LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Fiche De Lecture: l'article La Revue de l’Infirmière n°145 de Françoise Bourgeois

Compte Rendu : Fiche De Lecture: l'article La Revue de l’Infirmière n°145 de Françoise Bourgeois. Recherche parmi 272 000+ dissertations

Par   •  30 Janvier 2013  •  744 Mots (3 Pages)  •  1 333 Vues

Page 1 sur 3

AUTEUR : «Françoise Bourgeois

DATE DE PUBLICATION : Novembre 2008

NOM ET NUMERO DE LA REVUE : La Revue de l’Infirmière n°145

Rubrique « PRATIQUE : Techniques de soins »

L’AUTEUR

Françoise Bourgeois, cadre de santé en service de psychiatrie à l’Hôpital Bicêtre (94)

Elle est l’auteur de plusieurs articles de ce magazine (« l’entretien d’accueil : relation soignant-soigné).

L’ARTICLE

Cet article provient de « la Revue de l’Infirmière », qui est une revue spécialisée dans le paramédical et donc destinée principalement aux professionnels de santé et particulièrement les infirmiers. Cet article provient de la rubrique « PRATIQUE : Techniques de soins ».

La deuxième page comporte un encadré portant sur un court extrait de « Communication, entretien, relation d’aide et validation » de Margot Phaneuf, portant sur le respect du patient.

Il traite sur le questionnement du recours à la contention physique passive, c’est-à-dire l’utilisation de tous moyens, méthodes, matériels ou vêtements qui empêchent ou limitent les capacités de mobilisation volontaire de tout ou d’une partie du corps dans le seul but d’obtenir la sécurité pour une personne qui présente un comportement estimé dangereux ou mal adapté.

RESUME

Soin nécessaire ou maltraitance cachée sous un autre non, la contention physique passive suscite de nombreux questionnements de la part des professionnels de santé. En effet, si elle est normalement un moyen d’assurer la sécurité du patient, elle peut aussi se révéler acte de maltraitance aux conséquences physiques et psychologiques graves.

Pour éviter cela, il faut tout d’abord que l’équipe soignante s’interroge sur le bien-fondé de cet acte. Il faut tout d’abord analyser la demande de la contention, qu’elle provienne du patient, de sa famille ou de l’équipe soignante. Si la demande provient de l’équipe, il est important de comprendre les motivations et le ressenti des membres de l’équipe pour éviter des actes de maltraitance mais aussi tout sentiment de culpabilité et d’échec dans le rôle de soignant.

L’équipe doit aussi s’interroger sur la finalité de cet acte et les conséquences physiques et psychologiques qu’il peut entraîner mais elle doit aussi rechercher d’autres solutions avant d’envisager la contention (adapter l’environnement, par exemple) et en évaluer aussi les avantages et inconvénients. Si la contention se révèle être l’unique solution pouvant être envisagée, elle dit être consignée comme prescription médicale. Celle-ci devra alors être réévaluée systématiquement et être associée à un programme de surveillance.

L’information doit être elle aussi systématique pour pouvoir établir une relation de confiance. Elle doit être claire et précise en ce qui concerne la raison, le matériel de contention et la durée de la contention. Les risques physiques et psychologiques doivent faire l’objet d’évaluations régulières

...

Télécharger au format  txt (4.8 Kb)   pdf (72 Kb)   docx (9.7 Kb)  
Voir 2 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com