LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Les Mauvaises Habitudes De Vie à L'origine Des Maladies Nutritionnelles

Recherche de Documents : Les Mauvaises Habitudes De Vie à L'origine Des Maladies Nutritionnelles. Recherche parmi 257 000+ dissertations

Par   •  10 Avril 2014  •  5 600 Mots (23 Pages)  •  1 261 Vues

Page 1 sur 23

Les mauvaises habitudes

de vie à l'origine des

maladies nutritionnelles.

Source:online nutrition education

Source :Prévention-santé.com

Plan de l'exposé

Introduction et problématique.

I-L'origine des maladies nutritionnelles.

1. L'évolution des habitudes alimentaires.

2. L'évolution des habitudes de vie.

II-La répartition des maladies dans le monde.

III-Les maladies nutritionnelles et leurs traitements.

1. La boulimie.

2. L'anorexie.

3. L'obésité.

4. Les maladies cardio-vasculaires.

5. Les cancers.

6. Le diabète.

IV-Les traitements préventifs.

Conclusion.

Bibliographie et sitographie.

Introduction et problématique

On parle souvent de mauvaises habitudes de vie pouvant provoquer des maladies notamment nutritionnelles, mais, quelles sont précisément ces maladies ? Quelles en sont les origines ? Quels en sont les traitements ?

Les maladies nutritionnelles, c'est à dire les maladies liées à de mauvaises habitudes alimentaires, comme par exemple l'obésité, le diabète, certains cancers, et les maladies cardio-vasculaires, constituent une des première cause de mortalité dans les pays développés et pose un problème de santé publique.

Depuis quelques décennies, la mondialisation, la technologie et le marketing ont radicalement modifié notre attitude face à la nourriture.

Pour être en bonne santé, tous les êtres humains ont besoin des mêmes nutriments (élément soluble utilisable par l'organisme provenant de la transformation chimique des aliments) mais pas dans les mêmes proportions.

I L'origine des maladies nutritionnelles.

L' évolution des habitudes alimentaires.

L'évolution de la quantité des aliments consommés :

L'histoire de notre alimentation nous montre que notre comportement alimentaire actuel est l'aboutissement de nombreuses transformations au cours de l'évolution des peuples.

A l'homme qui mourrait jeune à la suite de carences a succédé, au XXe siècle, dans le monde occidental, l'homme qui souffre de pléthore (abondance excessive).

L'évolution de la nature des aliments consommés :

Jusqu'au XXe siècle, la nourriture se composait en grande partie de pain, de soupe, de légumes secs, et exceptionnellement de viande. Avec le développement de l'agriculture et de l'industrie, des moyens de transport et de conservation, les habitudes alimentaires se sont modifiées.

A partir de 1945, l'automatisation des machines, la sédentarisation, a entraîné une diminution des besoins énergétiques. En même temps, l'élévation du niveau de vie, dans certains pays d'Europe, ont causé un renversement des habitudes alimentaires :

une consommation plus importante de produits dits « de luxe » comme le beurre, les produits laitiers, les viandes, les charcuteries, d'alcool, de sucreries et de sel, et la consommation de produits industrialisés (riche en graisse et en sucre) a entraîné un excès de graisse, de protéines et de sucre.

une diminution de la consommation de produits d'origine végétale comme le pain, les pommes de terre ou les légumes secs.

Cette insuffisance de consommation est la cause d'un déficit en fibres, vitamines,

ou minéraux.

Source:Insee. On observe une inversion de la consommation de certains aliments comme les pommes de terre(en baisse), les confiseries(en hausse) entre 1970 et 2000.

L'évolution des habitudes de vie ( comportement fréquent adopté par chaque individu ou par une société).

Les repas se désorganisent, les menus se simplifient et le grignotage se fait plus présent : l'environnement familial (enfant unique, famille monoparentale) a une influence sur le mode de vie donc sur le rythme alimentaire, les aliments consommés. Nous passons de plus en plus de temps devant la télévision ce qui favorise le grignotage. Cela a aussi un impact sur la sédentarité, car cela favorise l'inactivité. La pratique des repas à plats uniques et des plateaux-repas se développe.

Le milieu socio-économique a aussi son importance (il y a quatre fois plus d'enfants obèses dans les familles d'ouvriers que dans les familles de cadres).

II-La répartition de ces maladies dans le monde, les personnes les plus touchées.

L’obésité :

L’obésité est présente partout dans le monde, mais elle est présente surtout aux États-Unis. 55% de la population des États-Unis a une surcharge de masse graisseuse (de graisse, dans le corps) : au moins 97 millions d’américain adultes sont touchés. En France, 41,6% des plus de quinze ans sont obèses, soit 19,7 millions de français. Toutes les source:Doctissimo

...

Télécharger au format  txt (40.9 Kb)   pdf (366.1 Kb)   docx (29.8 Kb)  
Voir 22 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com