Le travail de reconstruction s’est extrêmement bien passé et dépasse même nos espérances», a dit le Dr Patil en précisant que l’équipe médicale a réussi à retirer les membres supplémentaires de la petite Laksmi, sauver ses organes, reconstruire sa région pelvienne (sous le nombril et au-dessus des hanches).

Les difficultés auxquelles devaient faire face les médecins étaient pourtant nombreuses : deux colonnes vertébrales fusionnées, quatre reins, des nerfs emmêlés, deux cavités stomacales et deux poitrines. Elle était incapable de se tenir ou de marcher. Lakshmi Tatma, dont les chances de survie se situaient entre 75 et 80%, souffrait de cette malformation très rare, appelée ischiopagus. Dans le ventre de sa mère, le fœtus avait été joint à un «jumeau parasite» qui a stoppé son développement. Le fœtus survivant avait ensuite absorbé les membres, les reins et les autres parties du corps du fœtus sous-développé.

Vénérée comme une déesse, la fillette a échappé à un sort peu enviable : certains habitants de son village pauvre du Bihar, dans le nord de l’Inde, ont cherché à faire del’argent sur son état. Ses parents, Shambhu et Poonam, ont dû la cacher quand ils ont appris qu’un cirque avait essayé de l’acheter, selon le «Hindustan Times».

La radiographie du corps de l’enfant. On distingue les huit membres et les deux fémurs.

La petite fille lors de l’opération.

...

Télécharger au format  txt (2.8 Kb)   pdf (56.4 Kb)   docx (8.9 Kb)  
Voir 1 page de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com