LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Généralités sur la médecine

Rapport de stage : Généralités sur la médecine. Recherche parmi 241 000+ dissertations

Par   •  21 Janvier 2020  •  Rapport de stage  •  7 925 Mots (32 Pages)  •  68 Vues

Page 1 sur 32


                                                                                              Pages

SIGLES ET ABREVIATIONS                                                                

LISTE DES TABLEAUX ET FIGURES                                                

INTRODUCTION                                                                        03        

I-GENERALITES                                                                        06        

I.1-Surdité e perception                                                                07

I.2-Implant cochléaire                                                                28

II-NOTRE ETUDE

II.1-Matériels et méthodes

II.2-Résultats

II.3-Discussion

CONCLUSION

RECOMMA NDATIONS

REFERENCES

ANNEXES

 

 INTRODUCTION

Les implants cochléaires permettent de rétablir une perception sonore chez les personnes sourdes profondes qui ne retirent aucun bénéfice d’une prothèse auditive conventionnelle [36].

Le premier implant pédiatrique a été posé il y a plus de 30 ans [11]. Depuis, les avancées cliniques et technologiques ont permis aux enfants avec une surdité congénitale pré-linguale d’atteindre un niveau de perception et un développement du langage de bonne qualité.

Malgré le fait que les possibilités techniques permettant de suppléer aux déficiences auditives soient aujourd’hui considérables [1], force est de constater que la  perte auditive demeure l'une des incapacités les plus fréquentes dans le monde et l'on parle souvent d'incapacité cachée à son sujet. En 2005 l’O MS estimait qu'il y avait 278 millions de personnes dans le monde atteintes d'une déficience auditive invalidante (perte auditive modérée a grave de l'oreille la moins atteinte, d'au moins 41 dB pour l'adulte et d'au moins 31 dB pour l’enfant de moins de 15 ans). Il estimait par ailleurs que 364 millions de personnes supplémentaires ont une perte auditive légère. Deux tiers de la charge des déficiences auditives se trouve clans les pays en développement et les estimations ont augmenté progressivement depuis qu’elles ont été faites pour la première fois, en 1986 [2]. En Cote d’Ivoire, le Recensement Général de la Population et de l’Habitat de 1998 (RGPH-98) affichait une population de 50 989 sourds pour une population de 18,7 million d habitants [7] , la Société Ivoirienne d’ORL (SIORL) fixait, en 2006, le taux de prévalence de la surdité à 13,8%  et une  prévalence de la surdité en milieu scolaire à 9,13% dont 5,8% à Abidjan et 3,25% en milieu rural  en 2015  [3 ;7] si les prothèses auditives conventionnelles sont utiles pour les surdités légères, moyennes ou sévère, les implants cochléaires (IC)  sont quant à eux indiqués pour palier les surdités profondes ou neurosensorielles [3 ; 4 ;5 ;6 ;10]  Cependant il est très difficile de rendre accessible ces dispositifs  d’ implants à tous ceux qui en ont besoin.

        Cette préoccupation  nous a donc amené à initier cette étude qui vise à déterminer les facteurs limitant l’accessibilité à l implant cochléaire  au sein de la population sourde  en Cote d’Ivoire. Cette étude a pour objectifs suivants :

-Objectifs général : déterminer les facteurs limitant l’accessibilité à l implant cochléaire en Cote d Ivoire

-Objectifs spécifiques        

  • décrire les caractéristiques sociodémographiques de la population sourde
  • déterminer la proportion de la population  sourde atteinte de surdite de perception
  • Préciser les connaissances de la population cible sur l’implant cochléaire
  • identifier les raisons de non réalisations de l’implantation cochléaire dans cette population cible


                                                                                                                                                                                                                                                                                                         

I-GENERALITES

I.I-Surdité de perception 

                                        I.1-Définitions

La surdité  ou hypoacousie  est une perte totale ou partielle de l’audition.  C est le handicap sensoriel le plus fréquent de l’enfant [16].

On distingue les surdités de transmission, de perception et les surdités mixtes.

La surdité de transmission (mécanique) est due à une lésion de l'oreille moyenne ou externe, susceptible d’un traitement médical ou chirurgical.

La surdité de perception (neurosensorielle ou profonde) est due à une lésion du système auditif soit au niveau de l'oreille interne (origine cochléaire), du nerf auditif  (rétro cochléaire) ou du cortex cérébral (centrale) [56]

...

Télécharger au format  txt (44.7 Kb)   pdf (281.9 Kb)   docx (256.6 Kb)  
Voir 31 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com