LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

La régulation De La Pression Artérielle

Dissertation : La régulation De La Pression Artérielle. Recherche parmi 240 000+ dissertations

Par   •  23 Juin 2013  •  467 Mots (2 Pages)  •  1 388 Vues

Page 1 sur 2

La régulation de la pression artérielle

La pression artérielle et l'activité cardiaque :

Définition : La pression artérielle ou tension artérielle est la force exercée par le sang sur la paroi interne des artères.

Elle dépend du débit cardiaque donc indirectement de la fréquence cardiaque. Son unité internationale est le Pascal (Pa) cependant elle se mesure le plus souvent en centimètres de mercure (cmHg)et parfois en millimètres de mercure (mmHg). La pression maximale dite systolique, est atteinte durant la contraction du ventricule gauche du cœur quand le sang est éjecté dans l'aorte et la pression minimale dite diastolique est la période au cours de laquelle le coeur se relâche après s'être contracté. Chez l'adulte, ces deux valeurs sont de l'ordre de 8 et 12 cm Hg. La pression artérielle augmente au cours d'un effort physique et varie selon chaque individu en fonction de l'age du sexe ou de maladies comme l'hypertension. Elle dépend de la force de contraction du cœur et de l'élasticité du cœur. Toutefois, elle ne varie le plus souvent que dans un étroit intervalle de valeur autour de la valeur moyenne (valeur de consigne) . Cette stabilité s'explique par la présence d'un système de régulation de la pression artérielle.

Les acteurs de la régulation de la pression artérielle :

L'un des systèmes de régulation de la pression artérielle est un mécanisme nerveux réflexe. Des capteurs appelés barorecepteurs, situés dans la paroi de certaines artères ont sensibles aux variations de la pression artérielle. Ils envoient des messages nerveux au centre bulbaire situé dans le cerveau transmis par deux nerfs : le nerf de Cyon et et Hering . Plus la pression artérielle est élevée plus ces messages sont importants ; le centre bulbaire intégre ces informations et les transmet au cœur par l'intermédiaire des nerfs sympathique et parasympathiques. Si l'activité du nerf sympathique augmente alors la fréquence cardiaque s'accroit et donc la pression artérielle aussi. Au contraire, si l'activité du nerf parasympathique augmente alors la fréquence et la pression artérielle diminuent.

Le fonctionnement de la boucle de la régulation de la pression artérielle :

Une augmentation de la pression artérielle au dessus de la valeur de consigne captée par les barorecepteurs entraîne une augmentation des messages nerveux parasympathiques et une diminution des messages nerveux sympathiques. La fréquence cardiaque diminue alors et le pression artérielle aussi, ce qui permet son retour à la valeur de consigne. Le phénomène inverse se produit si la pression artérielle diminue en dessous de la valeur de consigne.

Cette boucle de régulation permet donc de maintenir la pression artérielle dans d'étroites limites autour d'une valeur compatible avec une bonne santé (12-8 cm Hg). Lors d'un effort, l'organisme s'écarte de cette situation standard. Parfois cette régulation fonctionne mal...une personne peut alors souffrir d'hypertension ou d'hypotension . Pour le savoir, le medecin mesure les pressions minimales et maximales à l'aide d'un tensiomètre.

...

Télécharger au format  txt (3.1 Kb)   pdf (54.6 Kb)   docx (8.7 Kb)  
Voir 1 page de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com