LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

La Wicca

Dissertation : La Wicca. Recherche parmi 283 000+ dissertations

Par   •  12 Avril 2022  •  Dissertation  •  1 384 Mots (6 Pages)  •  149 Vues

Page 1 sur 6

La Wicca est un mouvement qui creuse ses origines dans les anciennes traditions païennes quelque peu perdues au fil du temps. En effet, cette croyance contemporaine syncrétique est largement inspirée de « l’ancienne religion » qui, autrefois reliée à la vie paysanne, fût écrasée par la religion chrétienne. Ce n’est qu’au XXe siècle, en Angleterre, que renaît plus ouvertement cette pratique, longtemps enfouit dans le secret, par l’entremise de l’écrivain et chercheur ésotérique Gérald Brosseau Gardner. Son but n’étant pas d’inventer une nouvelle religion, mais plutôt de définir un courant de pensée mélangeant divers cultes païens auxquels il fût lui-même initié par un groupe clandestin. Alors, craignant que l’ancienne religion ne disparaisse, il publia ouvertement ses écrits avec l’aide de Margaret Murray, anthropologue et égyptologue qui dédia ses connaissances aux religions néopaïennes dont la Wicca. Les ouvrages de Gardner tels que de « Witchcraft Today » (1954) et « The Meaning of Witchcraft » (1959) ont ouvert la porte à la Wicca moderne et servent ainsi de livres de références pour plusieurs. Cependant, contrairement aux autres religions néopaïennes, la Wicca est une religion qui introduit la magie blanche dans sa pratique, mais ce ne sont pas tous les wiccans qui l’utilise. La magie blanche, une forme de magie positive qui est utilisée de manière à ne blesser personne, leur permet d’atteindre un objectif de bien-être personnel et également pour leurs proches. Pour ce faire, grâce à leur vision animiste, ils utilisent l’énergie environnante et les forces de la nature qui résident à l’intérieur de la terre et de ses produits naturels tels que les pierres, les arbres, les herbes, l’eau, les cristaux, etc. Par ailleurs, certains vénèrent la nature et tout ce qui nous entoure comme une divinité en elle-même sans faire référence à une déité en particulier, c’est ce qu’on appelle alors le panthéisme. Ils croient tous en l’immanence d’une énergie et d’une force qui parcourt toute forme de vie connectant ainsi toute chose ensemble, mais pour d’autres celle-ci est vénérée sous la forme d’une divinité à double polarité complémentaire et égale, soit la Déesse Mère et le Dieu Cornu, créateurs de toute existence. Il est possible de les retrouver sous plusieurs noms, mais ici, nous utiliserons Diana et Pan pour les nommer. Ainsi, ces déités jumelles représentent une conception de la nature divisée en aspect féminin et masculin. Par exemple, la partie féminine qu’est Diana symbolise la fertilité, l’amour, le sacré et elle est aussi associée à la lune, astre dominant de la Wicca. Effectivement, elle est aussi nommée la « triple déesse » ou « triple lune », car il existerait un lien entre les trois phases de la lune visible et les trois grandes étapes de la vie d’une femme. À savoir, la lune croissante représente la jeune fille, mais aussi l’innocence, la pureté, les naissances et le printemps. La pleine lune, pour sa part, symbolise la mère ainsi que la reproduction, la fertilité et l’été. Finalement, il y a la lune décroissante qui représente la vieille dame, la sagesse, l’hiver, la mort, mais de ce fait, la renaissance. Pour ce qui est de la partie masculine, Pan est associé au soleil, la faune, la protection et la récolte puisqu’il donne vie à tout ce que la déesse engendre. Outre ces déités, les wiccans polythéistes font également appel à plusieurs autres divinités, souvent préchrétiennes, ayant chacun leur domaines (amour, chance, nature, guérison…) pour les aider au travers de leurs rituels. Comme on peut le voir avec la liberté de choix envers les divinités, dans cette religion, chacun est libre de faire ce qu’il veut comme il le désire, on peut donc interpréter cela comme une démarche spirituelle. Autrement dit, elle ne comporte pas de dogme comme dans les grandes religions monothéistes abrahamiques. Cependant, on y retrouve quelques principes tels que la loi du triple-retour qui stipule que toute action bien ou mal, qu’elle soit magique ou non, te seras rendu trois fois et celle-ci va de pair avec la suivante : fais ce que tu veux tant que cela ne blesse personne. Cela peut se traduire du caractère bienveillant des fondements de la Wicca où l’on retrouve,

...

Télécharger au format  txt (8.6 Kb)   pdf (45.3 Kb)   docx (10 Kb)  
Voir 5 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com