LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

FICHE DE LECTURE : Tradition Et Soins D'Aujourdhui De Françoise Loux

Commentaires Composés : FICHE DE LECTURE : Tradition Et Soins D'Aujourdhui De Françoise Loux. Recherche parmi 265 000+ dissertations

Par   •  8 Mai 2013  •  963 Mots (4 Pages)  •  1 361 Vues

Page 1 sur 4

Présentation de l'auteur :

Françoise Loux, maitre de recherche au CNRS, anthropologue

Traditions et soins d'aujourd'hui:

Chapitre 3 : Entretien du corps et prévention

Paru en 1990 , chez InterEditions à Paris

Genre de l'ouvrage :

Etude d'anthropologie

Analyse de l'évolution du comportement de l'homme dans la prévention, la prise en charge et les soins des malades dans la société française traditionnelle.

Thèse défendue par l'auteur:

Françoise Loux parle de la prévention et de la considération de la maladie dans la société française traditionnelle et de la dimension culturelle de chacun à prendre en compte pendant les actes de soin.

Synthèse de la structure du texte :

La prévention populaire prônait la modération et s'exprimait sous forme de proverbes, de conseils concrets reliés à de vraies situations de la vie quotidienne, ce qui, au contraire de notions abstraites, permettait d'avoir un impact plus important sur les personnes à qui s'adressaient ces proverbes. La mort était omniprésente,

elle faisait partie de la vie, elle était la sanction finale du dérèglement, c'est pour cette raison que la prévention visait à conserver le bon état de fonctionnement du corps humain.

Cette prévention est primaire, elle vise à agir sur les facteurs favorisants l'apparition de pathologie. En effet, la maladie étant considérée comme un fait venant de l'extérieur du corps et de façon brutale, il était donc hors de question de parler de dépistage précoce. A l'arrivée des premiers symptômes, tout était mis en œuvre pour aider la maladie à suivre son déroulement jusqu'au bout, car la croyance voulait que si elle apparaissait une fois, il ne pouvait plus y avoir de rechute, correspondant à une prévention tertiaire, elle avait fonction de purificateur du corps. Par conséquent, la prévention secondaire , éviter l'éclosion de la maladie était inexistante.

Quant à la vaccination, tout repose sur la confiance car difficile de faire accepter que donner la maladie peut être pour le bien de la personne vaccinée au vu du risque encouru qui est la mort.

L'équilibre entre l'homme et la nature constituait la base de la bonne santé du corps. L'être humain faisant parti de l'univers, devait respecter son évolution et ses changements. Chaque saison, chaque signe de la voûte céleste

correspondait à un cycle de la vie et à une partie du corps humain,la lune avait une influence sur les femmes et sur leurs grossesses. La météorologie était aussi importante pour la prévention, l'homme adaptait son comportement et planifiait ses activités agricoles en fonction de la chaleur ou du froid de l'extérieur, il utilisait également le vêtement pour protéger son corps du froid. Aujourd'hui, cette notion d'harmonie avec la nature n'a plus lieu, les rythmes des saisons ne sont plus respectés et les endroits sont souvent surchauffés.

1.

La diététique était aussi un élément capitale de la prévention primaire, bien se nourrir était indispensable pour travailler

...

Télécharger au format  txt (6.2 Kb)   pdf (80.4 Kb)   docx (10.5 Kb)  
Voir 3 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com