LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Faut-il Fixer Des Limites à La Science Dans La Maîtrise De L'humain?

Note de Recherches : Faut-il Fixer Des Limites à La Science Dans La Maîtrise De L'humain?. Recherche parmi 241 000+ dissertations

Par   •  8 Avril 2015  •  451 Mots (2 Pages)  •  3 115 Vues

Page 1 sur 2

Transcendance

« Le docteur Will Caster (Johnny Depp) est le chercheur le plus important travaillant dans le domaine de l’intelligence artificielle, cherchant à créer le premier ordinateur doté d’une conscience qui combine l’intelligence collective de toute la connaissance qui existe et toutes les émotions humaines possibles. Ses expériences hautement controversées l’ont rendu célèbre, mais elles ont également fait de lui la cible principale des extrémistes anti-technologies qui feront tout ce qui est en leur pouvoir pour l’arrêter.

Cependant, dans leur tentative de détruire Will, ils deviennent le catalyseur lui permettant de réussir, en participant à ses projets. Lorsque le scientifique à la tête du projet est assassiné, la question pour sa femme Evelyn (Rebecca Hall) et son meilleur ami Max Waters (Paul Bettany), deux autres chercheurs, n’est pas de savoir s’ils peuvent… mais s’ils devraient. Alors que sa femme se sert de l’avancée de ses travaux pour « transcender » l’esprit de son mari dans le super ordinateur de l’histoire, leurs pires peurs se réalisent alors que la soif de connaissance de Will se transforme en une quête omniprésente de pouvoir, sans réel but final. La seule chose qui devient terriblement évidente est qu’il pourrait bien ne pas y avoir de moyen de l’arrêter. »

Faut-il fixer des limites à la science dans la maîtrise de l’humain ?

La science est essentielle pour l’évolution de l’humain mais également pour l’évolution des traitements visant à guérir les maladies. Cependant la science a besoin de limite comme toute évolution. Il est indispensable d’avoir des limites éthiques ou morales dans ce domaine parce qu’avec l’évolution, au fil des années, serons-nous toujours des humains dont les membres ou même le cerveau seront naturels ? Doit-on toujours visé à mieux ? Je ne pense pas. Dans le cas de Transcendance, le fait de vouloir introduire la conscience ainsi que les émotions dans un ordinateur dépasse la limite éthique à mon sens. C’est comme si on voulait controverser les lois de la vie, qui par définition doit se finir pour tout le monde par la mort. En faisant ça, on fait vivre la personne à travers un ordinateur donc on s’attache à quelque chose d’assez irréel. Dans ce cas-là, nous n’aurions plus besoin de faire le deuil de quelqu’un qui nous est proche et qui nous quitte. Nous devrions tout simplement transférer leur intelligence dans un processus pour pouvoir toujours être en contact avec eux. Mais c’est impossible et démuni de moral, parce que la mort est quelque chose d’inévitable et on ne peut pas remplacer la présence réelle avec la présence artificielle.

Je pense qu’il faut fixer des limites à la science dans la maîtrise de l’humain, sinon le cycle de la vie serait vraiment bouleversé et complétement modifié.

...

Télécharger au format  txt (2.9 Kb)   pdf (54.8 Kb)   docx (8.8 Kb)  
Voir 1 page de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com