LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Le mérite De L'apprentissage Et De La Propagation De La Sunna

Documents Gratuits : Le mérite De L'apprentissage Et De La Propagation De La Sunna. Recherche parmi 242 000+ dissertations

Par   •  19 Janvier 2013  •  1 476 Mots (6 Pages)  •  424 Vues

Page 1 sur 6

Au nom d’Allah, l’Infiniment Miséricordieux, le Très miséricordieux

L’invocation adressée à Allah en faveur des porteurs de la

Tradition qu’Il fasse resplendir leur visage

Parmi les sermons du Prophète () au cours du Pèlerinage d’Adieu, il y a celui qu’il a

prononcé à la mosquée de Khayf à Mina comme le précise le hadith de Jubayr ibn Mout’im

() où il nous rapporte :

« Le Messager d’Allah () s’est tenu debout à Mina pour nous dire : Qu’Allah fasse

resplendir le visage de l’individu qui a assimilé mes propos après les avoir entendus pour les

transmettre à celui qui ne les a pas entendus. Le porteur d’un savoir peut très bien ne pas le

comprendre ou peut le transmettre à quelqu’un plus apte à comprendre. Il y a trois choses

envers lesquelles le coeur du croyant ne peut avoir de rancune (ou ne peut être irrité) : la

sincérité à Allah dans les actes, le bon conseil envers le détenteur de l’autorité, et rester dans

les rangs des musulmans, car leur prêche (ou leur invocation) se tient derrière eux (comme

un rempart). »1

D’après ‘Abd Allah ibn Mass’ûd (), le Prophète () a dit : « Qu’Allah fasse resplendir le

visage de l’individu qui a assimilé mes propos après les avoir entendus et mémorisés pour

ensuite les transmettre ! Le porteur d’un savoir peut très bien le transmettre à quelqu’un plus

apte à comprendre. Il y a trois choses envers lesquelles le coeur du musulman ne peut avoir de

rancune : la sincérité à Allah dans les actes, le bon conseil prodigué aux gouverneurs des

musulmans, et rester dans leurs rangs, car leur prêche (ou leur invocation) est un rempart

pour eux. »2 Rapporté par Tirmidhî, ibn Mâjah, Ahmad, ibn Hibbân, et d’autres. Abû Nu’aim

l’a rapporté dans son oeuvre Akhbar Asbahan, selon ‘Abd Allah ibn Mass’ûd () qui nous

raconte :

« Le Messager d’Allah () a fait un sermon dans cette mosquée – la mosquée de Khayf –… »

3

Selon Zayd ibn Thabit (?) : « J’ai entendu dire le Messager d’Allah () : Qu’Allah fasse

resplendir le visage de l’individu qui a mémorisé mes propos après les avoir entendus pour

les transmettre à autrui. Le porteur d’un savoir peut très bien n’être pas savant ou peut le

transmettre à quelqu’un de plus savant. Il y a trois qualités envers lesquelles le coeur du

musulman ne pourra jamais avoir de rancune (ou être irrité) : la sincérité à Allah dans les

actes, donner le bon conseil aux détenteurs de l’autorité, et rester dans les rangs du groupe,

car leur prêche (ou leur invocation) est un rempart pour eux. Allah réunit les forces et la

fortune de celui dont l’ambition est l’Au-delà. Il établit la richesse dans son coeur et celle-ci

lui vient malgré elle. Celui qui ambitionne la vie terrestre voit ses biens dispersés par Allah ;

1 Rapporté par Ahmed (4/80), ibn Madja (3056), e-Darimi (228), el Hakim (1/86-87) ; el Albani - Allah lui fasse

miséricorde - l’a authentifié dans Sahih el Jami’ (6766).

2 Rapporté par e-Tirmidhi (2658), ibn Madja (232), Ahmed (1/437), et ibn Hibben (66) ; el Albani - Allah lui fasse

miséricorde - l’a authentifié dans Sahih Sounan e-Tirmidhi (61/3).

3 Rapporté par Abou Nu’aim dans Akhbar Asbahane (90/2).

2

Il lui installe la pauvreté entre ses yeux bien qu’il n’ait de cette vie d’ici-bas que la part qui

lui a été écrite. » Rapporté par Ahmad, Dârimî, ibn Hibbân, et d’autres.4 Ce hadith a été

rapporté par un certain nombre de compagnons qui s’élève à plus de vingt, dont la plupart

n’ont pas été cités précédemment à l’instar de Mu’adh ibn Jabal, Abû Darda, Anas ibn Mâlik,

Nu’man ibn Bachîr, Abû Sa’îd al Khudrî, Abû Hurayra, ‘Abd Allah ibn ‘Omar, et Jâbir ibn

‘Abd Allah (). C’est pourquoi, plus d’un savant l’a considéré comme un hadith

« Mutawatir »5. L’une des raisons de cette propagation provient probablement du fait que ces

propos ont été tenus en public dans la mosquée d’al Khayf à Mina.

A l’origine Al Khayf correspond au monticule dominant un cours d’eau et qui se trouve en

pente du versant d’une montagne. La Mosquée de Mina porte le nom de Masjid Al Khayf pour

être située au pied de la montagne. Aujourd’hui, ce lieu de culte est reconnaissable grâce à sa

grande superficie qui peut contenir des milliers de fidèles, avec tous les services inclus. Le

gouvernement actuel, qu’Allah le préserve et le soutienne, s’est chargé de sa construction et

de son entretien. A la saison du Pèlerinage, bon nombre de conférences y sont données.

En outre, plusieurs emplacements s’y trouvent pour répondre aux questions des pèlerins et

les orienter. Si le Prophète () a choisi de faire son sermon à Mina, c’est qu’il était sûr de

rencontrer

...

Télécharger au format  txt (9.4 Kb)   pdf (109.9 Kb)   docx (12.6 Kb)  
Voir 5 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com