LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Les dons d'organes

Documents Gratuits : Les dons d'organes. Recherche parmi 299 000+ dissertations

Par   •  1 Avril 2013  •  461 Mots (2 Pages)  •  1 773 Vues

Page 1 sur 2

Dons d’organe

Les règles juridiques qui encadrent le don, le prélèvement et la greffe d’organes viennent de la loi de 2004 relative à la bioéthique (Bioéthique vient de « bio », qui veut dire « vivant », et d’« éthique », qui signifie « ce qui est bon et utile pour l’homme », La bioéthique s’intéresse aux activités médicales et de recherche qui utilisent des éléments du corps humain. Par exemple : greffe d’organes, l’assistance médicale à la procréation, le dépistage de maladies faisant appel aux gènes) modifiée en 2011. Quelques précisions sur cette loi française qui a changé l’encadrement des sciences et techniques médicales qui utilisent des éléments du corps humain.

Loies :

-La plus importante est la loi n° 96-654 du 29 juillet 1994 : Cette loi énonce plusieurs grands principes qui sont toujours d’actualité : le consentement présumé du donneur, la gratuité du don, l’anonymat du donneur (et de ses proches) pour le receveur et réciproquement. Elle annonce également la création d’une agence publique dédiée, l’Etablissement français des Greffes, pour encadrer et contrôler les activités de prélèvement et de greffes.

Il faudra attendre 2004 pour que la version d’origine soit révisée et promulguée,

Parmi les nouveautés introduites par la loi n°2004-800 du 6 août 2004 : l’élargissement du cercle des donneurs vivants et le remplacement de l’Etablissement français des Greffes par un nouvel établissement public, l’Agence de la biomédecine.

Cette loi a été révisée le 7 juillet 2011. Parmi les évolutions majeures concernant le don d’organes, un nouvel élargissement du cercle des donneurs vivants, qui intègre désormais toute personne ayant un lien affectif étroit et stable depuis deux ans avec le malade, et la possibilité de pratiquer le don croisé : (Cela permettra à deux couples "donneur-receveur" de pouvoir bénéficier d'une greffe croisée, en cas d'incompatibilité (sachant que lorsqu'une personne souhaite donner un rein à un proche, elle n'est pas compatible dans la moitié des cas) ) risque du don croisé : perte de l’anonymat : car si les deux couples sont pris en charge dans un même établissement médical, il est probable qu'ils puissent se rencontrer. Ce type de don sera donc organisé et encadré de façon très stricte afin de respecter l’anonymat.)

De nos jours bcp de familles refusent le don d’organes sur leurs proches décédés, car elles ne savent pas quelle était sa position. la mort reste aujourd'hui un sujet tabou en France, 33 % d’opposition au prélèvement en France. (quebec rémunéré, Espagne aussi (900 euros) et pleins d’autres)

La France est l’un des rares des pays, ou les donneurs ne sont pas rémunérés. Si il venait e ce qu’une personne vende un de ce ces organes il serait fortement sanctionnés ) Ont a commencé a gréffer a partir de 1950 dans le monde.

...

Télécharger au format  txt (2.9 Kb)   pdf (56 Kb)   docx (8.9 Kb)  
Voir 1 page de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com